Le Vaillant soldat de plomb

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

L'adaptation en BD du célèbre conte éponyme d'Andersen


Albums jeunesse : 3 à 6 ans Andersen BD muette

Il était une fois, un soldat de plomb qui n’avait qu’une seule jambe. Au milieu des jouets, il remarqua une danseuse, qui se tenait gracieusement sur une seule jambe. La croyant unijambiste comme lui, il s’imagina qu’elle ferait une femme merveilleuse… Au milieu des jouets, il remarqua une danseuse, qui se tenait gracieusement sur une seule jambe. La croyant unijambiste comme lui, il s’imagina qu’elle ferait une femme merveilleuse…

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Avril 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Vaillant soldat de plomb
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

18/10/2013 | PAco
Modifier


Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Le titre ne m’était pas inconnu mais, après lecture, je me suis rendu compte que je ne connaissais pas ce conte. Une réelle découverte donc. La collection Pouss’ de Bamboo vise un lectorat qui sait à peine lire et écrire (voire pas du tout). Pour juger de l’album, il faut donc garder à l’esprit à qui il est destiné. Une histoire muette repose entièrement sur le dessin et la fluidité des enchaînements. Supiot a un trait coloré et malléable. Il le simplifie pour aller à l’essentiel et donner de l’expressivité à ses personnages de plomb. La narration permet une compréhension suffisante de ce conte. Pour davantage de finesse et de détail, le conte figure en fin d’album comme c’est de coutume dans la collection. L’histoire est plutôt mouvementée avec la présence d'une belle boucle et un final fondant. Bref, l’objectif est atteint et c’est le principal. A partager avec ses petites pouss’ (de bamboo).

12/01/2016 (modifier)
Par fab11
Note: 3/5

J'apprécie beaucoup la collection Pouss' de Bamboo, tout comme mon fils de six ans car c'est quand même pour lui que j'investis régulièrement dans celle-ci. Je n'avais plus aucun souvenir de ce conte et c'est sans doute pour cela que j'ai pris autant de plaisir à le lire car cela équivalait quasiment à découvrir cette très jolie histoire. J'ai presque failli verser une petite larme à la fin de ce conte, car l'histoire d'amour de deux jouets m'a énormément ému. Le concept de la collection ne change pas, on trouve toujours une bd muette, un atelier de dessin et le conte version texte. On ne change pas une affaire qui marche. Je pense que maintenant cette collection s'est trouvé un public qui n'hésite pas à acheter quasiment les yeux fermés chaque conte, vu que pour la tranche d'âge ciblée il ne paraît pas tant de BD que ça. Le dessin , même s'il est relativement simple, est quand même bien adapté aux plus jeunes. Comme c'est souvent le cas dans cette collection d'ailleurs. Alors oui, vous pouvez investir dans ce récent ouvrage qui plaira aux petits comme aux grands.

01/11/2013 (modifier)
Par PAco
Note: 2/5
L'avatar du posteur PAco

Moi qui avait découvert Olivier Supiot avec Le Dérisoire dans la collection Carrément BD de Glénat (un régal), je le retrouve aujourd'hui dans cette collection de chez Bamboo que je découvre par la même occasion. L'idée est en soi sympa : adapter un conte classique en BD pour les plus jeunes qui ne savent pas encore lire (BD muette), proposer d'apprendre à dessiner un personnage et finir par le conte originel. Alors forcément, pas de surprise du côté de l'histoire, on respecte ici la trame d'origine. Et pour ce qui est du dessin, j'avoue avoir du faire face à une bonne dose de déception. Olivier Supiot qui avait su m'envouter par son coup de patte et sa mise en couleur dans Le Dérisoire, s'inscrit ici dans un graphisme minimaliste. Alors, oui on s'adresse à un public qui ne maîtrise pas forcément les codes narratifs de la bande dessinée, mais ce n'est pas une raison pour tomber dans le minima et les codes un peu clichés. Dommage, car le talent de cet auteur n'est pas ici valorisé quand on sait de quoi il est capable. Au demeurant, cette adaptation plaira peut-être aux plus jeunes, pour qui une palette un peu flashy est parfois très attrayante.

18/10/2013 (modifier)