Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Soldats de lumière

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

La révolte des Camisards après la révocation de l'Edit de Nantes par Louis XIV, et l'épisode des Dragonnades


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières

Sous Louis XIV, l'Eglise catholique triomphe et s'épanouit ; après la révocation de l'Edit de Nantes le 18 octobre 1685, les protestants sont brimés et dépossédés de leurs biens, envoyés aux galères, leurs enfants sont enlevés. Dans la province de Languedoc, entre l'Ardèche et Mende au nord, et Nîmes au sud, les Dragons massacrent, pillent, volent et violent en toute impunité ; on appellera ces tristes journées les Dragonnades. Mais les protestants rendent coup pour coup à l'autorité royale. Dans cette période d'intolérance et de violence, la fille d'un officier catholique et un jeune rebelle découvrent l'amour et vivent l'existence dangereuse des Camisards sans cesse traqués dans les collines des Cévennes, entre 1702 et 1705.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1985
Statut histoire Série abandonnée (prévu en 3 tomes) 1 tome paru
Couverture de la série Soldats de lumière
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

14/06/2014 | Agecanonix
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette Bd éclaire une page de notre Histoire, assez célèbre sous son nom de révolte des Camisards, mais finalement peu connue du grand public dans ses détails pour sa complexité ; moi-même, je n'en connaissais pas tous les rouages, cette période ne me passionnant pas vraiment. L'album s'ouvre par une carte qui permet de situer correctement le théâtre des combats qui se limiteront à une sorte de guerre d'embuscade, de guérilla de fortune, dont les protestants cévenols avaient l'atout de la connaissance du terrain. L'album débute en expliquant comment tout a commencé, et s'attache à décrire très précisément ces persécutions et ces massacres souvent d'une grande violence. La série était prévue en 3 volumes annoncés mais qui ne paraîtront pas ; la fin de ce premier album offre toutefois un final qui constitue un chapitre suffisamment éloquent pour se faire une idée de ces faits sanglants. Le scénariste ajoute pour égayer le récit une idylle entre 2 jeunes gens de bords opposés, une sorte de Romeo et Juliette de l'époque, mais ça ne ralentit pas l'action ,au contraire, ça la sert, de même que tous les événements et personnages sont réels. Un peu d'humour vient aussi se glisser entre 2 séquences violentes. Le dessin de Brice Goepfert est par endroits encore peu abouti, mais laisse entrevoir un talent certain, son trait est déjà très correct, c'est sa première série avant qu'il ne signe chez Glénat où il animera des séries comme Le Fou du Roy ou Le Lys noir... Une jolie Bd historique de qualité, digne des séries Vécu des années 80, qui a le courage de dépeindre une sombre page d'Histoire.

14/06/2014 (modifier)