Magic Dream Box

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Lomig nous parle de la condition humaine, de la solitude et de la folie dans cet album.


Rêves

Le flot des anonymes s'engouffre dans le métro. Les pas sont pressés. Les visages sont fermés. Les enseignes et les pubs envahissent la rue. Le ciel est lourd. Tout ce qui défile sous les yeux de Boris Bélaire a la couleur du plomb. Il voit pourtant tout ça de loin, de plus en plus loin. Ça fait longtemps qu'il semble avoir largué les amarres. Ou bien c'est lui qui s'est fait larguer. Hésitant et sans trop y croire, Boris s'adresse à cette mystérieuse agence comme on s'accroche à une ultime lueur d'espoir : Magic Dream Box, qui soigne des millions de gens en leur offrant du rêve. Dès lors, Boris n'est plus maître de son destin et se retrouve propulsé dans une aventure insensée...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Juillet 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Magic Dream Box
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

16/06/2014 | Erik
Modifier


Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Après Vacadab de Lomig, j'ai poursuivi ma découverte de l'auteur avec cet album "Magic Dream Box". Fidèle à son noir et blanc qu'il maîtrise très bien, Lomig nous embarque cette fois-ci dans les pantoufles d'un être un peu dérangé. Rien de bien grave... Enfin peut-être... Toujours est-il que cet homme n'aime pas ses congénères, qu'il est méfiant de tout, que cette société où tout n'est que marchandise le rend malade et qu'il consulte pour ça depuis des années un psy... Sauf, que notre Boris Belaire en a aussi sa claque de ces rendez-vous chez ce psy et qu'il décide de mettre un terme à sa thérapie. Le psy lui donne quand même un dernier contact au cas où il souhaiterait quand même se faire aider... C'est à partir de là que tout va basculer avec cette "Magic Dream Box"... Si j'ai trouvé le dessin tout aussi efficace et travaillé que dans Vacadab, j'ai cette fois-ci été davantage emballé par le scénario. Sans rien dévoiler de l'intrigue, on sent que Lomig nous propose une histoire mieux construite et plus aboutie. On ne peut pas dire que l'optimisme soit ici aussi au rendez-vous, mais au moins j'ai trouvé ça plus cohérent. Un album que je conseille pour découvrir cet auteur dont le talent s'afutte !

20/01/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Un homme parle à son psychologue. On apprend qu’il suit une thérapie depuis une dizaine d’années sans doute liée à une dépression. Il décide de mettre fin brusquement à cette démarche ce qui ne plaît pas trop à son psy qui va perdre ainsi une source de revenus rentables. A partir de ce moment- là, on va entrer dans tout autre processus. La question est de savoir si ce patient va s’en sortir ? L’homme en question paraît ce qu’il y a de plus normal. Cependant, il souffre de son contact avec les autres dans un monde où la rentabilité fait foi. Il expose des remarques qui font mouche. Il remarque que les conversations avec les autres ont souvent pour but de flatter leur égo ou bien pour masquer un blanc ce qui est pire encore. On apprend que c’est un misanthrope. Il déteste le genre humain sous toutes ces formes. Il aime la solitude et évite tout contact avec autrui. Il va finir sur une île isolée du reste du monde. Va-t-il alors trouver ce qu’il recherche ? La fin de ce récit nous dévoilera une réalité bien cruelle et qui touche bon nombres d’individus. J’avoue avoir été touché par cette bd dont la construction est d’une rare intelligence. L’auteur savait où il allait nous emmener. C’est du plus bel effet. Sur le fond, cela mérite une réflexion. Sur la forme, le dessin en carte à gratter est une merveille de précision. C’est une satire acerbe de notre société de consommation.

16/06/2014 (modifier)