L'Air de rien

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

À travers cent strips et une quinzaine de grandes illustrations, Aude Picault, auteure trentenaire, croque avec tendresse et une ironie délicatement distanciée ses contemporains et notre société moderne et urbaine.


La BD au féminin

L'Air de rien est un album entièrement consacré aux relations sociales dans un univers urbain – Paris. À travers cent strips et une quinzaine de grandes illustrations, Aude Picault, auteure trentenaire, croque avec tendresse et une ironie délicatement distanciée ses contemporains et notre société moderne et urbaine. Indispensable et remarquable ! (texte de l'éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Octobre 2017
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série L'Air de rien
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

07/11/2017 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

C’est un album au très grand format, qui regroupe une centaine de strips publiés initialement dans Libération. Aude Picault développe ici certaines observations du quotidien, certains archétypes. Comme Trondheim avec Les Petits Riens, ou Sattouf avec La Vie secrète des jeunes, elle met en avant des situations, des phrases, des réflexions prises sur le vifen les concluant d’une chute plus ou moins drôle. C’est assez vif et cela se laisse lire facilement (pas de décor, des corps parfois à peine esquissés – la tête suffit –, seuls les dialogues comptent ici. La majorité des personnages sont féminins, on peut penser qu’Aude Picault a glissé dans cet album – quitte à les modifier – en partie des choses vécues. Mais si la lecture n’est pas désagréable, je suis quand même resté sur ma faim. C’est moins poétique que Sempé, et peut-être pas assez dans l’autodérision (comme peut le faire Fabcaro). Cela reste un peu trop superficiel et un chouia « parisiano-branchouille ». Note réelle 2,5/5.

09/07/2018 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

J'aime bien les oeuvres d'Aude Picault de manière générale. Celle-ci m'a paru un peu mièvre dans son humour si je la compare à d'autres que j'apprécie dans le même registre à savoir Fabcaro. Sans doute les thèmes abordés n'étaient pas en adéquation avec les miens. C'est certes tendre mais caustique. J'ai rarement souri. J'aime toujours le dessin tout en douceur. Le trait est simple et la couleur choisie toujours efficace. Les absurdités de nos comportements du quotidien seront décortiquées dans une centaine de strips qui se succèdent.

11/03/2018 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

C’est gentil, souvent bien observé, parfois réellement anecdotique et rarement irrésistiblement drôle. Pourtant, je ne suis pas déçu par cet album. Il s’en dégage une certaine légèreté qui en fait sinon une lecture prenante, du moins un instant de déconnection pas désagréable. Le dessin d’Aude Picault est à l’image de ses histoire : le trait est fin, léger, et dégage une forme de tendresse envers ses personnages. La colorisation souvent pastelle ne fait que renforcer cette impression d’ensemble. A lire à l’occasion. A ne posséder que si vous aimez l’esprit ‘bobo’ et que vous recherchez une lecture facile pour vous distraire des grands tracas du quotidien en observant les petits tracas du quotidien des autres.

07/11/2017 (modifier)