Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Dickens & Dickens

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Rodolphe et Griffo nous plongent dans l’Angleterre victorienne et ses faubourgs chers à l’auteur d’Oliver Twist et David Copperfield. Un récit sombre et fantastique, inspiré par le mythe du Doppelgänger, pour entrer dans son univers littéraire et découvrir, derrière l’œuvre de l’écrivain génial, la vie de l’homme.


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Dickens Ere Victorienne Londres Rodolphe

Londres, 1852. Charles Dickens, dont le talent d’écrivain résonne déjà dans toute l’Angleterre, a un problème. La nuit, lorsqu’il se promène seul dans les rues en quête d’inspiration, une silhouette mystérieuse et insaisissable le suit à la trace. Alors qu’il arrive enfin à lui mettre la main dessus, il découvre que cet homme lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Comme une version maléfique de lui-même... Pire encore, il connait des fragments de la jeunesse de Dickens que celui-ci croyait inconnus de tous ! Qui est cet individu inquiétant et que peut-il bien lui vouloir ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Février 2017
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Dickens & Dickens
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

22/03/2017 | Mac Arthur
Modifier


Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Après lecture du diptyque, je reste sur une impression de gâchis. Pourquoi se donner tant de mal pour en arriver à pareille conclusion ? … Bref ‘tout ça pour ça’. Pourtant, contrairement à mes petits camarades, j’ai eu une bonne accroche du premier opus. On y retrouve l’écrivain le plus célèbre d’Angleterre de l’époque victorienne face à un double envahissant. Maîtrise de la narration et du crayon sont au rendez-vous. Le cliffhanger, même si un peu bateau, donne envie de connaître le fin mot de l’histoire. Second opus et le délire va crescendo. On arrive aux dernières pages et on se demande comment tout cela va (mal) finir. Et là, grosse déception. D'un revirement de redingote rouge vermeille, les auteurs plient l’histoire d’une manière totalement plate. Le soufflé retombe d’un coup. Tenir en haleine le lecteur jusque à ce moment pour une telle conclusion ne peut que laisser le lecteur sur sa faim. L'épilogue tente de faire passer la pilule mais il a plutôt un effet placebo. Voilà encore une bonne idée de départ (même si pas complètement originale) qui n’a pas su être exploitée par des auteurs manifestement en manque d’imagination pour leur conclusion.

11/12/2017 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une série intéressante sur l'écrivain Dickens. Depuis quelques temps un mystérieux individu suit Dickens et il va finir par se rendre compte que cet individu est son sosie ! Pour l'instant, c'est pas mal, mais cela manque d'originalité (on devine facilement que le sosie est quelqu'un de pas net) et le scénario est un peu lent. On dirait qu'il ne se passe pas grand chose après que Dickens rencontre son sosie/double maléfique. Ce premier tome se termine avec un cliffhanger qui est assez cliché, mais qui me donne tout de même un peu envie de lire la suite qui va sortir dans deux mois. Le dessin de Griffo est excellent comme d'habitude et c'est le point fort de l'album.

13/06/2017 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J’avoue avoir beaucoup aimé le début avec cet écrivain célèbre qu’est Dickens et qui se sent menacé avec pour décors l’Angleterre victorienne de la période Jack l’éventreur. Puis, comme par magie, arrive enfin l’explication de ce double maléfique. Il ne se passera plus grand-chose par la suite et c’est bien dommage. J’ai l’impression d’un léger surplace avec un récit qui n’avance pas. Pour autant, j’ai aimé le style graphique ainsi que le récit. Mais force est de constater que le suspense n’est pas présent et que le final de ce premier tome ne rentrera pas dans les annales. Cela sera fort heureusement un diptyque. Le thème du doppelgänger a déjà été maintes fois traité dans d’autres bd avec un piteux résultat. La lecture fut plaisante mais c’est l’intrigue qui pose problème même si celle-ci est plutôt audacieuse.

11/05/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Sur base d’une idée rarement exploitée en bande dessinée, le duo de routiniers que forment Rodolphe et Griffo explore l’univers et la vie de Charles Dickens sous la forme d’une fable étonnante. Le dessin est accrocheur en diable et les vues de Londres, les expressions de visage des personnages, les décors, les bâtiments, tout est là pour que j’aie envie de me plonger dans cette histoire. Le caractère semi-caricatural du trait accentue encore cette impression de se retrouver devant une œuvre de fiction, un conte, une fable et non une biographie roborative (ce que cet album n’est d’ailleurs absolument pas). Le scénario s’articule sur l’idée que le destin de Charles Dickens aurait pu basculer à une époque de sa vie. Les auteurs nous proposent dès lors de rencontrer deux Charles Dickens, celui que nous connaissons mais aussi celui qui aurait mal tourné. Et non contents de nous proposer de les suivre, ils les font se rencontrer ! Cette structure permet de découvrir des éléments de la vie de Dickens et du Londres de l’époque tout en restant un récit d’aventure étrange. C’est bien vu mais une fois la surprise passée, j’ai trouvé que l’aspect « aventure » du récit avait du mal à décoller. Au final, ce premier tome n’est pas déplaisant à lire mais il m’a peu marqué malgré son intrigante idée de départ. Je ne vous en déconseille certainement pas la lecture mais je pense qu’un emprunt en bibliothèque peut suffire pour le moment.

22/03/2017 (modifier)