Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le Parfum (Zero no soukoushi)

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Kanadé est un jeune et talentueux parfumeur, né avec d'étonnantes capacités olfactives. Accompagné de sa cousine Anaïs, il résoudra différentes affaires de meurtres pleines de mystères. Son odorat sera un atout majeur pour découvrir les coupables...


Hakusensha La BD au féminin : le manga Shojo Tonkam

Première affaire Kanadé à composé un parfum pour Tsubomi à la demande de la mère de celle-ci. Kanadé et Anaïs vont résoudre l’affaire de la disparition de cette jeune fille en suivant un homme qui chaque jour passe avec à la main un nouveau bouquet de roses. Deuxième affaire L'histoire commence par un souvenir de Kanadé. Lorsqu'il rencontre pour la première fois sa cousine Anaïs, la fillette lui fera promettre de lui composer pour son mariage un parfum au lys blanc et de n'en donner à personne d'autre. Kanadé et Anaïs résoudront l'affaire d'un soi-disant parfum qui tuerait quiconque le respire. Il retrouvera un ancien camarade, d'une école de parfum lorsqu'ils étaient en France. Ce dernier étant jaloux et près à tout pour prendre sa revanche. Troisième et dernière affaire Dans cette affaire, Kanadé se servira de ses parfums pour faire retrouver la mémoire d’un évènement à une amie d'Anaïs. La jeune fille pense que son père a voulu la tuer lorsqu'elle était petite, et que c'est de sa faute s’il est tombé dans le ravin et qu'il est toujours dans le coma.

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Mai 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Parfum
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

18/10/2015 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Kanadé est ce qu'on appelle un "nez", un parfumeur de génie à l'odorat extrêmement développé. Capable de distinguer toutes les odeurs qui existent. Il peut également reconnaître de manière certaine n'importe quel parfum déjà senti auparavant. Ce don va le conduire, avec sa cousine Anaïs, à dénouer de mystérieuses affaires de meurtres d'impostures et de vengeance sanglante. Dernièrement, dans un même genre, j'avais vu un film nommé également Le parfum. La comparaison s'arrête là car le meurtrier était le parfumeur. Bref, je n'avais jamais lu de bd qui traite sur le parfum. Il y a le café, le vin mais pas ce produit de luxe. C'est dommage car l'idée concernant cet odorat exceptionnel était réellement bonne mais le traitement n'a pas suivi. Je me suis souvent ennuyé avec ces histoires un peu décousues. L'auteur aurait pu faire mieux.

18/10/2015 (modifier)