Bob Leclerc (Les Aventures de)

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Bob Leclerc doit débarrasser la terre des martiens.


1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide Auteurs Canadiens Canada

Les Martiens ont décidé de changer de planète pour survivre, ils jettent leur dévolu sur la terre, mais pour arriver à leur fin, il leur faudra se débarrasser des Terriens. L'histoire se déroule dans un Canada des années cinquante reconstitué dans ses moindres détails. Les humains sortis à peine de la guerre se livrent en toute innocence aux plaisirs de la consommation... Heureusement, Bob Leclerc, vétéran dur à cuire, veille... Les Martiens vont dérouiller ! A travers la préparation minutieuse de la mission, le recrutement des pilotes, Bouchard nous livre une oeuvre de science-fiction qui est aussi un miroir de notre société. Texte: L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2008
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Bob Leclerc (Les Aventures de)
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

05/08/2017 | Gaston
Modifier


Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Présentée en tant que série terminée en 2 tomes, « Les aventures de Bob Leclerc » semblent pourtant comporter un volume précédent intitulé « Vers les Mondes Lointains », paru en 2008 chez Paquet. L’histoire se lit quand même en deux tomes, malgré un début un peu abrupt. Je me suis permis de rajouter l’album original à la fiche. Cet avis porte sur les deux tomes aux éditions Mosquito. L’histoire est assez classique (les humains contre les Martiens), et se pose clairement en hommage à la science-fiction « classique » : Jules Verne (De la Terre à la Lune), Arthur C. Clarke (2001, l'Odyssée de l'espace), etc. On y retrouve le même rythme lent, les explications scientifiques méticuleuses (voire laborieuses), et de manière générale l’histoire ne plaira guère aux amateurs d’action ou de récits haletants. D’autant plus que les albums sont très longs (208 pages pour le tome 1 et 176 pages pour le second). Le tout baigne dans une ambiance très « vintage », que cela soit au niveau du contexte (les années 50), de la forme (le dessin, sur lequel je reviendrai, la narration textuelle un peu lourde), et même sur le faux racisme d’époque à la Tintin au Congo (on y parle des « jaunes »). Le tout fait qu’on a vraiment l’impression que la BD à été écrite dans les années 50 ou 60. Ajoutons à cela un humour surprenant, au travers des détails rigolos dans certaines cases, des personnages et des répliques cocasses (ah, le scientifique alcoolique), et de manière générale une surenchère technologique exagérée (voir le trajet vers la base secrète en tout début de tome 1). Je finirai par le dessin, qui est magnifique, et vraiment unique. Les visages des personnages sont très particuliers (avec ces regards souvent vides), et les décors fourmillent de mille détails. Certaines vues du cockpit sont à tomber par terre (voir la galerie). Un OVNI, qui m’a beaucoup plu, même si j’imagine que ce ne sera pas la tasse de thé de tout le monde.

23/08/2017 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Le résumé m'avait donné l'impression que cette série était un hommage sympathique à la science-fiction des années 50. Ce n'est pas un genre qui fait partie de mes préférés, mais je trouvais l'idée que les martiens veuillent remplacer les terriens était intrigante et je voulais voir comment l'auteur allait l'utiliser. J'ai lu le premier tome et je ne compte pas lire le second. Le récit m'a très vite ennuyé car l'auteur montre la préparation du héros à sa mission et c'est long. Vous avez déjà lu Objectif Lune par Hergé ? Imaginez cet album sans que rien d'intéressant ne se passe. Et puis parfois je me demandais si l'auteur ne faisait pas une parodie où le ton est très sérieux pour faire rire (un peu comme le fait souvent Goossens) sauf que je n'ai pas ri du tout et en fait la seule émotion que j'ai ressenti c'était l'ennui et j'ai fini par feuilleter l'album après une centaine de pages. Peut-être que les fans de science-fiction vont plus accrocher que moi...

05/08/2017 (modifier)