Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Le Couvent des Damnées (Hengoku no Schwester)

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Au XVIe siècle, dans le Saint-Empire romain, l’inquisition condamnait de nombreux innocents au bûcher. Privée de sa famille, Ella se retrouve envoyée dans un couvent qui rééduque “les filles de sorcières”. Tortures et miracles viendront-ils à bout de la flamme de vengeance qui brûle en elle?


1454 - 1643 : Du début de la Renaissance à Louis XIII Allemagne Seinen Shogakukan

En 1542, dans un petit village du sud-ouest de l’Allemagne, vivait Ella, petite fille de la campagne : vêtue tel un souillon, doté d’un coeur plus grand qu’à la normale et de l’espoir plein le regard. Assez vite, la fille à l’épi rebelle se fait remarquer par son entourage : elle semble être habitée par un étrange feu. Ses parents la mettent en vente... eux qui craignent les pressions voisines et souhaitent, au passage, se faire un peu de fric. Durant la nuit, et avant de passer à la caisse, Ella parviendra à s’enfuir. Par chance, l’indocile sera recueillie par une jeune et bienveillante demoiselle : Angelika, une guérisseuse-herboriste. Les deux filles vivront un petit bonheur : Ella ira jusqu’à considérer Angelika comme sa véritable mère ; néanmoins, tout cela ne fera que tourner au vinaigre : accusées de sorcellerie, Ella et Angelika seront séparées par des représentants de l’Eglise. Ella sera exilée et enfermée dans un couvent-prison où les bonnes soeurs seront loin d’être pures... Quant à Angelika, on ne risquera point de la revoir...

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Janvier 2017
Statut histoire Série terminée 6 tomes parus
Couverture de la série Le Couvent des Damnées

08/05/2017 | Erik
Modifier


Par gruizzli
Note: 2/5
L'avatar du posteur gruizzli

Mouais .... Mouais, mouais, mouais ! Ce manga prend place dans le riche XVIe siècle, où l'influence de l'Eglise décline, le protestantisme nait (et l'anglicanisme aussi), les guerres de religion commencent en même temps que la découverte du Nouveau monde, et l'Inquisition apparait (avec beaucoup plus de fantasmes d'écriture que de réalité historique). Bref, un siècle riche, traversé par la Renaissance, le renouveau philosophique, artistique et littéraire ! Alléchant, comme proposition ! Et bien tout ce contexte historique, vous le prenez et le jetez totalement ! A part le premier tome, et un peu dans le dernier, tout le contexte est gentiment évincé de cette série pour déboucher sur une intrigue très mince et inintéressante. En fin de compte, j'ai principalement lu la série parce qu'on me l'a prêté, mais l'intérêt est tombé après le premier tome, et j'ai du me forcer pour finir. Même si je reconnais que le dernier tome est légèrement plus intéressant. Le gros hic, c'est que les promesses du premier tome ne sont pas du tout tenu, outre les approximations historiques nombreuses (sans parler des anachronismes sur les questions de connaissances), et surtout sur l'histoire en elle-même. Partant de cette jeune fille, Ella, qui cherche à venger sa mère tuée par l'Inquisition, l'histoire se déroule ensuite en huis-clos dans le monastère. Quelques rares incursions hors de celui-ci nous brosserons une intrigue très légère sur le pouvoir au Vatican, intrigue très peu intéressante et assez inutile au finale. Ce que l'on va surtout suivre pendant quatre tomes, c'est les jeunes filles qui chassent dehors, s'entraident et évitent de se dévoiler. Sauf que ... Le récit prend de plus en plus de temps pour dévoiler les monologues intérieurs des personnages, façon manga, et de manière horripilante. Ella est bien vite considérée comme une femme forte, leader et inspirante pour ses compagnons, qui passent leur temps à en faire des caisses sur son compte. J'avais bien vite compris qu'on voulait nous représenter Ella comme intelligente, compréhensive etc ... mais là, clairement, c'est trop. Et les autres personnages m'insupportent à faire leurs monologues explicatifs de leurs actions, toujours en se comparant à Ella dans des flashbacks qui rallongent inutilement la sauce. A mon avis, il y a là un aveu d'échec dans l'écriture lorsque les personnages doivent expliciter leurs motivations en permanence. Bref, le manga traine la patte, s'attarde sur une intrigue faiblarde et que l'auteur accélère brutalement dans le dernier tome, pour enfin finir comme on s'y attendait, avec de nombreuses questions en suspens qui bloquent ma crédulité (comment elle a récupéré son œil ?). Et le tout dans des considérations qui auraient pu m'intéresser si seulement elles avaient été amenés avant et de manière plus crédible. Au final, je n'ai pas été intéressé par l'histoire, par les personnages et par le message. Ce n'est clairement pas une purge immonde, mais je suis très loin d'en conseiller la lecture.

29/11/2021 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Il est vrai que la couverture ne paye pas de mine. On a l'impression de se retrouver dans un manga pour filles avec une touche gothique. Fort heureusement, c'est trompeur. On va avoir droit à un manga historique qui se situe au XVIème siècle dans le Saint-Empire Romain germanique. Peu de bd traitent de cette période de l'histoire et de ces lieux. Il est question de l'Inquisition qui fait des ravages en Europe et d'une petite fille qui va être au coeur des événements afin de fomenter une terrible vengeance contre cette institution. Elle est dotée d'un caractère particulièrement fort ce qui sera assez utile par la suite dans ce couvent si particulier. Je dois dire que j'ai été particulièrement bluffé par ce titre qui tient toutes ses promesses ce qui est plutôt rare s'agissant de manga sans vouloir être trop péjoratif ou jeter un discrédit sur le genre. Il faut quand même dire que je suis plus souvent déçu que satisfait. Mais là, c'est très convaincant malgré le fait qu'il s'agit de la première oeuvre publiée de Minoru Takeyoshi. Bref, dans un contexte de chasse aux hérétiques et d'héroïne forte, cette oeuvre est déjà addictive dès la lecture de ce premier tome.

08/05/2017 (modifier)