Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Le Grand Large

Note: 4/5
(4/5 pour 9 avis)

Lorsque a envie de vivre sa vie, de se libérer, de faire plaisirs à celle qu'on aime, alors on prend la route, on s'barre de cette vie de merde et on vit la vraie vie.


Casterman Consensus sur une BD Futurs immanquables Les Meilleurs Diptyques Road movie

Vieillir c'est pas pour les p'tites natures, alors que faire lorsque sa mère est malade, très malade. L'évasion ? Bonne solution, Angelo, le fils, en a ras-le-bol, il lui faut l'air du grand large ! Angelo en a assez ! Ras-le-bol de cette vie où la liberté n'existe pas, marre de voir sa mère malade se morfondre dans un hôpital, peur que " la vieille " comme il la surnomme ne claque avant d'avoir pu connaître une dernière fois la vie, la vraie, celle de la liberté. Partis sur la route, direction le grand large, Angelo et sa mère vont croiser la route d'une jeune fille aussi étrange que séduisante, Mélodie. Et puis, il y a cette histoire de meurtre, un boucher décapité. Mélodie est-elle liée à cette affaire ? Pour Angelo qui lui fait les yeux doux, l'hypothèse est impossible. Ce premier tome se referme en pleine intrigue, que va faire Angelo pour sauver Mélodie ? Est-il vraiment certain qu'elle soit innocente ? Réponse dans le dernier tome à paraître en 2004.

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2002
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus

Couverture de la série Le Grand Large © Casterman 2002
Les notes
Note: 4/5
(4/5 pour 9 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

16/10/2002 | Cedricval
Modifier


Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Voila une BD qui prouve encore une fois que si les clichés sont bien utilisés, il y a moyen de faire d'excellentes choses avec. Car ici, rien de la BD ne m'a semblé d'une originalité folle, mais l'ensemble a un charme fou et tiens totalement la route. Ce que j'ai aimé, c'est l'ambiance de la BD, le côté déjanté des personnages (surtout la vieille mère) et le parler, cru et direct. C'est d'autant plus amusant que l'ambiance pourrait être vite plombante, entre le cadre, le pitch de base, mais j'ai bien rigolé avec ce petit moment d'échappée belle des deux protagonistes. Entre les trouvailles visuelles (comme les poêles pour jouer au tennis de table) et les dialogues, on ne s'ennuie pas une seconde avec ces deux personnages atypiques. Et en plus, j'ai vraiment pris du plaisir à suivre le déplacement, à me faire prendre au jeu des fausses pistes de l'auteur, des petits rebondissements d'une page à l'autre. Mine de rien, il maintient son suspense, détournant les regards pour mieux en jouer. C'est fait en finesse, et c'est plaisant Le dessin est bien fichue, arrivant à retransmettre les paysages et les ambiances du Nord de la France. C'est agréable à regarder, et la colorisation n'est vraiment pas mal du tout. En soi je ne trouve pas grand chose à dire sans extrapoler, donc je me contenterais de faire court et de préciser que j'ai vraiment beaucoup aimé ce diptyque, plaisant et amusant. Rien de transcendant, mais ça marche !

26/11/2019 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

La belle échappée que voilà. Mais non, je ne parle pas de Paris-Roubaix, mais bien de ce trio improbable composé d’une mère romanichèle, cancéreuse et au caractère bien trempé, de son fils dévoué et impulsif et d’une suicidaire, renversée puis ramassée au bord de la route. Deuxième récit illustré par Cazaux que je lis, et deuxième fois que je tombe sous le charme. C’est du brut de coffrage taillé à la serpe. Les couleurs sont osées et sans nuances. Mais je suis charmé. Le scénario, quoique finalement fort conventionnel, m’a également séduit. Il faut dire que les trois personnages centraux sont charismatiques en diable, même si je préfère (et de loin) les croiser dans une bd que dans la vie réelle. Rythmé, amusant, poétique à l’occasion, amoral aussi, ce récit m’aura séduit à plus d’un titre. A essayer, vraiment.

14/04/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Je me suis plutôt étonné à aimer cette bd qui de prime abord m'a paru un peu rebutante avec son langage cru. Cependant, il ne faut jamais se fier aux apparences car elles sont souvent très trompeuses. Je ne connais pas du tout les auteurs, c'est donc une vraie découverte de leur style qui détonne. C'est un véritable hymne à la vie et au positivisme. Une vraie bouffée d'air que cette ballade agrémentée de bons moments ! J'ai beaucoup apprécié la relation triangulaire des personnages sur fond de thriller policier. J'ai été très ému par cet amour filiale et cette fin inéluctable. Tout n'est que pudeur et délicatesse malgré l'argot employé. C'est également une belle leçon de vie avec par exemple ce conte sur les papillons blancs qui ne vivent qu'une seule journée. Beaucoup d'humanisme et de bons sentiments se dégagent de ce diptyque à découvrir !

30/11/2007 (MAJ le 13/04/2009) (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Ca alors, pas d’avis sur cette série depuis la parution du 2eme tome, c’est surprenant, parce qu’elle est très agréable. Niveau dessin, le style de Cazaux est toujours superbe, comme dans Mémoires d'un incapable, mais cette fois en couleur. Le scénario est une belle histoire sur la vie, une histoire d’amour, pour une mère ou une compagne, et une belle leçon de positivisme sur le temps qui passe trop vite et dont il faut profiter. Oh ben oui c’est du vu et revu, ne vous attendez pas à trop d’originalité. Mais si ce genre d’histoire vous botte, n’hésitez pas une seconde et investissez dans ce très joli diptyque.

30/12/2005 (modifier)
Par sousoune
Note: 4/5

Ouaou ! Une vraie BD de bourrin !!! On m'a dit que je n'allais pas aimer mais c'est tout le contraire ! Comment ne pas apprécier ce premier tome plein de sensibilité ??? Certes, celle-ci n'est pas exprimée quand on en a l'habitude mais justement, c'est super bien traité et on a le plaisir de suivre les persos qui se la jouent gros durs et qui en plus ont un vocabulaire que je trouve excellent ! Et puis, les dessins aussi ne sont pas classiques mais moi j'aime vraiment et je trouve également que les couleurs sont pas moches donc tout va bien de ce côté-là. Et une BD culte de plus en vue, une !

20/12/2002 (modifier)
Par Obélix
Note: 4/5

Quelle belle découverte ! Au départ, je trouvais la couverture laide, et ça ne m'attirait pas du tout. C'est grâce aux critiques précédentes que je me suis lancé. Finalement, j'ai été séduit par l'univers graphique de Cazaux que je ne connaissais pas encore. Tant qu'au scénario, c'est un moment de pure détente. Partez en cavale avec Angel, sa maman et Mélody. Vous ne le regretterez pas. Moi aussi, je suis bien d'accord pour dire que si le deuxième et dernier tome est aussi fort que celui-ci, ma cote passera à 5/5.

05/12/2002 (modifier)
Par Piehr
Note: 4/5

Le gros délire, cette série:) Les auteurs nous fournissent ici une oeuvre complètement déjantée, aussi bien au niveau du scénario que de l'aspect graphique de l'ensemble. Comme le souligne Kael, qui m'a justement conseillé cet album (merci ! :D), le vocabulaire des différents protagonistes vaut à lui seul le détour, tellement il est typique, et hilarant parfois. Tout va à 100 à l'heure, le scénario est à la fois dense et actif, et le sujet traité vraiment original ! On s'attache aux différents personnages malgré leur coté completement déjanté, limite agressif, et on découvre leur "cavale" (un bien grand mot tout de même) avec beaucoup de plaisir. Les événements s'enchainent vite, et la narration est assez originale, ponctuée de Flashback sympas. Le dessin de Cazaux est assez fort, lui aussi. On y retrouve quelques inspirations (le trait me fait penser un peu a celui d'"Aimé Lacapelle", la couleur à celle de tronchet dans "les damnés de la terre", en un peu moins criarde), et il convient parfaitement au dessin. L'utilisation des couleurs est très intelligente, en tons unis, qui permettent de définir des ambiances qui collent vraiment au scénar et au dessin ! La suite et fin de cette série (le tome 2, donc) ne sortira pas avant 2004... patience !

27/11/2002 (modifier)
Par Kael
Note: 4/5

Un album de fous furieux, c'est que du bonheur. Le vocabulaire des perso est absolument jubilatoire et crée à lui seul une ambiance vraiment décalée. Chaque perso a un caractère bien travaillé, bien distinct, sans tomber dans la caricature. La vieille est plutôt drôle, même si elle est proche de la mort, le fils est un bourrin de base, et Melody... Melody quoi. Leurs seuls communs, et ce qui les a réunis, c'est leur sensibilité cachée, et leur amour de la liberté, leur quête de la liberté. Le ton est posé, plein de justesse, malgré la violence verbale, physique et psychologique de cette histoire. Cette histoire est dramatique, mais paradoxalement porteuse d'espoir. Si le T2 est aussi bon, je risque fort de passer cette courte série à 5/5.

18/10/2002 (modifier)
Par Cedricval
Note: 4/5

Vivre la vie comme on l'entend, fuir ses soucis et faire abstraction du monde qui nous entoure, vivre au jour le jour, c'est ce que nos protagonistes vont tenter de vivre. Fuir son quotidien, c'est aussi ce que nous apportent, à nous lecteurs, Cazaux et Soufflard. Gilles Cazaux (Mémoires d'un incapable chez Vents d'Ouest) nous offre un dessin frais aux couleurs oniriques et atypiques. Une légèreté nous envahis, une décontraction totale devant ce trait vif et généreux que le dessinateur nous apporte. Quant à Soufflard, il sait allier la poésie à l'humour grinçant tout en entraînant le lecteur dans un road-movie haletant. Le scénariste fait preuve d'un talent indéniable et nous convie à partager son univers particulier avec grande attention. Bref, ce premier tome de la collection "Un Monde" chez Casterman devrait séduire une large gamme de lecteurs. "Vieillir, c'est pas pour les p'tites natures" se lit rigoureusement, avec un intérêt total pour le travail des deux auteurs qu'on ne peut s'empêcher de féliciter.

16/10/2002 (modifier)