Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Homicide - Une année dans les rues de Baltimore

Note: 3.4/5
(3.4/5 pour 5 avis)

En 1988, David Simon, le créateur de la série "the Wire", alors reporter au "Baltimore Sun"a passé un an au sein de la brigade criminelle de Baltimore qui compte 240 meurtres par an.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Documentaires [USA] - Nord Est

Son récit documentaire, adapté ici en plusieurs tomes par P. Squarzoni, raconte le quotidien des inspecteurs, très éloignés de la représentation qu'en fait Hollywood, et dresse un tableau minutieux de la violence urbaine américaine dans les quartiers en détresse.

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Mai 2016
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Homicide - Une année dans les rues de Baltimore

09/11/2016 | herve
Modifier


Par Ju
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Ju

Voici une de mes bds préférées du moment. J'avais lu le premier tome il y a maintenant quelques temps, et j'ai enfin mis la main sur les deux suivants. Le récit raconte la vie des inspecteurs de la brigade des homicides de Baltimore, leurs enquêtes, leur routine, leurs difficultés. Bref, on est dans du assez classique, mais dans du bien fait, du réel. La bande dessinée se veut "réaliste", à mille lieux des clichés hollywoodiens des flics héros qui sortent leurs flingues à tout bout de champ, et elle y parvient assez bien. Ici, nous ne sommes pas du tout dans l'action, mais dans la réaction des enquêteurs sur un événement qui s'est toujours déjà déroulé. On alterne entre situations concrètes sur une scène de crimes, explications des habitudes des enquêteurs et du déroulement d'une enquête de manière plus générale et présentation des différents inspecteurs qui composent brigade. Cela donne un récit cohérent mais un peu décousu. Par exemple, Squarzoni va nous parler d'une enquête pendant 10 pages, puis expliquer les tenants et aboutissants d'un interrogatoire en expliquant comment les inspecteurs s'y prennent de façon générale pendant 15 pages, puis revenir sur une autre enquête (avec un autre inspecteur que la première) avant, enfin, de revenir à la toute première enquête. L'inconvénient de cela, à mon sens, est que le lecteur puisse se frustrer devant la lente progression de l'intrigue. Mais tout cela est fait si minutieusement, si intelligemment que ça marche. L'auteur parvient à éveiller de l'intérêt chez le lecteur sur plusieurs points, plusieurs affaires, ce qui fait que l'on a envie de continuer à lire pour avoir le plus de réponses possible. Alors certes, avec toutes les séries policières qui sont passées à la télé, on peut avoir un air de déjà vu, mais on est ici dans un documentaire, un vrai, avec une narration très efficace et un dessin magistral, qui colle parfaitement au propos. Le noir et blanc colle parfaitement, et certaines planches sont vraiment esthétiques. Un vrai plaisir pour les yeux. Personnellement, j'attends avec impatience le tome 4, vu le nombre d'enquêtes et de listes laissées en suspens dans les premiers tomes. MAJ après lecture du tome 4 Bon, ben c'est toujours aussi bien. Le tome 4 est dans la même veine que les autres, et le dessin réaliste est toujours aussi magnifique. Seul reproche que je pourrais faire sur celui-ci : les personnages sont parfois un peu durs à distinguer les uns des autres, et on ne distingue pas bien leur couleur de peau. Mais ce n'est au final pas très gênant. Certaines enquêtes s'enlisent, d'autres avancent et de nouvelles surviennent. Ça peut être frustrant car on devine que certaines ne seront jamais élucidées, mais j'ai ressenti une certaine satisfaction à chaque fois qu'une ancienne enquête était résolue. Le tome 4 est fait exactement de la même manière que les autres : successions d'enquêtes et, au milieu, explication détaillée d'un aspect du métier en particulier (le passage à la morgue dans ce tome là). Cette explication est un peu longue mais au final intéressante et toujours racontée de manière pertinente. Pour lire le tome 4, je me suis replongé dans la lecture de tous les tomes. J'ai été un peu gêné au début par le découpage des planches, alors que dans mon souvenir je n'avais pas eu de problème avec ça. On ne sait pas bien quand l'action se déroule sur une page ou sur deux. Au fur et à mesure, on s'y habitue. Cela n'a en rien gâché ma lecture, et j'ai pris beaucoup de plaisir à relire cette série. Je réactive donc mon coup de coeur, maintiens ma note et conseille de nouveau cette bd, dont au moins un tome est encore à paraitre.

09/12/2018 (MAJ le 19/05/2020) (modifier)