Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les Rameaux de Salicorne

Note: 3.73/5
(3.73/5 pour 11 avis)

Une one shot romantique qui nous compte l'histoire de deux enfants d'un village bien particulier...


Bretagne

Il était une fois un village nommé Salicorne? La tradition veut que dans la nuit suivant la journée des Rameaux, une fée apparaisse sur la lande. Cette fée a le pouvoir de réaliser le voeu le plus cher du premier qui la voit, à condition qu'il ait un coeur pur. Mais cette nuit si particulière cache un lourd secret qui lie depuis des générations entières tous les salicornais de sexe masculin. Deux adolescents, La Mouche et Julie, vont perturber la cérémonie et liguer contre eux l'ensemble des habitants...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1998
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Rameaux de Salicorne

16/10/2002 | Piehr
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Mon cœur balance sur cette BD car il oscille entre ses qualités et ses défauts qui ont fait varier mon opinion au long de la lecture et continue à me laisser indécis. J'ai aimé son décor breton, ses falaises et sa lande, ainsi que ce village uni autour de ses traditions et légendes. J'ai aimé la force de caractère de son jeune héros et de sa fiancée et le fait qu'ils agissent avec une certaine intelligence. J'ai aimé le dessin qui offre des décors réalistes et plutôt soignés, et des personnages plus dynamiques avec même parfois des expressions très simples sur leurs visages. Et j'ai aimé la manière dont l'auteur et son récit évitent les clichés et les passages convenus... Et pourtant, sur presque toute la longueur de la BD, j'ai craint une fin tragique trop prévisible. Tout semblait pointer vers un drame où la morale banale serait qu'il ne fait pas bon être différent dans un village reculé et rétrograde. Je craignais le déjà-vu décevant. L'auteur réussit à éviter cela mais pourtant la fin m'a quand même un peu déçu. J'ai été déçu de découvrir le côté naïf et crédule du héros alors qu'il semblait si astucieux dans le reste de l'album. Sa réaction aux révélations qui lui sont faites paraissent un peu exagérées : lui qui était si blasé par son entourage, cela surprend de le voir réagir aussi mal à ce qui parait simplement une déception supplémentaire. J'ai été également déçu par la pseudo-révélation sur son père alors que ça paraissait évident dès le départ. Et je n'ai pas été convaincu par la fin romantique des deux dernières planches qui tombe comme un cheveu sur la soupe comparé au réalisme du reste du récit. Je trouve quand même que c'est une bon one-shot qui tient globalement la route et sort plutôt des sentiers battus malgré un décor qui pouvait laisser craindre les déjà-vus.

06/01/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Voilà une histoire simple qui se laisse lire très agréablement. C’est qu’elle est simple, certes, mais non simpliste. En effet, si je craignais au départ quelque chose de trop linéaire, sans surprise, voire un peu gnangnan, il n’en a finalement rien été. Bien au contraire, Gabrion réussissant à surprendre, à sortir des évidences. Et ses personnages sont bien moins manichéens et monolithiques qu’ils ne le paraissent de prime abord. Toujours est-il que cette histoire est assez sympa à lire, et que son dessin est lui aussi bien fichu. Sans prétention, mais lecture recommandée.

13/06/2018 (modifier)
Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Et encore une excellente BD découverte par ce site. Une histoire comme je les aime : surprenante, bien campée, et surtout prenante. En effet, cette histoire à été très étonnante, vu qu'au fur et à mesure de l'avancée de ma lecture, j'ai compris que la BD n'allait pas du tout dans la direction que je pensais. Et jusqu'au final, j'ai enchaîne les surprises. Rien de ce qui se passe n'est prévu, et le début qui présage une trame archi-classique vous fausse la vision. Et ce n'est pas pour arriver plus mal, bien au contraire. Cette histoire est de plus servie par un excellent dessin, assez beau et qui retranscrit bien l'ambiance de ce lieu. Le final est aussi très intéressant, au choix de chacun, puisque j'ai changé totalement d'idée entre ma première lecture et ma seconde. Maintenant encore je ne sais pas trop laquelle choisir. C'est à la fois frustrant mais aussi un mystère de plus des Rameaux de Salicorne. Au final, cette histoire sur le passage à l'âge adulte a de nombreux atouts pour elle, mais un détail m'empêche de lui mettre 5 étoiles : la longueur. En effet, j'avais parfois l'impression que le récit aurait put être un poil plus étoffé, qu'il se finissait un peu trop vite. Même si c'est un défaut mineur, je trouve que quelques pages -5/6- en plus auraient été bienvenues. C'est franchement dommage. Mais le 4/5 est parfaitement mérité pour elle. Je pense que c'est un opus qui mérite une place dans une bonne BDthèque. Indispensable !

03/10/2012 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Avec "Les Rameaux de Salicorne" il ne faut pas s'attendre à rire. Les sujets abordés font plus dans le social et le dramatique. Le contexte a un goût de déjà vu, un petit village au bord de la côte, des coutumes locales, un pauvre jeune rejeté par tous, etc.... Cette BD aurait pu paraître dans la collection " secrets " de Giroud. Le récit est bien amené, il est bien gradué et monte tranquillement en puissance. J'ai été surpris par la tournure des évènements faisant de ce one shot une BD à part. "Les Rameaux de Salicorne" a les ramages d'une BD commerciale mais elle s'en oppose avec son scénario cruel et sans concessions. Le dessin est vraiment réussi, la colorisation est très travaillée, voire trop. Il faut un petit temps d'adaptation pour s'adapter. L'ensemble est tout de même très agréable à contempler. J'ai trouvé un peu court le récit, il y avait matière à étoffer.

19/08/2010 (modifier)

D’après la légende, une fée apparaîtrait à Salicorne tous les ans, la veille du jour des rameaux. Elle ne se montrerait toutefois qu’à un homme au cœur pur. Le chanceux aurait même le droit de voir un de ses vœux exaucé. Cette année, Brian, que tous à Salicorne surnomme « la mouche », est persuadé que c’est son tour d’être l’élu. En effet, les autres villageois sont tous plus méprisables les uns que les autres. Traité comme un bâtard depuis sa plus tendre enfance, Brian compte profiter de l’occasion pour fuir définitivement Salicorne, accompagné de sa douce Julie. J’ai découvert ‘Les rameaux de Salicorne’ il y a quelques années et je me rappelle avoir été passablement ému. Je termine tout juste de le relire et j’ai beau avoir pris quelques années, je trouve Brian et Julie toujours aussi touchants. Cet album traite notamment du passage à l’âge adulte, avec son lot de désillusion et la perte d’innocence qu’il engendre. La narration est, à mon sens, remarquable. Les textes sont vraiment biens tournés. Le dessin est, quant à lui, assez typé. Pas vraiment mon style. Mais ça ne m’a pas dérangé le moins du monde. À lire !

14/02/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaston

Un excellent conte ! Au début, je trouvais que l'histoire était gentillette et que le héros était un peu lisse. Je me disais 'Encore une histoire avec un pauvre orphelin tout gentil qui va connaitre le bonheur à la fin de l'histoire', mais c'est tout le contraire qui se produit ! L'histoire devient de plus en plus dure au fil des pages et atteint son apothéose dans les dix-quinze dernières pages. J'étais d'ailleurs un peu triste de voir la fin car j'étais encore en plein dans l'action et je ne voulais pas que ça se termine. Le dessin de Pierre-Yves Gabrion est très beau. Il illustre une campagne en apparence belle, mais qui est en fait laide car remplie de faux-cul et de déchéance humaine.

28/09/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Miranda

Je ne peux pas dire ce qui m'a poussée à acheter cette bd classée en roman graphique, mon collectionnisme ? Les jolies planches peut-être… je sais pourtant qu'il ne faut pas se fier à ça ; dans tous les cas je l'ai et c'est parfait ; je suis on ne peut plus heureuse de l'avoir dans mes étagères et pouvoir la relire à volonté. Les rameaux de Salicorne a la saveur d'un conte, une magnifique histoire qui alterne passé et présent, fantastique et réalité - oui j'ai bien dit fantastique n'en déplaise à ceux qui ne le verrons pas, - bonheur intense et drame impitoyable. Le tout est raconté avec un talent fabuleux, un style simple et poétique au service d'un récit qui sans en avoir l'air se révèle très riche. Son scénario est dense et l'intrigue prenante de bout en bout ; quant au mystère de la fée il est tout à fait étonnant et lorsque celui-ci est enfin révélé je suis restée ébahie, scotchée sur la planche, non seulement belle mais absolument inattendue. Un petit souffle de tristesse plane sur l'histoire constamment et ce jusqu'à la fin, où l'on doit malheureusement aussi refermer la bd. Le dessin aux couleurs directes est beau et enchanteur, il a ça de magique qu'il nous embarque dans l'histoire immédiatement, dès la première case. Ne ratez surtout pas cette sublime lecture.

06/09/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai beaucoup aimé ce récit empreint de rêves d'enfants avec pour toile de fond les légendes bretonnes. Dans le village de Salicorne, la nuit suivant les rameaux une fée apparaît. Son pouvoir est bien entendu d’exécuter le vœu le plus cher de l’élu, un homme au cœur pur. Le miracle est donc rare, la dernière fois date de quatorze ans. Malheureusement, les fées n'existent pas. Cruelle désillusion par les yeux de deux enfants. "Les Rameaux de Salicorne" ne verse pas dans le fantastique comme attendu mais dans un rite d'initiation à l'âge adulte. C'est plutôt le combat de deux enfants contre les bassesses de l'âme humaine. Non seulement nous avons un dessinateur qui sait dessiner (cela ne paraît pas si évident), mais avec un scénario digne de ce nom. Une scène d'introduction vraiment très réussie. Une montée en puissance tout le long du récit jusqu'au dénouement final. Une belle histoire d'amour sur fond de thriller villageois !

29/09/2007 (MAJ le 04/03/2008) (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

Un récit particulier. Au début, face à la légende, on s'attend à tomber dans le merveilleux et le féérique mais la triste réalité reprend vite le dessus. C'est un album qui traite du désenchantement, du passage de l'enfance à l'âge adulte. Un récit très dur. Gabrion maîtrise très bien son sujet et fait passer beaucoup de choses à travers cette fable étonante. Le dessin est pas mal, la mise en couleurs vraiment réussie. Mais il y a un texte récitatif assez envahissant qui tombe souvent dans la redondance par rapport à l'image. Un album à lire.

25/10/2002 (modifier)
Par Obélix
Note: 4/5

Cette histoire, qui a comme trame de fond une légende, se révèle dure, impitoyable même. J'ai resssenti un mélange de malaise et de fascination tout au long de ce récit. C'est pour moi ce que Pierre-Yves Gabrion a fait de mieux jusqu'à maintenant.

18/10/2002 (modifier)