Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Le Grand Méchant Renard

Note: 4/5
(4/5 pour 19 avis)

Angoulême 2016 : Prix Jeunesse C'est l'histoire d'un renard qui est beaucoup plus bête que méchant...


Angoulême 2016 : les gagnants ! Angoulême : récapitulatif des séries primées BD à offrir Best-of des 20 ans du site Delcourt Les loups Les prix lecteurs BDTheque 2015 Les Renards Les Roux ! One-shots, le best-of Sociétés animales

Un renard voudrait bien être la terreur des basses cours, et accessoirement manger autre chose que des légumes. Mais il est une brêle, tout le monde se joue de lui. Il doit faire ses preuves auprès du loup. Mais quand on est con...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Janvier 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Grand Méchant Renard

01/02/2015 | Noirdésir
Modifier


Par Ju
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Ju

Quand j’ai regardé ce que Delcourt avais mis gratuitement en ligne, j’ai tout de suite repéré “Le Grand Méchant Renard”. Et pour cause, il n’y a pas beaucoup d’autres séries qui fassent autant consensus sur bdthèque. Et je ne déroge pas à la règle. J’ai beaucoup apprécié cette lecture certes gentillette, mais qui ne tombe jamais dans le gnangnan ou le trop facile. Nous suivons donc un renard qui a toutes les peines du monde à être méchant. Avec la complicité du loup, il chaparde des poussins qu’il va élever pour les manger une fois qu’ils seront bien dodus. Mais le renard est un gentil, et il se prend d’affection pour les pioupiou. Cela donne lieu à plein de situations cocasses et vraiment marrantes. Ce sont les relations entre les personnages qui font le sel de la bd, ou plutôt du renard avec les autres personnages. Mais les échanges entre la poule et le chien de garde du poulailler sont eux aussi savoureux. On se prend d’affection pour toute cette galerie d’animaux plutôt bien touffue et avec des personnages tous bien développés. On se prend vite d’affection pour cet anti-héros et j’avais bien envie de savoir comment ça se terminait. C’est une histoire mignonne et drôle, qui plaira, je le pense, aux jeunes comme aux moins jeunes. J’ai également beaucoup apprécié le dessin qui rajoute un vrai plus. Les personnages ont des apparences vraiment marrantes, et leurs expressions sont drôles et très réussies, et cela pour tous les animaux. Même les petits poussins ont des expressions bien à eux et reconnaissables. J’aime beaucoup en particulier le design du cochon de la ferme, que je trouve très comique dans son apparence. En bref, une jolie histoire, joliment dessinée et drôle. Si vous avez l’occasion, foncez !

09/04/2020 (modifier)
Par Jérem
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

J’ajoute moi aussi un petit commentaire élogieux sur cette BD. Comme les autres posteurs, j’ai beaucoup apprécié cette lecture. Grand méchant renard enchaine les situations cocasses sans redondance ni vulgarité et avec beaucoup de fraicheur. On rigole franchement pendant les 180 pages de l’album. Derrière un style graphique volontairement enfantin, Benjamin Renner impose un trait dynamique, esthétique et terriblement efficace. Les personnages, très réussis et attachants, sont particulièrement expressifs. Les gags s’enchainent avec bonheur jusqu’au bout sans lassitude pour le lecteur. Drôle, frais et original, Le Grand méchant renard est une vraie réussite ! A découvrir absolument.

07/12/2016 (modifier)
Par gael
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

que rajouter de plus? J'arrive après la bataille et tout a déjà été dit sur le contenu : un dessin expressif et dynamique, des contes d'enfance revisités avec humour et détachement et un happy end pour ce livre aux personnages animaliers. Mais c'est que j'ai simplement a-d-o-r-é! C'est bien simple : je l'ai déjà prêté et re-prêté, fait l'article auprès de mes fréquentations y compris aux réfractaires aux phylactères!! Ne courez pas chez votre libraire : précipitez vous y!!! note : 4.5/5

13/05/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Mon avis ressemblera aux précédents : ce Grand Méchant Renard est des plus amusants. Le ton est très « Tex Avery » avec un renard attachant en gentil méchant qui s’en prend plein la tronche. Les rebondissements sont multiples et souvent originaux. J’ai le sentiment que l’auteur prenait plaisir à se mettre en danger dans le sens où, souvent, il trouve une solution au problème rencontré par le renard mais se plait à rebondir sur cette solution pour créer de nouveaux problèmes. Le ton est moderne et direct. Le dessin, lui aussi, va à l’essentiel mais dispose de toute l’expressivité et de tout le dynamisme nécessaires pour parfaitement coller au propos. Enfin, j’ai aussi apprécié les dernières planches de l’album qui, à raison d’une case muette par planche, permettent de quitter en douceur et avec tendresse cet attachant renard et sa progéniture de substitution. Un très bel album, drôle avant tout, mais tendre également.

29/02/2016 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur PAco

C'est frais, rythmé, drôle et loin de ce qu'on a l'habitude de trouver dans les bacs de nos librairies en rayons jeunesse, alors pourquoi bouder notre plaisir : petits et grands cet album vous tend les bras ! On sent que Benjamin Renner a le sens du rythme, (sans doute son expérience dans l'animation) car ce ne sont certainement pas les quelques 200 pages de l'album qui auront freiné ma lecture ! On dévore cette BD tant on est pris par la narration débridée de l'auteur ! Il faut dire que la brochette de personnages que nous cuisine Benjamin Renner est des plus efficace et cocasse ! Entre un renard qui se voudrait grand, fort et méchant, des poules hystériques ou encore un chien qui déborde d'énergie pour réussir à ne pas en branler une, on a de quoi se dérider sérieusement les zygomatiques ! Tout cela est renforcé par le trait souple et très expressif qu'il leur donne ; j'ai vraiment été impressionné par la finesse de ces expressions qui donnent véritablement vie à ces personnages. Bref, une petite pépite à lire et à partager si vous avez envie de passer un délicieux moment de détente et de rigolade en toute simplicité !

08/02/2016 (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Revisiter les contes de notre enfance pour mieux les détourner reste un exercice souvent périlleux et casse-gueule. Casse-gueule parce que le résultat peut être catastrophique s'il en devient trop référentiel et parodique par contre Benjamin Renner s'en sort admirablement avec ce petit bijou d'humour et de tendresse en utilisant les codes classiques (les grands méchants loup et renard face aux gentils poussins) dans un rythme effréné digne des meilleurs cartoons de la Warner. Par un dessin simple et affranchi de bordures, les couleurs pastel renvoient inconsciemment au procédé d'illustration. Elles apportent surtout un confort nécessaire pour une lecture rapide et survoltée sur les mésaventures d'un Renard qui se voudrait méchant en élevant des poussins volés dans le but de les dévorer avec son mentor le Loup. Mais rien ne va se passer comme prévu... Riche en péripéties et en galeries de personnages tous aussi loufoques les uns que les autres avec une poule « stallonisée », un chien aussi actif qu'un préposé communal le vendredi à 15h ou un cochon et un lapin réduits au rôle de Laurel & Hardy, pas le temps de s'ennuyer dans ce récit génial que je recommande aussi bien aux petits qu'aux grands ! P.S : à noter que mon édition contient également un récit supplémentaire plus court sur Noël avec des animaux tout aussi loufoques, certes pas aussi drôle mais tout aussi agréable et fun à lire !

08/02/2016 (modifier)
Par Blue Boy
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Blue Boy

Voici d’après moi l’antidote tout trouvé pour oublier la morosité ambiante, surtout à l’approche des fêtes. Pourtant, de prime abord, on se dit que le dessin, ça fait un peu déjà vu. Et puis des gags avec des animaux qui parlent, c’est pour les enfants, non ? Eh bien une fois dépassés ces aprioris, on pourra vérifier qu’il n’en est rien, et qu’il ne faudra guère de pages avant de sentir son corps - défendant - secoué d’authentiques fous-rires qui dureront jusqu’à la conclusion, en tous cas en ce qui me concerne. Benjamin Renner joue avec bonheur et légèreté sur les problèmes d’identité de ce renard, contraint d’élever des poussins qui le prennent pour sa mère, alors qu’au départ il souhaitait juste les couver puis les engraisser pour les dévorer ensuite. Problème : notre goupil est très sentimental et finit par se résigner à ce rôle de maman improvisée. Comment dans ces conditions se faire respecter comme le prédateur qu’il est censé être vis-à-vis de la gente animale ? Réalisateur de films d’animation (« Ernest et Célestine ») et auteur d’un blog, Benjamin Renner publie avec Delcourt sa deuxième bande dessinée, et c’est une totale réussite. Visiblement, son expérience dans l’animation transparaît clairement dans cet ouvrage, qui évoque irrésistiblement Tex Avery ou les meilleurs Looney Tunes. D’un minimalisme étudié où tout le piquant est dans l’expression désopilante des personnages, le dessin se cale à merveille avec des dialogues très flegmatiques pour entamer une succession de gags hyper punchy, et l’absence de cases n’est nullement un problème. Les animaux ont chacun des caractères bien marqués qui les rendent pour la plupart attachants. Assurément, « Le Grand Méchant Renard » s’impose comme un de mes gros coups de cœur de l’année. Une vraie bombe comique !!!

01/12/2015 (modifier)