Le Cirque - Journal d'un dompteur de chaises

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Manu rêve d’être dompteur de chaises car il sait qu’elles sont vivantes et il connaît leur personnalité hors du commun. Cependant, dans une ville sous dictature qui glorifie les sciences et la raison, son espoir semble bien vain. Mais au-delà des frontières de la cité – que les habitants n’ont pas le droit de franchir – se trouve Le Cirque, un univers mystérieux où tous les songes sont permis…


Cirque & Saltimbanques Rêves

Manu rêve d’être dompteur de chaises car il sait qu’elles sont vivantes et il connaît leur personnalité hors du commun. Cependant, dans une ville sous dictature qui glorifie les sciences et la raison, son espoir semble bien vain. Mais au-delà des frontières de la cité – que les habitants n’ont pas le droit de franchir – se trouve Le Cirque, un univers mystérieux où tous les songes sont permis…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Cirque - Journal d'un dompteur de chaises
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

04/07/2013 | gruizzli
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je n'aime pas l'absurde sans doute parce que j'aime comprendre les choses. Or, ceci est un conte qui nous indique qu'il faut laisser une part d'étrange et de non connu dans le monde de plus en plus régenté pour pouvoir enfin rêver. Bref, dans l'univers du cirque, tous les songes sont permis. J'ai bien aimé le graphisme à l'aquarelle qui est très doux, presque envoûtant. Il y a tout un jeu sur la couleur. On peut également passer au noir et blanc. C'est une véritable mise en scène comme dans un spectacle. Cependant, ce thème sur l'invitation au rêve et à la poésie a souvent fait l'objet d'oeuvre. Pour le reste, bien que je ne sois pas un adepte du genre, je conçois que c'est plutôt bien construit et surtout bien dessiné.

09/06/2014 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Voilà un album qui sort de nulle part, qui détonne un peu dans le catalogue de Makaka, mais qui à mon avis marquera tous ses lecteurs... Car il propose une histoire comme on en fait peu, nimbé d'une incroyable poésie, laquelle s'exprime autant dans l'histoire que dans le dessin, et en particulier l'utilisation des couleurs... Celles-ci virevoltent, dansent, sautent d'une case à l'autre ou d'une page à l'autre pour surprendre le lecteur... C'est sûr, ça fait pas mal rêver (et c'est d'ailleurs l'un des thèmes de l'album), mais j'ai trouvé ça tout de même un peu creux, d'où ma note un peu plus réservé"e que celle de gruizzli. Un joli petit bijou...

16/07/2013 (modifier)
Par gruizzli
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur gruizzli

Un très joli petit ouvrage que j'ai découvert, par une artiste que j'aime décidément beaucoup. J'ai découvert cette BD via le blog de l'auteur, qui a un talent incroyable pour les dessins et les histoires superbes et décalées que j'ai dévorées sur le net. Puis j'ai vu que l'auteur publiait enfin une BD, que je me suis empressé d'acheter, voulant découvrir si une auteur si talentueuse saurait tenir la distance (entre des historiettes et un livre de 160 pages, il faut arriver à remplir le tout). Ce que je dois dire, c'est le dessin. Il est vraiment superbe, mais c'est vraiment selon les goûts (certains n'aiment vraiment pas). Personnellement, je l'admire beaucoup, ce mélange de plein de traits, à l'encre, le crayon, le graphite, le pastel, la gouache ... Presque chaque page est différente, les couleurs sont chatoyantes et sublimes, le tout est d'une beauté visuelle vraiment extraordinaire. Je suis conquis chaque fois que je le regarde. Visuellement, c'est une réussite incontestable, et la qualité ne varie pas sur le tome, restant aussi efficace. C'est ce que j'aime le plus de l'auteur, et c'est ce qu'elle rend le mieux dans l'histoire. Le scénario est particulier, et je me suis décidé à le ranger dans la catégorie conte car c'est à mon avis le plus proche de l'esprit de cette histoire, qui est complètement décalée, mélange d'un univers à la Orwell et d'un poète, dans le même genre que MangeCoeur. L'histoire est celle d'un homme dans une ville qui fonctionne de manière industrielle, avec des chiffres et de l'acier, des rouages et du café. Une ville sans joie, sans couleur, où les gens sont pressés et ne prennent pas le temps de penser à d'autres choses. Dans cet univers sombre, nous retrouvons Manu, un ouvrier qui a un passe-temps des plus curieux. Il est sorti plusieurs fois de la cité, dans les débris qui l'entourent, et cherche des chaises. Car Manu est dompteur de chaises (et là, c'est vraiment le cas, il leur fait faire des tours). Seulement, dans la ville, ce n'est pas toléré, et personne ne voudrait le voir. Il se décide donc à intégrer le cirque qui donne des représentations chaque soir en dehors de la ville. Le scénario annonce déjà la couleur à la fois poétique et décalée du récit, qui oscille entre plusieurs facettes, alliant des passages poétiques à certains complètement saugrenus, d'autres poétiques, mais toujours beau. L'humour est aussi présent dans plusieurs situations et vient ponctuer l'ensemble sans jamais sortir de l'esprit très décalé et fantasmagorique du reste du récit. Le tout baigne dans une atmosphère extraordinaire, et j'ai été complètement conquis par le ton. Cela dit, si le ton et l'atmosphère sont agréables, j'ai trouvé le fond du récit moins intéressant, avec une façon de présenter les choses qui sent le déjà vu, un monde sans couleur et sans poésie avec de l'autre côté des gens exactement inverses. C'est presque dommage, mais le récit tient tout de même la route et les 160 pages se lisent toujours avec envie, sans grand suspense, mais avec un bon rythme. Ce qui m'a vraiment plu, c'est en fait tout ce qui est autour, qui est beau d'une superbe façon. C'est poétique, déjanté, décalé, humoristique, émouvant ... J'ai été conquis par le ton, même si le fond ne m'a pas le plus convaincu. Il reste néanmoins un excellent tome de BD, avec de belles métaphores qui sont bien traitées à défaut d'être originales. Dans le genre, c'est vraiment une BD efficace. Et belle. Je me répète, mais elle est vraiment belle. C'est pour ça que je lui décerne allègrement un 4/5 et un coup de cœur, car elle est en passe de devenir un petit chouchou de ma BDthèque. A lire ! (ps : si vous le prenez sur le site, vous aurez en prime trois cartes postales qui valent vraiment le coup)

04/07/2013 (modifier)