Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Max et Moritz

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Deux gosses malins, malfrats, et tous les malheurs qu'ils provoquent.


Auteurs Allemands Les Pionniers

Max et Moritz, deux sales gosses insuportables! Ils sont capables de provoquer des désastres en série. Il y aura des châtiments aussi...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Octobre 2012
Statut histoire Histoires courtes (Terminé en 1865) 1 tome paru
Couverture de la série Max et Moritz
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

18/07/2015 | Miguelof
Modifier


Par Miguelof
Note: 4/5

Max et Moritz (1865) de Wilhelm Busch fait-il partie des séries pionnières ou simplement de la BD avant la BD ? Est-ce vraiment bande déssinée ? Les intellectuels et théoriciens discuteront encore pendant plusieurs siécles, je crois. Ma réponse à toutes ces questions est oui. Il n'y a pas encore de phylactères (ou ballons), pas de cases rectangulaires non plus. Mais le plus important y est : la séquence des dessins raconte une histoire, des actions et réactions avec commencement, suite et fin ; et même les plus jeunes sont capables de reconnaître ça ! Adapté de l'allemand par F. Cavanna, cette édition française est plutôt bien pour un premier contact avec l'oeuvre de W. Busch. Mais j'avoue préferer l'allemande. C'est le premier livre que j'ai reçu enfant, avec "Der Struwwelpeter" (Crasse-Tignasse en français, je crois). Les dessins ont une grâce et un dynamisme uniques. Les sept histoires qui composent l'oeuvre Max et Moritz sont d'une insolence désopilante, même délirantes et surréalistes parfois. L'humour noir, le message et la morale ne sont pas très clairs pourtant, une certaine ambiguïté persiste et pourrait donner des idées... (je pense aux plus jeunes). Mais, après tout, c'est la principale influence en autres séries, comme les Katzenjammer Kids américains ou Quick et Flupke d'Hergé. P.S. Je vous conseille de découvrir d'autres perles de l'auteur... "Der Virtuos", par exemple. Une séquence de 15 dessins, presque sans mots et vraiment surréaliste.

18/07/2015 (modifier)