La Guerre des Sambre - Maxime et Constance

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Troisième et dernier cycle de la Guerre des Sambre qui apporte aux lecteurs de nombreuses réponses au sujet des mystères autour de cette famille.


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières Hislaire / Yslaire L'univers de Sambre Prequel

« Malheur à celui qui aimera une fille aux yeux de braise car celui-là pleurera sa vie durant des larmes de sang. » Hugo Sambre l'a écrit. Mais quelle est l’origine de cette tragédie ? S’il est un personnage clé au sein de cette généalogie maudite, c’est bien Maxime-Augustin, le père d'Hugo. Membre le plus sulfureux de la famille avec son aïeul Augustin (dont il ne partage pas que le prénom), responsable de la fin de la lignée aristocratique des De Sambre, il est celui dont on nommera la génération « De cujus » : celle qui transmettra la malédiction à tous ses descendants. Mais en 1775, Maxime-Augustin n’est encore qu’un enfant à la cour de la reine Marie-Antoinette… Qu’a-t-il bien pu se passer pour que ce jeune garçon innocent embrasse un tel destin ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Septembre 2014
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série La Guerre des Sambre - Maxime et Constance
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

22/09/2014 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

La guerre des Sambre est un projet ambitieux qui semble tenir la route et qui se bonifie avec les années. L’auteur a changé son fusil d’épaule pour nous proposer un récit à chaque fois original et qui a le don de surprendre. Il faut dire que le cycle sur Werner et Charlotte avait mis la barre tellement haut qu’il ne pouvait être que difficile de faire mieux. Et pourtant, ce nouveau cycle qui porte sur une autre génération mérite notre attention. Cela sera d’ailleurs le troisième et dernier cycle. Le choix du dessinateur est judicieux puisqu’il s’agit de Marc-Antoine Boidin qui a déjà fait ses preuves. C’est franchement d’une beauté graphique absolue. Que dire ? On reste sans voix. Reste la vue. On a hâte de savoir ce qui est à l’origine du mystère qui entoure la saga depuis ses débuts. Ce premier tome est très prometteur car on est déjà dans la passion. Vivement la suite ! Et cette suite semble être à la hauteur de nos espérances. Le personnage de Maxime devient de plus en plus détestable alors que je l'avais pris en pitié et en compassion dans le premier tome. Volage, colérique et cruel: voilà pour résumer. Il y a toujours aussi peu de révélations alors que la saga va bientôt se terminer dans cet ultime trilogie. Le récit est toujours aussi prenant. On sent que la tragédie n'est pas très loin. Note Dessin: 4.5/5 - Note Scénario: 4/5 - Note Globale: 4.25/5

22/09/2014 (MAJ le 16/11/2015) (modifier)