Love in Bollywood

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Les aventures de Savita Bhabhi, une riche indienne chaude comme la braise !


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre Inde

Savita Bhabhi est une magnifique jeune femme aux formes volupteuses, une femme qui plaît aux hommes. Mariée à un homme absent, Savita aime tuer le temps dans les bras d'hommes de passage où elle se révèle être une véritable déesse du sexe. C'est dans l'univers sensuel de l'inde que se succèdent les innombrables frasques sexuelles de cette jeune mariée. Savita Babbhi, aujourd'hui censuré en Inde, est un véritable phénomène de société avec plus de soixante millions de visiteurs qui suivent sur son site ses aventures sexuelles débridées. (texte éditeur, repris sur BDGest)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2009
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série Love in Bollywood
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

C'est très moyen... Cette BD est très vite lue, trop vite peut être, quoique ce n'est peut être pas plus mal : la première histoire est assez émoustillante, mais hélas, dès le deuxième chapitre, il faut déjà réussir à faire abstraction du fait que l’héroïne se tape son propre cousin... Les dialogues, hors scènes de cul, sont plutôt ratés, surfaits, et très peu naturels, tout comme les réactions des personnages, d’ailleurs. Par exemple, notre principale protagoniste apprend par téléphone que son cousin qu’elle n’a pas vu depuis des années vient lui rendre visite dès le lendemain. Ce coup de téléphone dure le temps de... trois répliques ! J’en viens au point le plus négatif : le graphisme. Horriblement informatisé, la plastique des personnages est surréaliste. On dirait plus une poupée gonflable aux seins et au cul dopés à l’hélium. Le teint est uniforme, et la peau est toujours d'aspect brillant... Non seulement le personnage ne ressemble pas vraiment à un humain, plutôt à un personnage de dessin animé, mais en plus les formes ne sont pas toujours réussies, avec des ratés sur les proportions. Les décors ne sont pas en reste, très minimalistes, aux couleurs unies, et aux contours hasardeux : c'est vraiment pas recherché... Au final, pas grand chose à sauver, avec cette BD porno pas spécialement agréable à regarder, et au scénario un peu limite. (216)

11/06/2013 (modifier)