Chamisso (L'Homme qui a perdu son ombre)

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

Après Percy Shelley (voir Shelley), Daniel Casanave et David Vandermeulen nous proposent de découvrir un autre romantique : Adelbert von Chamisso. Ce récit combine approche historique et approche littéraire en fusionnant à l'occasion le parcours de l'auteur et celui de son personnage le plus marquant.


1799 - 1815 : Le Premier Empire - Napoléon Bonaparte 1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Biographies Poètes et poésie Romanciers et Monde littéraire

"Je suis Français en Allemagne et Allemand en France, catholique chez les protestants, protestant chez les catholiques, philosophe chez les gens religieux et cagot chez les gens sans préjugé..." Chamisso est l'un des plus malchanceux écrivains du XIXe siècle. Il ne connut en amour que des déveines et, malgré un talent incontestable, il fut invariablement déprécié des Français autant que des Allemands, et cela pour des raisons qui ne furent jamais de son fait. Son destin s'appuie sur un questionnement identitaire profond. Il fut l'un des premiers grands écrivains à être un sans-patrie. Autoproclamé citoyen de la Terre, il entreprit un fabuleux tour du monde.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Mars 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Chamisso (L'Homme qui a perdu son ombre)
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

06/03/2014 | Mac Arthur
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Chamisso était un poète et écrivain franco-allemand de l'époque de Napoléon. Eh bien, je ne le connaissais pas du tout. Et comme c'est par le biais de cet album que je l'ai découvert, je n'étais même pas sûr en cours de lecture s'il s'agissait d'un personnage réel. En effet, autant le début était très réaliste, comme une biographie classique avec dates, lieux, personnages réels, etc, autant en cours de route l'oeuvre de Chamisso et sa vraie vie se confondent et la partie conte fantastique laisse penser que la biographie s'échappe soudain vers l'imaginaire. Mais ce n'est qu'une figure de style, un moyen de montrer à quel point l'oeuvre clé du poète prend son inspiration dans sa vraie vie. Ce fut une lecture intéressante et plaisante mais que j'ai trouvé un peu longue. Le contexte est original et instructif, et la vie de Chamisso variée et dépaysante, mais sur la longueur de l'album j'ai fini par décrocher un peu et m'ennuyer. Cela a commencé avec ce brusque saut dans la fable où j'ai un peu perdu mes repères et ensuite je ne savais plus ce qui était la vraie vie du poète ou ce qui était issu de son oeuvre. Du coup, je ne me suis pas tellement attaché à Chamisso et je n'ai été que moyennement touché par sa vie et son art. Ce fut plus pour moi de la curiosité et la satisfaction de découvrir un personnage célèbre que je ne connaissais pas par le biais d'un album plutôt bien mené, mais je n'ai pas été vraiment marqué par cette lecture.

01/10/2015 (modifier)
Par elveen
Note: 4/5

Casanave et Vandermeulen forment un beau duo. J’avais déjà apprécié « Shelley ». Les auteurs récidivent, pour notre plus grand bonheur, et nous font découvrir un nouvel auteur. Celui-ci est de ceux qui sont moins connus que leurs personnages, mais n'en vaut pas moins le détour. Le scénario est assez original puisque, nous présentant un auteur d’après sa biographie réelle, il bascule doucement vers un épisode romanesque tiré de l’œuvre de Chamisso. J’ai d’abord trouvé ça très déroutant, avant de savourer cette tournure qui n’aurait sans doute pas déplu à Chamisso lui-même. Les auteurs nous emmènent dans la réalité d’une époque, avec la confrontation entre français et allemands, mais aussi les salons littéraires et la vie culture d’alors. Le tout passe bien sûr par les déboires du jeune auteur, ses espoirs, ses histoires d’amour et son tour du monde. Le récit est agréable à lire, sans fioritures. Le dessin est de la même simplicité, mais très dynamique. Il est efficace, agréable et sans prétention. Seuls certains visages m’ont déplu. L’ensemble donne une histoire entre rocambolesque et vérité historique, en 244 pages sans lourdeur. C’est frais, amusant, instructif. Après hésitation, l’adepte de littérature que je suis met donc un 4/5.

06/06/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Que voilà un beau personnage ! Après m'avoir fait découvrir Mary Shelley sous un angle nouveau, les deux Da (Daniel Casanave et David Vandermeulen) se proposent ici de m'emmener sur les pas d'Adalbert Von Chamisso, dont je dois bien l'avouer, j'ignorais jusqu'à l'existence... ... ou plus exactement, que j'ignorais connaître. En effet, quel amateur de bande dessinée n'a pas lu au détour d'une phrase le titre péjoratif de rascal ? Et bien, figurez-vous que Rascal est le nom d'un des personnages de Chamisso ! Cet album m'a donc permis d'être un peu moins con, et rien que pour ça, je ne peux que remercier les auteurs. A l'image de Shelley, le récit démarre sur des bases historiques solides mais bascule un moment dans la fantaisie littéraire, l'auteur dont on suit les pas fusionnant avec un de ses personnages. C'est déroutant, de prime abord mais aussi très astucieux pour mieux comprendre un auteur et son œuvre. Le dessin, simple et expressif, de David Casanave et la narration légère et spontanée de David Vandermeulen sont deux véhicules des plus agréables à emprunter pour visiter cet univers. Le livre, copieux de près de 250 pages, se lit comme un rien. Le récit amuse, divertit, instruit et séduit. Et me voilà sortant de cet album avec l'envie de découvrir "Peter Schlemihl", l'œuvre majeure de ce bien sympathique et atypique Chamisso. Sincèrement, quelqu'un qui écrivait il y a près de 200 ans "je saisit l'occasion pour élever ici une protestation solennelle contre l'appellation de "sauvages" appliquée aux insulaires de la mer du Sud..." mérite plus de reconnaissance. Merci donc aux auteurs de me l'avoir fait découvrir. Franchement bien est peut-être exagéré car le récit comporte tout de même de quelques longueurs (dans sa première partie, principalement) mais c'est bien ! Le coup de cœur, lui est attribué au vu de certaines planches d'une vivifiante simplicité et pour la découverte de ce beau personnage.

06/03/2014 (modifier)