Clair obscur (Moving Pictures)

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Quand la guerre révèle les rapports troubles qui unissent les êtres…


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale

Paris, sous l'Occupation. Ila Gardner répertorie et protège les œuvres d’art pour éviter une mainmise trop envahissante de la commission militaire allemande. Mais il est difficile d’échapper à la vigilance de l’officier Rolf Hauptmann. Les deux individus s’opposent dans leurs choix politiques, leurs convictions humaines, leur rapport à l’art. Lors d’un interrogatoire, un bras de fer s’engage entre eux, qui va cristalliser leurs dissensions mais aussi mettre à jour les liens complexes et profonds qui les motivent… Pouvoir, passion, domination, émotion, survie : une plongée au cœur de l’âme humaine toute en finesse et subtilité, orchestrée avec brio dans un noir et blanc entre ombre et lumière. Mari et femme à la ville, Kathryn et Stuart Immonen livrent ici une œuvre aux antipodes de leurs travaux habituels, qui révèle une toute nouvelle facette de leurs talents. (Texte de l'éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Clair obscur
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

06/06/2014 | elveen
Modifier


Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Tout comme elveen, j’apprécie ce travail sur le noir et blanc. Les aplats fournissent de beaux contrastes. Mais … côté histoire, c’est très (trop) hermétique. Mes petits neurones semblent avoir capté le sens donné au récit mais je trouve qu’il manque cruellement d’accroche. Il y a bien quelques flash-back pour donner un semblant de consistance mais la relative froideur des protagonistes (qui se justifie par le contexte historique) n’aide vraiment pas à s’immerger dans cette histoire mêlant sauvegarde artistique, sens du devoir, amitié et amour . . . Le final, très plat, est bien représentatif de l’ensemble de l’œuvre. Du blabla et un grand vide, c’est tout ce que je retiens de ma lecture.

18/08/2017 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Je me retrouve un peu dans l’avis de elveen. J’aime beaucoup le sujet de cette histoire, cette relation ambiguë au background historique lourd de sens, cette réflexion sur l’Art et l’importance relative de telle ou telle œuvre. J’adore le dessin en noir et blanc et l’ambiance qui en découle. Mais de manière générale, je reste sur une impression de trop peu. J’ai trouvé certains passages un peu mous, un peu trop chargés en dialogues pas toujours passionnants. Et puis la fin a fait retomber le soufflé en ce qui me concerne, il n’y pas vraiment de dénouement, pas de conclusion. Un album original, qui a su captiver mon attention, mais pas vraiment marquant.

21/06/2016 (modifier)
Par elveen
Note: 3/5

J’ai acheté cette BD pour les dessins. J’aime beaucoup ce noir et blanc, très bien maîtrisé. Les personnages sont expressifs et Stuart Immonen intègre dans le récit des dessins d’œuvres d’art qui sont, je trouve, utilisés à bon escient et aident à créer une atmosphère. J’aime cette atmosphère qui se dégage de l’album, entre vie quotidienne, amitiés, espoirs, sentiments amoureux et crainte du Reich. Un mélange qui, pour moi, a bien fonctionné. J’ai été prise dans le récit. Cependant, il manque quelque chose au niveau du scénario. Je m’attendais à une histoire avec une fin intéressante. Malheureusement, je trouve que ça tombe à plat. Il y a bien une conclusion, mais ce n’est pas une véritable fin. Mon avis est donc assez mitigé, malgré les qualités graphiques de l’album.

06/06/2014 (modifier)