Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Star Wars - Obi-Wan & Anakin

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Qui-Gon Jinn est mort. Obi-Wan Kenobi s’est engagé à faire d’Anakin Skylwalker son disciple. Pourtant les doutes assaillent le jeune homme et son maître. Anakin s’apprête à quitter l’ordre des Jedi. Un duo aux relations complexes qui fonctionne bien.


Auteurs Italiens Guerres interstellaires Marvel Star Wars

Cela fait plusieurs années qu'Obi-Wan s'est engagé à former le jeune "élu", mais même s'ils se sont rapproché grâce à cet entraînement, cela s'est fait de façon difficile. En mission sur une planète désolée, ils vont combattre côte à côte et apprendre à mieux se connaître. .

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Août 2016
Statut histoire Une histoire par tome 1 tome paru
Couverture de la série Star Wars - Obi-Wan & Anakin
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

20/09/2016 | Le Grand A
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

A ma connaissance, c'est le seul récit Star Wars se déroulant entre l'épisode 1 et l'épisode 2. Au titre, j'imaginais les aventures d'Obi-Wan et d'Anakin durant la Guerre des Clones donc rien d'original. Mais non c'est bien avant celle-ci qu'elles se déroulent ici, à l'époque où Anakin était encore un jeune padawan, à peine sorti de l'enfance, et où il cherchait sa place dans l'Ordre Jedi. Bonne idée que de couvrir cette époque ! A priori il n'y aura pas d'autres épisodes, cet album est donc un vrai one-shot. Il met en scène le maître et son apprenti envoyés en mission sur une planète théoriquement morte depuis une guerre planétaire mais d'où un appel au secours émis dans le code archaïque des Jedi a été transmis. Arrivés sur place, ils vont découvrir que la planète est loin d'être désertée et que la guerre perdure toujours. Alors qu'Anakin était depuis peu assez décidé à quitter l'Ordre, ces événements vont lui montrer la réalité du terrain et lui montrer ce que les Jedi peuvent apporter... ou pas. Le graphisme et la colorisation sont plutôt bons, mais la mise en page est parfois trop embrouillée pour être bien compréhensible. Cela se ressent sur les scènes d'action mais aussi sur certains paysages de la planète Carnélion IV qui sont difficiles à déchiffrer. Si sur le moment, j'ai plutôt bien apprécié cette lecture, à la réflexion je ne trouve pas l'intrigue bien terrible. Le concept de guerre civile et d'éléments extérieurs, type chevaliers blancs, qui vont tenter d'y mettre fin est éculé. Et les réactions des personnages secondaires sont assez caricaturales, très téléphonées. Tout comme la fin un peu facile. Mais j'ai plutôt apprécié la relation entre Anakin et Obi-Wan, leurs discussions et les réflexions qu'elles impliquent sur la place des Jedi dans la galaxie et leurs liens avec le Sénat galactique. Cela offre un peu de profondeur aux événements qui suivront durant la Guerre des Clones, l'avènement de l'Empire et la transformation d'Anakin en Darth Vader. Et j'ai aussi aimé voir les premières tentatives de Palpatine d'influencer le garçon et l'attirer vers le Côté Obscur.

22/01/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

Curieux qu’à l’époque Dark Horse n’ait jamais pleinement exploité ce filon entre les épisodes I et II. De mémoire il y avait quelques chapitres de la Guerre des Clones qui revenaient parfois sur la phase d’entraînement d’Anakin mais je n’ai pas souvenir de série pleinement consacrée à cette partie. Même si l’histoire demeure très naïve sur le fond avec pas mal de raccourcis, j’ai bien aimé ce one shot bien rythmé et joliment dessiné. L’histoire est atrocement classique : suite à un appel de détresse, Obi-Wan et Anakin sont envoyés sur une planète isolée du reste de la civilisation depuis plusieurs siècles et sur laquelle s’affrontent deux partis bellicistes. Nul ne se rappelle des causes de la guerre, chacun pensant se trouver dans le bon camp, c’est très classique comme je l’ai dit. La seule qualité du récit réside dans un petit twist sur la fin dont seuls les fans de Star Wars pourront saisir le sens. SPOILER (on devine que ceux qui ont causé cette guerre éternelle sont en fait les Sith, ceci expliquant le pourquoi de la haine et l’imprégnation du côté obscur sur toute la planète). FIN SPOILER Le seul vrai intérêt de la série réside dans les hésitations et atermoiement du jeune Anakin Skywalker qui souhaite quitter l’Ordre Jedi pour agir concrètement et changer les choses. De même que chez son maître Obi-Wan on perçoit que derrière les apparences et sa position inébranlable, il y a de l'hésitation et des regrets jamais avoués d'avoir pris sous son aile un apprenti qu'il n'a pas choisi. J’ai trouvé que c’était bien pensé, souvent moins manichéen et facile que ce qu’on nous montrait dans les films, même si c’est toujours un brin naïf sur les bords (Obi-Wan a tendance à se confier un peu trop facilement à des étrangers sur ses doutes en tant que maître Jedi). Autre grande qualité du comic, le dessin de Marco Checcetto dont j’avais déjà fait les louanges sur Star Wars - Les Ruines de l'Empire. C’est propre, dessin réaliste, j’ai apprécié le style steampunk et obsolète qu’il donne à la technologie des autochtones, j’aimerai voir davantage de comics de cette trempe. Son duo avec le coloriste Andres Mossa fait des étincelles, tout les deux sont complémentaires et offrent ainsi un rendu que je trouve très uniforme. Pas un incontournable une fois de plus, mais un album honnête que je situe au-dessus de la moyenne des comics Star Wars.

20/09/2016 (modifier)