La Louve

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Une femme apparemment bien rangée récolte des dettes impayées pour le compte de son patron. Une double vie qui finit irrémédiablement par être révélée.


Auteurs Italiens

Dans une camionnette un homme est attaché, des décharges de chevrotine frappent la carrosserie, il est terrorisé. A l’extérieur une femme androgyne lâche le fusil et se dirige vers un tracteur qu’elle utilise pour renverser la camionnette. Terrorisé à l’intérieur du véhicule, l’homme dit qu’il paiera. Bien sûr qu’il paiera, ils paient tous après une bonne raclée et la frayeur de passer tout près de la mort. Ginger enchaîne ensuite avec la famille Sahini qui, elle aussi, tarde à régler sa dette auprès du docteur Sannicola. Après avoir passé le père à tabac dans une pièce attenante au séjour, elle quitte l’appartement sous les yeux haineux et plein de larmes du fils de la famille. Puis elle retrouve son mari qui lui demande si son entrainement au gymnase s’est bien passé et elle va faire un bisou à son fils endormi. Le lendemain, elle repart à la charge pour sa récolte d’argent à coups de pression bien placée…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Avril 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Louve
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

14/10/2017 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

On va plonger dans un univers bien glauque à travers le métier d'une femme dénommée Ginger, mère de famille à ses heures perdues et qui s'adonne à une double vie. Elle fait des tournées pour récupérer de l'argent qu'un usurier a prêté à de pauvres gens qui seront malmenés. On éprouve aucune sympathie pour cette héroïne qui ne regrette pas du tout ce qu'elle fait de mal. Il est vrai que le sujet ne m'a guère inspiré. Objectivement, la mission est remplie mais subjectivement, j'ai du mal à capter mon attention. Le format sera à l'italienne avec une véritable audace dans certaines cases malgré les 9 vignettes de rigueur dans chacune des 185 pages. Comme dit, il faut aimer le sujet. On va regretter amèrement les huissiers de justice.

14/10/2017 (modifier)