Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Petit manuel du parfait réfugié politique

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Comme son titre l'indique...


Documentaires Politique

Après "Une métamorphose iranienne", dans lequel l’auteur racontait avec retenue mais aussi une pointe de cynisme et d’humour son exil d’Iran, c’est à Paris que se déroule le nouvel ouvrage de Mana Neyestani. Suite à son arrivée en France début 2011, Mana et sa femme entament rapidement des démarches pour devenir réfugié politique. Après avoir testé de première main l’infernal système répressif iranien, Mana se trouve alors confronté à un univers certes beaucoup moins violent mais tout aussi kafkaïen pour les demandeurs d’asile, celui de l’administration française. (texte : Ça et Là/Arte Editions

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Avril 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Petit manuel du parfait réfugié politique

27/06/2015 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Au travers de son expérience personnelle, mais en la généralisant pour en faire quelque chose de plus « universel » et compréhensible pour tout lecteur, Neyestani (que j’avais découvert avec L'Araignée de Mashhad) nous montre, étape par étape, le véritable chemin de croix du réfugié politique, de son entrée sur le territoire français, jusqu’à l’acceptation ou le refus de son dossier, et donc de son accueil prolongé ou pas dans notre pays. Et là, on comprend que la France, si elle se présente comme le « pays des droits de l’homme » et un refuge pour les persécutés, ne montre bien souvent aux candidats réfugiés qu’une administration froide, presque inhumaine, qui doit décourager ou débouter une bonne partie de ceux qui souhaitent se mettre sous sa protection. Le pire étant qu’une fois le dossier du réfugié accepté, son parcours du combattant au milieu de la jungle administrative et réglementaire ne fait que commencer ! Le côté kafkaïen des démarches à accomplir en préfecture pour faire valoir ses droits est bien illustré, avec quelques pointes d’humour et d’autodérision (par exemple expliquer qu’il vaut mieux commettre un petit délit pour avoir ses empreintes digitales prises correctement et rapidement pour faire avancer son dossier ! Ou alors le fait qu’être sans emploi est plus pratique pour son dossier qu’en avoir un !). Le nom donné sur la pièce d’identité au départ, Cafard, peut aussi se comprendre comme un clin d’œil à Kafka. Le dessin, simple et épuré, faisant l’impasse sur les décors, fait penser à certains dessins de presse (ce qui est normal, puisque c’était la profession de l’auteur en Iran) –, le même éditeur a d’ailleurs publié un imposant recueil de ses dessins, à la fois noirs et engagés, recueil que je vous recommande. Le dessin est en tout cas très efficace et rend la lecture fluide. Une lecture intéressante, didactique mais pas rébarbative, sur un sujet peu souvent traité par les médias – en tout cas de l’intérieur, comme c’est le cas ici. A lire donc.

31/05/2020 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Ce n’est pas facile d’être un réfugié politique. C’est tout le sens de ce petit manuel qui nous montre l’envers du décor. On n’a pas envie d’être à leur place, c’est certain. Alors, un peu de compassion est toujours le bienvenu. J’ai découvert récemment cet auteur iranien avec l’excellent L'Araignée de Mashhad qui m’avait fort bien étonnée. J’apprécie le trait graphique qui est simple et lisible. La clarté du propos m’a également assez séduit. Des lecteurs risquent de mal prendre certaines réflexions de l’auteur sur notre système qui encourage les aides sociales favorisant l’intégration de ces nouveaux migrants. Il y a des spécialistes qui jouent sur le système afin de maximiser le profit. Dans un climat social tendu, c’est toujours difficile à entendre mais cela a le mérite de refléter la réalité aussi imparfaite soit elle. Cela pourrait pousser à la réflexion sur comment améliorer notre système d’aide à la planète face aux dictatures qui sévissent dans le monde. Cependant, je ne crois pas vraiment en une politique nouvelle d’ouverture en la matière. Tout sera fait pour compliquer le parcours afin de décourager les demandeurs d’asile.

06/11/2017 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Après nous avoir raconté l'absurdité et les abus qu'il a subi en Iran, Neyestani nous raconte comment il a vécu l'absurdité de l'administration française. J'aime bien l'idée de faire de cette expérience un petit manuel qui montre les différentes étapes pour devenir réfugié en France au lieu de faire une vraie biographie. Je trouve cela original. C'est assez intéressant de voir tous les problèmes que l'auteur a dû subir afin de se faire accepter comme réfugié en France, mais je dois avouer que ce n'était pas très passionnant à lire. Pourtant le sujet m'intéresse, mais pour une raison quelconque je ne fus pas très captivé durant ma lecture. L'humour m'a fait parfois sourire. J'aime bien le style de dessin de l'auteur.

12/01/2016 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Mana Neyestani creuse le sillon de son statut de réfugié politique. Après son départ d'Iran, il a été confronté à l'absurdité de l'administration française. Dans ce récit il met donc en scène les différentes étapes, faites d'aller-retours, de petites magouilles et démarches diverses autant qu'idiotes. Il rajoute de l'humour à son histoire. Et heureusement, car sinon ce serait un peu difficile à digérer, tant le système est ubuesque et kafkaïen... Son dessin est toujours aussi efficace, et rend la lecture vraiment aisée.

27/06/2015 (modifier)