L'Exécution

Note: 3.31/5
(3.31/5 pour 13 avis)

L'histoire d'un jeune peintre pendant les années 1870.


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Aire Libre La Commune et l'occupation prussienne Paris Peinture et tableaux en bande dessinée Révolutions françaises

Antoine est un jeune bourgeois de province dont les parents sot morts, et qui va s'exiler à Paris pour y apprendre la peinture sous la baguette de son oncle. Mais le jeune homme, romantique à souhait, ne se fond pas dans le moule. Une histoire complexe, mélant la trajectoire d'un jeune peintre plein d'illusions et d'un de ses condisciples , celle de son oncle, pendant la période de la commune.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 1996
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Exécution
Les notes (13)
Cliquez pour lire les avis

06/08/2002 | Marvin
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Dethorey réussit avec cet album un exercice d'équilibriste, mêlant de façon bien ficelée la grande et la petite histoire. La grande histoire, qui sert de décor, de fil rouge et parfois d'accélérateur à l'intrigue, c'est la guerre contre les Prussiens, puis la Commune, l'ensemble de l'histoire se déroulant dans Paris assiégé. La petite histoire est elle intéressante. Nous suivons un jeune homme, peintre en devenir, accueilli par un oncle, ponte de l'art officiel, et qui, peu à peu, va s'en détacher, que ce soit politiquement (il se rapproche des Communards) ou artistiquement (Il est clairement plus proche de Courbet, des Impressionnistes ou des "refusés" que de l'art académique qu'incarne, presque jusqu'à la caricature, son parent). Le titre (et le dessin de couverture) prennent leur sens aux deux tiers de l'album, la tension monte (en cela la Commune, jusqu'à la Semaine sanglante est un bon métronome), jusqu'au dénouement, forcément triste et violent. C'est un tout cas un album intéressant.

19/10/2018 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

C'est un titre peu connu de l'excellente collection "Aire libre". On est ici plongé dans le Paris des années 1870 avec comme toile de fond l'avancée des Prussiens sur la capitale après leur victoire à Wissembourg (ma jolie ville natale) et le début de la sanglante Commune. J'ai adoré le récit de ce peintre dans cette ambiance impressionniste. Après le déjeuner sur l'herbe, on a droit à une toile digne de Claude Monet. La femme à l'ombrelle est également présente comme un clin d'oeil. Les amateurs de peinture vont pouvoir se régaler. Le souci du détail historique est présent jusque dans les rues et les cafés de Paris ainsi que ses fêtes foraines où l'on avait le droit de tirer au choix sur Napoléon 3 ou Thiers. Jamais une Bd n'avait réussi pareille transposition. C'est une réussite ! Le final est réellement époustouflant. On ne peut s'empêcher de revenir sur la couverture qui prend tout son sens. Ami lecteur, cette Bd vaut de l'or. Une richesse exceptionnelle ! Pour la petite histoire, j'ai toujours voulu acquérir cette bd mais elle n'est plus sur le marché depuis longtemps. On peut la retrouver chez des bouquinistes vendue aux alentours de 50€. Je n'arrive pas à voir ce qui pourrait justifier un tel prix et une telle inflation : sans doute l'effet rareté. Oui, cette bd vaut de l'or.

15/08/2007 (MAJ le 30/07/2015) (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 J'ai trouvé le commencement très bien. J'ai aimé le peintre et ce qui lui arrivait. Je m'attendais donc à être captivé du début jusqu'à la fin sauf que je me suis vite aperçu qu'il y avait aussi d'autres personnages et d'autres intrigues et ils m'ont bien moins intéressé que le peintre. La seconde moitié s'attarde plus sur la commune et s'il y a des bonnes scènes, j'aurais préféré que le scénario soit uniquement centré sur le vieux peintre. Le dessin est pas mal. J'aime bien les personnages et les décors et les couleurs sont bien choisies.

11/02/2014 (modifier)
Par herve
Note: 3/5
L'avatar du posteur herve

Une petite découverte pour moi, avec cet auteur, Dethorey. J'ai bien aimé son dessin, bien que la Commune de Paris soit, sous son trait, très propre et très lisse. Seule l'histoire fameuse des animaux du zoo servant de repas aux Parisiens assiégés vient atténuer cette image. Sinon, l'histoire de ce jeune peintre pris dans le tourment de l'Histoire et de ses sentiments (contre le conservatisme de la peinture officielle, contre la guerre...) est très agréable à suivre. Le seul bémol que l'on peut apporter est justement, le fait que l'Histoire de la Commune prenne le pas sur l'intrigue. Une trop grande dispersion du scénario, à mon goût, vient un peu gâcher les aventures d'Antoine. Mis à part cette nuance, il s'agit d'un très bel album.

26/10/2009 (modifier)
Par kalish
Note: 2/5

Je connaissais seulement Dethorey en ayant lu les Louis la Guigne. Son dessin n’avait pour moi rien d’extraordinaire mais les derniers avis m’ont intrigué. Finalement, le scénario ressemble à du Frank Giroud, l’histoire d’un homme au sein de la grande Histoire, ici la Commune, période qui semble inspirer moult scénaristes. Je dois avouer ne pas avoir été transporté, à cause de personnages trop fades et d’un sujet qui ne m’a finalement pas vraiment intéressé. Si vous êtes fan de peinture et d’histoire cette aventure vous passionnera sûrement, pour le premier ce n’est malheureusement pas mon cas. J’ai tout de même apprécié la fin même si je lui ai rien trouvé de si exceptionnel que ça. Les deux étoiles reviennent au graphisme de Dethorey qui pour le coup m’a vraiment charmé, il était, je pense, au sommet de son art.

08/04/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Voici une œuvre originale et intéressante. Dans un cadre historique bien choisi, l’auteur nous conte le drame d’un jeune artiste-peintre, dont résultera son style graphique très personnel. C’est ambitieux, et très réussi. On comprend en effet très bien les raisons de ce style et la dernière planche est sans nul doute la meilleure de tout l’album. Le scénario souffre malheureusement de quelques longueurs et s’égare parfois dans des chemins de traverse à l’intérêt discutable. Bien sûr, il y a une volonté de la part de l’auteur d’ancrer cette histoire dans une période bien précise, mais cela ralentit le rythme de l’ensemble et lui nuit quelque peu. Cet album demeure cependant intéressant du début à la fin et m’a permis de comprendre l’animosité qui pouvait alors exister entre deux courants artistiques majeurs. C’est instructif et facile à comprendre. Malheureusement, le personnage principal manque de charisme face à ce très riche contexte politico-artistique et m’est apparu assez éteint. D’un autre côté, il ne pouvait en être autrement car c’est justement cet aspect soumis, passif qui au final engendrera ce style, expression d’une révolte toute intériorisée. Le graphisme de Dethorey est toujours aussi beau, sensuel et lumineux. De ce côté-là, c’est toujours du grand art en couleur directe. Un style que j’appréciais énormément. Au final, un bon album qui laisse une dernière impression très positive grâce à une trouvaille scénaristique et stylistique d’une grande subtilité. Un petit 4/5 pour une bd à découvrir.

13/03/2009 (MAJ le 13/03/2009) (modifier)
Par Picado
Note: 3/5

Un très bon dessin, pour une bonne histoire, très bien creusée car les détails historiques y sont nombreux et exacts. J'ai beaucoup aimé le contexte historique de la Commune mis en rapport avec le contexte artistique de l'époque. On trouve d'un côté les bourgeois attachés à l'art classique, et de l'autre côté certains aristocrates et le peuple, qui se penchent vers les impressionnistes. C'est vraiment appréciable de baigner dans ce contexte, d'autant plus que c'est bien documenté. Pas de longueur dans ce récit. Juste il est vrai des éléments mal exploités, ou juste évoqués dans cette BD, comme a pu le dire Kael.

20/12/2004 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pierig

L’ambiguïté du titre souligne la subtilité de ce récit riche en événements. En effet, cette bd met habilement en scène de multiples confrontations qui s’imbriquent les unes dans les autres dans un formidable chassé-croisé : confrontation des courants artistiques (classique vs impressionniste) et des classes (bourgeoisie vs peuple) . . . des idéaux aussi. Tout comme Don Lope, j’ai été plus touché par le personnage d’Antoine que par l’histoire de chantage. La fin surprend mais ne déçoit pas car elle fait entrevoir ce que deviendra l’impressionnisme et donne une signification à la fois nuancée et lourde de sens quant au choix du titre. De plus, les planches sont très réussies grâce à la justesse du trait et au ton pastel des couleurs. Même si la comparaison peut paraître hasardeuse, j’ai préféré cette "histoire d’amour sur fond de révolte" à celle de Sambre.

04/11/2004 (modifier)
Par Kael
Note: 2/5

Ce one-shot est bourré de bonnes idées, de pistes qui auraient pu être intéressantes, mais tout cela est tellement mal exploité que je me suis vite ennuyé. Certains éléments semblent importants lorsqu'on les lit, et pouf, on en entend plus parler. Du coup, ça ressemble plus à un apparté dans l'histoire, comme s'il fallait faire des pages supplémentaires. C'est vraiment dommage, le contexte historique est riche mais peu ou mal utilisé, c'en est presque frustrant. Le seul truc vraiment positif de cette BD est le dessin, mais ça ne suffit vraiment pas...

29/09/2004 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Quelle heureuse surprise que cet album méconnu. L'Exécution est une BD très intéressante sur la période de la Commune (faite pour être relatée en BD, comme dirait un de mes camarades). Contant un conflit artistique entre deux courants, un changement radical sur le plan politique, on a là une très bonne BD mêlant habilement histoire et Histoire, servie par un dessin très estompé, très pastel de Dethorey, décidément un auteur à part dans la production actuelle. J'avoue que j'ai un peu de mal avec la couverture, trop impressionniste à mon goût, mais après tout, elle se justifie pleinement à la lecture.

04/08/2004 (modifier)