Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Belle comme la mort

Note: 2.82/5
(2.82/5 pour 11 avis)

Des destins s’entrecroisent, se frôlent, se heurtent un peu, et leurs porteurs évoluent…


Espagne Les années (A SUIVRE)

Hugo, jeune homme d’une vingtaine d’années et étudiant mélancolique, reçoit un coup de fil : on lui dit que son amie, blessée dans un accident de voiture, a été recueillie et attend d’être récupérée. Ni une ni deux, il vole à son secours, mais quand il arrive, la fille s’est évanouie dans la nature… Hugo retrouve sa trace dans un bled pas loin. Elle a embarqué en auto-stop à bord d’un camion, que le jeune homme s’échine à rattraper, pour le découvrir arrêté sur le bas-côté. Seule présence humaine : le chauffeur, la tête ensanglantée… Mais qui est ce type inquiétant qui a l’air de chercher la même fille ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1995
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Belle comme la mort
Les notes (11)
Cliquez pour lire les avis

20/08/2002 | SuperFox
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Bof, j'ai aimé à moitié cette Bd, c'est une sorte de thriller sentimental en forme de road movie partant d'une femme disparue, et fait de rencontres décevantes, d'imprévus et de découvertes peu surprenantes. Il y a une espèce d'ambiance indéfinissable qui pourrait donner un charme mais je n'y ai sans doute pas été sensible, et le tout se passe en Espagne, mais le décor ne participe pas vraiment à l'histoire, ça aurait tout aussi bien pu se passer en France ou aux Etats-Unis, il n'y a à la rigueur que des tronches méditerranéennes typées, c'est peut-être la raison qui a poussé les auteurs à situer ce récit sur les routes espagnoles, de même que l'ambiance estivale un peu pesante donne peut-être un plus ; d'ailleurs les caractères humains sont surtout ce que j'ai relevé de mieux. Sinon c'est une accumulation de petits faits, des petits rouages qui grippent formant des éléments qui n'ont l'air de rien mais qui constituent une trame relativement plaisante ; l'ennui c'est que je n'ai pas trouvé l'ensemble très prenant, c'est assez vide et creux, rien ne m'a ému ou captivé, et les personnages sont peu intéressants, seul le retournement final de situation peut provoquer un effet de surprise, mais tout ça pour ça quoi... Ce récit est paru dans le mensuel A Suivre en 1994, mais je n'ai aucun souvenir de l'avoir lu, apparemment il a été retouché graphiquement au niveau des couleurs, et c'est vrai que c'est dommage pour le dessin que je trouve chouette que ce récit n'ait pas fonctionné sur moi. Par endroits, ce dessin donne quelques signes de maladresse, mais dans l'ensemble, c'est plutôt sympathique et plein de vigueur.

28/09/2020 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Un petit polar sympathique qui vaut surtout pour son ambiance chaude et ensoleillée, autrement c'est un truc plutôt classique qui oscille entre le road movie et l'étude de caractère. Les personnages de la mère et du fils sont bien amenés mais à mon sens un peu sous exploités. Au niveau du scénario cela manque un peu de liant, on passe d'une situation à l'autre de façon un peu cavalière mais paradoxalement on suit l'intrigue avec plaisir et si le dessin, correct mais pas exceptionnel, aide à faire passer la pilule, ce n'est pas une BD mémorable. L'emprunt est tout de même possible tout n'est pas à jeter dans cet ouvrage.

05/04/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Mouais. Disons que cela se laisse lire, mais que c’est une histoire qui risque de se faire oublier assez rapidement quand même… Si le rebondissement final est plutôt bien vu, et si j’ai globalement bien aimé le dessin, je reste quand même beaucoup plus réservé concernant le scénario. En effet, il est à la fois simple et compliqué. Simple, car on a l’impression que Richelle recycle bon nombre d’idées déjà pas mal vues ailleurs. Et compliqué, car j’ai eu parfois du mal à suivre les pérégrinations des différents personnages, et surtout les hasards franchement improbables qui souvent les font se rencontrer. Bref, cela paraît souvent artificiel et vain, et ne mérite pas vraiment l’achat.

03/09/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Une histoire que j'ai trouvée moyenne bien qu'elle ait des qualités. En effet, il y a des bonnes idées et des bonnes scènes. Les intrigues se croisent de manière cohérente et j'aime bien l'ambiance créée par le dessin et les couleurs. La fin est bien vue. Le seul problème c'est qu'il y a aussi des scènes qui m'ont moins plu et qu'au final j'ai eu de la difficulté à trouver le tout passionnant vu que mon intérêt variait selon les scènes. Il faut dire qu'il n'y a que trois personnages que j'ai trouvé intéressants. Les autres m'ont laissé de marbre et surtout Hugo que je trouve un peu chiant. Bref, je suis un peu déçu car je pense que cela aurait pu être mieux.

03/04/2016 (modifier)

J'aime bien l'ambiance de road-movie espagnol de cet ouvrage, avec son soleil de plomb et ses moments de solitude des différents personnages. Sans rien révéler, disons que le scénario est finalement assez simple mais astucieux, et la fin bien amenée. J'aime bien le style de dessin en général, à part les visages de jolie fille qui ne sont pas très constants. Les autres tronches, en revanche, me plaisent. À acheter si vous aimez les polars à l'ambiance un peu subtile et mélancolique. Sinon, essayez de le lire à l'occasion, vous passerez un bon moment.

03/05/2015 (modifier)
Par fred0873
Note: 3/5

J'ai découvert cet album par hasard à la bibliothèque et comme j'ai adoré Amours fragiles, je n'ai pas hésité à la prendre. Je n'ai pas été déçu. Au départ, on a droit à une histoire ordinaire où pas grand chose ne se passe. Petit à petit, on découvre des indices, l'auteur parvient à nous mettre sur des voies sans issues pour nous offrir une fin assez inattendue. On reconnaît bien le dessin de Beuriot qui me plaît assez. Je ne dirais pas que c'est une BD indispensable mais ça vaut le coup de la lire une fois pour le plaisir.

08/02/2009 (modifier)

Je suis assez d'accord avec Spooky sur ce coup là. Je vais faire bref, l'histoire me paraît user de ficelles scénaristiques un peu trop visibles et convenues. Que dire des personnages dépourvus de charisme ou de la plus petite originalité? Ben rien on s'ennuie à peu prés autant qu'eux à la lecture... Les dessins c'est d'un style que je n'affectionne pas du tout. Le seul souvenir que peut laisser cet album c'est le sentiment de difficulté que l'on éprouve pour le terminer.

04/05/2005 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Mouais... J'avoue que je ne connais pas les auteurs de cet album, encore moins leurs oeuvres, mais je dois dire que contrairement à mes 3 camarades, sa lecture ne m'a pas vraiment passionné... Le scénario est en effet décousu, ou cousu de fil blanc, c'est selon. Comment ne pas voir dans cette histoire une resucée de dizaines d'autres, destins croisés de plusieurs personnages qui finissent par se croiser de manière un peu téléphonée ? Bon, ok, le dessin est sympathique, mais sans génie, un peu comme si ce n'était qu'une histoire parmi d'autres... A croire qu'on pourrait en faire des séries entières...

10/02/2004 (modifier)
Par okilebo
Note: 3/5

Le duo Beuriot/Richelle ("Amours fragiles") nous propose ici un récit qui a comme décor une Espagne avec vue côté cour. Le scénario est plutôt bien élaboré. Plusieurs ingrédients viennent se greffer dans l'intrigue sans pour cela affaiblir la cohésion de l'album. j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre ce jeune homme paumé recherchant une jeune fille toute aussi larguée que lui. Les caractères des personnages sont bien développés et leurs motivations sont crédibles. Le scénariste a su nous tenir en haleine avec un récit somme toute sans action, mais qui n'en demeure pas moins attrayant. Le dénouement est assez inattendu et on ne s'en plaindra pas. Le dessin de Jean-Michel Beuriot est très aéré mais il faut avouer qu'il est également parfois un peu imprécis dans les traits et les courbes. Il faut dire que nous avons à faire ici à une des ses premières oeuvres. Son dessin s'est nettement amélioré par la suite. Les plans larges sont plutôt bien faits, et les couleurs un peu pâles sont très plaisantes. Pour conclure, je dirais que cet album n'est peut-être pas indispensable mais il saura vous ravir par sa lecture plaisante.

23/11/2003 (modifier)
Par Obélix
Note: 4/5

"Amours fragiles" des mêmes auteurs, m'avait plu énormément et "Belle comme la mort" m'a plu tout autant. Merci superfox, grâce à ta critique, j'ai emprunté cet album à la bibliothèque et j'ai été envouté à un point tel, que j'ai décidé de l'acheter même après l'avoir lu.

11/03/2003 (modifier)