Bleu amer

Note: 3.29/5
(3.29/5 pour 7 avis)

Sur l'île granitique de Chausey, l'arrivée d'un parachutiste américain va rompre le ronronnement de la vie des insulaires jusqu'alors tenus à l'écart des affres de la guerre.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale La BD au féminin La Boite à Bulles La Normandie

Printemps 44, îles Chausey, Suzanne profite des grandes marées pour pêcher à pied. Ses marches contemplatives constituent ses instants d'évasion dans une existence morne, marquée par des rapports distants avec son mari Pierre. Lui, de son côté, s’oublie à bord de son bateau et dans le café de l’île avec l’alcool pour échappatoire. Un jour de pêche, il trouve un soldat américain gisant sur la grève, et décide, contre l’avis de certains îliens, de le cacher aux allemands. Le convalescent se lie avec Pierre et Suzanne soulagés de voir ainsi rompue la monotonie de leur vie. À l’approche du navire de ravitaillement allemand, ce nouvel équilibre perd de sa légèreté et la tension monte... Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Janvier 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Bleu amer
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

10/01/2018 | Alix
Modifier


Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Voilà un album de toute beauté mais qui à mon goût s'avale beaucoup trop vite ! Si le sujet est intéressant et le traitement singulier c'est quand même avalé en trois coups de cuillère à pot ! Alors oui, je sais que tout est ici question d'atmosphères, de non dits, d'ambiances et d'embruns. Mais quand même, j'aurai aimé un développement un peu plus poussé pour me satisfaire davantage. Car sinon, il est vrai que le parti pris graphique de Sophie Ladame est des plus plaisants, tout en contraste, mais aussi tout en douceur et en simplicité. Le rendu des planches n'en est que plus original ce qui donne tout son cachet à cette histoire tragique qui nous questionne sur ce que nous aurions fait durant l'occupation allemande. C'est beau, bien écrit, mais ça manque un peu d'épaisseur ou de développement pour moi.

22/05/2019 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Ben moi j'aime bien, j'aime même beaucoup. A l'heure du zapping, de la vitesse où plus personne ne sait prendre son temps il est bon de pouvoir se poser un instant, l'instant de lire une BD qui par son caractère un peu nonchalant est capable de vous envoûter. Faut-il pour apprécier cette BD être un gars de la mer ? Quelqu'un sur qui la mer à toujours exercé une fascination parfois empreinte de morbidité ? Quoi qu'il en soit certaines pages sont tout bonnement magnifiques, c'est le moment où la Bretagne se métamorphose peu à peu en Normandie mais c'est toujours une terre de taiseux, d'iliens, des gens qui savent reconnaître la valeur du travail, il n'est que de voir les mains d''un mien ami pêcheur aux casiers vers Perros-Guirrec pour comprendre. Ces planches parfois contemplatives sans texte sont donc pour moi comme un reposoir, mais que l'on ne s'y trompe pas, elles sont aussi le contrepoint de la violence de ce qui s'exerce à terre. Autre intérêt avec ce récit c'est qu'il ne prend pas parti, qu'aurions nous fait sous le poids du quand dira t'on, sous le poids de l'église ? Si vous souhaitez prendre le temps, je conseille l'achat, j'ajouterais par ailleurs que les auteurs croisés dans un petit festival des bords de Loire sont fort sympathiques, les yeux couleur de varech de la dessinatrice n'y sont pour rien je le jure.

30/03/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Un album aux images assez contemplative qui raconte une histoire toute simple et cruelle: celle de français habitants l'archipel de Chaussey au large de la Normandie qui ont vendu un parachutiste américain à l'ennemi allemand en 1944. C'est clair que ce n'est pas un acte de bravoure et cela caractérise un milieu d'îliens assez fermés et hostiles au changement des habitudes et aux étrangers. Oui, ce bleu océan laisse vraiment un goût amer. Le dessin est sous forme de crayonnés brut du plus bel effet. Je ne suis pas adepte de ce genre de dessin mais je dois bien avouer que c'est plutôt magnifique avec ses quelques touches de couleurs marrons et bleus. Sinon, le thème principal sera la lâcheté sous la forme le plus hideuse au-delà du charme océanique de ces îles.

13/05/2018 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Huit jours passés auprès des habitants de l'archipel Chausey au printemps 1944. Huit jours à suivre un pêcheur de homard qui traîne son mal de vivre, son désespoir de ne jamais quitter son archipel et qui boit trop pour satisfaire sa femme elle aussi malheureuse. Huit jours qui vont être bousculés par la découverte d'un parachutiste américain qu'ils vont recueillir et qui va entraîner un dilemme sur l'archipel entre le risque de le protéger et le cacher et celui de trahir et le dénoncer pour éviter la vengeance des Allemands. Le graphisme de cet album est assez marquant. Ce sont de beaux dessins au crayon sur papier brun rehaussés de couleurs bleues et blanches à la gouache. C'est joli, mais aussi un peu trop contemplatif. Il y a beaucoup, trop à mon goût, de cases d'ambiance, parfois minimalistes, presque toujours muettes. C'est comme un film d'art et d'essai où les protagonistes parlent peu et qui joue entièrement sur son atmosphère. Je dois dire que je me suis un peu ennuyé. Je ne me suis attaché à aucun personnage et l'histoire, si le fond du dilemme n'est pas inintéressant, m'a laissé sur ma faim.

04/04/2018 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Rahhhhhhhhhhhhhhhhh, je suis bien embêté… J’aurais tant voulu adorer cet album. J’ai rencontré ses auteurs à Angoulême cette année et leur enthousiasme, leur joie de l’accueil reçu sur le site, leur jeunesse, leur modestie faisaient plaisir à voir. Et puis, je trouvais la couverture attirante avec ce bleu éclatant. Et le dessin réalisé sur papier craft avait un cachet certain. Et les histoires de mer, d’îliens, ce n’est vraiment pas fait pour me déplaire. Pas plus que l’économie de mots (je ne suis pas un grand bavard moi-même). Alors, voilà, cet album me semblait avoir tout pour me plaire, et j’en sors déçu. Peut-être en attendais-je trop. Peut-être en savais-je déjà trop. Quoiqu’il en soit, il m’a manqué un élément essentiel pour ce type de récit : la tension. Le dessin, très beau, se contemple. L’histoire, bien écrite, se laisse lire. Mais je n’ai pas été interpellé par le destin des personnages. Bercé par cette balade sur les îles de Chausey, je me moquais finalement bien du sort des protagonistes. Je garde donc de cette lecture le souvenir d’une pêche à pied joliment illustrée, une envie de homard inassouvie… et le sentiment d’être un peu passé à côté de l’album.

21/02/2018 (modifier)
Par Langlais
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Il s'agit d'une vraie tranche de vie pendant la deuxième guerre mondiale, dans un univers isolé; les iles Chausey. L'histoire est une vraie polémique sur le choix d'une communauté coupée du monde entre courage et lâcheté. Le tout est traité avec une narration sobre et efficace du meilleur effet. Les dessins sont contemplatifs, peu de couleurs, mais ils font ressentir la vie des pêcheurs de l'île, et la beauté de l'endroit. On reconnait bien les paysages qui sont représentés de façon fidèle, ce qui ne gâche rien pour un fan du lieu comme moi. En bref une lecture qui sort de l'ordinaire que je vous recommande.

16/01/2018 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Un album surprenant, qui sort des sentiers battus. Au niveau narratif, déjà… les textes sont rares, et les planches souvent muettes et contemplatives (l’album se lit assez vite). Les personnages sont pourtant bien campés et attachants, et l’histoire bien développée. Il y est question de protectionnisme lors de la 2eme guerre mondiale… on livre l’Américain blessé aux Allemands ou on le protège au risque de se faire punir collectivement ? Un dilemme moral intéressant, et un dénouement… tellement humain. Au niveau graphique, ensuite… le dessin semble constitué de crayonnés sur fonds « cartonnés », avec des touches de bleu pour la mer. Le rendu est original, et finalement très beau… j’ai pris beaucoup de plaisir à me promener sur les îles Chausey, en compagnie des différents protagonistes. Une histoire pas forcément marquante, mais très belle… un moment de lecture reposant et divertissant.

10/01/2018 (modifier)