Changing Ways

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Dans une petite ville, une famille tente de survivre à une terrible infection contaminant animaux et humains et qui se répand à très grande vitesse. Entre horreur et fantastique, un thriller captivant qui a de quoi en faire frissonner plus d'un !


Maladies et épidémies Petits villages perdus

David Barrot a dernièrement vécu des mois difficiles. Cet ancien gardien de prison a perdu son fils et afin de passer à autre chose, il a déménagé avec sa femme Lucy et sa fille Jessie. Ils habitent dorénavant une ferme, non loin de Grey Oaks, une petite ville tranquille. Mais des rumeurs effrayantes s'y multiplient : des cochons tueurs, une infection qui toucherait animaux et humains et une secte suspecte. Pour David, l'explication provient peut être des insectes qu'il découvre chaque jour. Ceux-ci ont, semble-t-il, muté et possèdent d'étranges marques. Par une nuit, alors que la pluie tombe à tout rompre, Lucy, sa femme, interpelle David. Allongée du fait des derniers mois de sa grossesse, elle s'est réveillée avec une étrange marque rouge sur le ventre. Le plus curieux est que depuis, son ouïe est bien plus affutée. Elle entend notamment un animal s'approcher très vite de la maison. David se met à la fenêtre et scrute les extérieurs. Un chien traverse la vitre brusquement. Il s'agit de l'animal du voisin. Son apparence n'est plus celle habituelle, il a un œil crevé et une marque rouge sur la tête. La bête sort presque aussitôt. En sortant armé d'un fusil, David tombe sur son voisin. Le visage couvert de sang, il a lui aussi tout l'air d'être infecté...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Mai 2013
Statut histoire Série abandonnée 2 tomes parus
Couverture de la série Changing Ways
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

03/12/2013 | Erik
Modifier


Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Ah que oui, mille fois oui. Voilà une série dont le premier tome est extrêmement prometteur. Je dirais que c'est le type de BD exigeante au même titre que d'autres qui me viennent à l'esprit , tel ce que peux produire un C. Burns. L'histoire en elle même n'est pas si complexe que l'on pourrait le croire. La famille Barrots décide de s'installer à Grey Oaks dans l'espoir d'y vivre une vie tranquille. Les rumeurs d'une infection qui touche les animaux inquiètent le père de famille. Quand la contagion fait apparaitre d'étranges stigmates sur les insectes et bientôt les humains il décide de mettre sa femme enceinte et sa fille à l'abri, d'autant plus qu'un voisin vient de se tirer une balle dans la tête. Le père de famille s'enfuit et débute alors une nuit de terreur. Visuellement le travail de Justin Randall évoque sans conteste celui de Ben Templesmith avec des ambiances à la limite du flou qui génèrent une atmosphère angoissante à souhait. Usant de photos, cet effet ne nuit en rien à la lecture mais renforce plutôt le réalisme du récit. En ce qui concerne le scénario rien que de très classique, bled paumé au fin fond du désert australien, une infection qui transforme les gens en monstres et héros survitaminé qui tente de sauver les siens. Le découpage est habile et arrive à ménager un suspense tout au long du récit. Les différents stigmates qui marquent la population sont originaux à mes yeux. Les personnages infectés se découvrent des "pouvoirs" qui au final sont plus nuisibles que bénéfiques, bref l'on ne s'ennuie jamais. Pour ma part je suis preneur de ce genre de récit, en inconditionnel de Ben Templesmith il ne pouvait en être autrement, j'irai avec bonheur voir la suite de ce triptyque annoncé. Amateurs d'ambiances angoissantes, voire un peu glauques n'hésitez pas.

13/10/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Changing Ways est un genre de bd un peu expérimentale qui combine des photos avec des dessins dans une ambiance oppressante. De mystérieux cochons sortis de nulle part attaquent les êtres humains. Une famille doit affronter des événements mystérieux alors qu’une tempête fait rage au dehors. Cependant, il faut fuir et de nuit. Ce périple nous sera conté et on ne passera pas forcément un bon moment. Il y a des choses qui m’ont échappé à la lecture. La cohérence fera défaut. Je dirais que c’est surtout une atmosphère bizarre qui est assez bien retranscrite. Cette lecture peut plaire à un certain type de lecteurs mais pas tous. L'auteur est australien et c'est la première fois qu'il publie en France. Le genre est celui du thriller horrifique qu'il connait bien. Le style visuel sera assez particulier et comme dit, cela peut nous intriguer. Cette histoire de cochons tueurs et de secte étrange ne m'a guère convaincu.

03/12/2013 (modifier)