Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Des villes et des femmes

Note: 2.8/5
(2.8/5 pour 5 avis)

Six petites histoires mélant femmes et mort, dans des villes autour du monde.


Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles

Elle s'appelle Agnès. Elle habite Bruxelles et son mari est démineur. Et elle n'en peux plus de cette vie, de ce métier qui risque de la rendre veuve d'un jour à l'autre. Elle s'appelle Liz. Elle habite New-York, et son neuveu n'attend qu'une chose : qu'elle meure pour qu'il puisse toucher un héritage conséquent. Elle s'appelle Gerda. Elle habite Amsterdam, et son jeune voisin vient de la sauver de la noyade. 6 villes, 6 femmes, 6 histoires d'amour ou de vie, d'argent ou de mort.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1987
Statut histoire Histoires courtes 2 tomes parus
Couverture de la série Des villes et des femmes
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

03/08/2002 | Thorn
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je n'ai pas trop accroché à ces différentes histoires qui m'ont ennuyé la plupart du temps. Il y a quelques bonnes idées mais ces histoires souffrent du même défaut que chaque histoire courte ratée possède : ce n'est pas du tout mémorable. Chaque histoire tient sur un nombre de pages qui fait en sorte que rien n'est vraiment développé (quoique certaines histoires soient plus longues que d'autres). Les personnages ne m'intéressent pas et le concept est plutôt raté car je n'avais même pas remarqué que chaque histoire était sur une femme et une ville. Je pensais que c'était uniquement sur les femmes ! Pour ce qui est du dessin, il n'est pas illisible, mais il ne m'a pas trop plu. À certains moments, je voyais bien que c'était l'œuvre de jeunesse du dessinateur.

02/10/2012 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

6 courtes nouvelles pour deux albums, voilà ce que nous propose cette série réalisée par deux valeurs sures de la bande dessinées européenne. D’une part, nous avons au scénario un Bob De Groot plus connu pour ses récits humoristiques que pour ce genre de travail. D’autre part, nous avons au dessin un Francq déjà très identifiable malgré le fait que cette série s’avère être pour lui une œuvre de jeunesse. Et le résultat, me direz-vous ! Pas mal, pas mal. La première nouvelle est teintée de fantastique tandis que toutes les autres sont avant tout policières. Toutes souffrent à mes yeux d’un manque d’espace mais certaines se construisent autour de très bonnes idées. Par contre, d’autres (et surtout la dernière du premier tome) sont très convenues et donc prévisibles. Bob De Groot réalise dans l’ensemble du bon boulot. C’est rythmé et bien écrit. On entre rapidement dans le vif du sujet, format oblige, mais sans délaisser l’aspect psychologique des personnages. Francq, lui, réalise un travail soigné, bien dans la lignée de celui qu’il réalisera sur Largo Winch. Il montre déjà tout son talent lorsqu’il s’agit de croquer une vamp. Par contre, ses personnages ne sont pas encore tout à fait maîtrisés et ont tendance à un peu « changer » d’une case à l’autre. Rien de grave cependant (il n’y a jamais lieu à les confondre), et le sentiment qui reste est celui d’avoir eu à lire une œuvre soignée, très lisible. Le concept « une ville, une femme, une histoire » est moyennement exploité, je trouve. La ville reste en effet fort en retrait et ces histoires sont, de ce point de vue, assez interchangeables (entendez par là que celle qui se déroule à Paris aurait bien pu se passer à Prague, celle de Bruges à Rome, etc…) mais ce n’est pas bien grave. Maintenant, si le concept avait été totalement maitrisé, peut-être aurions-nous eu droit à une série réellement hors du commun. Ici, cela reste convenu même si plaisant. Au final, voilà ce que j’appelle un excellent emprunt de bibliothèque. Deux tomes qui se lisent vite et avec plaisir. Si vous les trouvez à bas prix, il s’agit même là d’un bon achat, à mon humble avis. Raison pour laquelle je ne déconseille pas l’acquisition.

09/11/2011 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 Je viens de lire les 2 tomes de cette série et bon... c'est plutôt moyen. Côté dessin, Francq dessine bien. Il n'avait pas à l'époque le style plutôt moderne qu'il a pour Largo Winch (quoiqu'une belle femme dans le tome 2 soit bien dans le style de notre justicier milliardaire), son trait ressemble ici plus à celui de Hermann pour les débuts de Jeremiah (ou alors cette impression me vient peut-être de la colorisation qui est similaire et assez vieillotte). Quoiqu'il en soit, visuellement, ce sont de jolies histoires. Maintenant, concernant le scénario de ces histoires courtes, elles sont vraiment loin de casser trois pattes à une poule. Ca commence par une histoire un peu fantastique dont la chute tombe complètement à plat pour moi, puis s'ensuivent des histoires du style légendes urbaines mêlant un peu de policier et un peu d'histoire de moeurs, sans saveur ni réelle surprise à mes yeux. Elles ont l'avantage d'être relativement différentes les unes des autres, tant dans leur ville de décor que dans leurs thèmes. Mais ça se lit mais sans aucune émotion ni réelle envie. C'est... plat. Et donc malgré ce dessin sympa et le fait que ça se lise sans trop de déplaisir, je doute que cette BD marque les mémoires d'aucune manière.

28/06/2004 (modifier)
Par okilebo
Note: 2/5

Et bien moi, j'ai vraiment pas accroché à ses Villes et des femmes. L 'idée de base, est originale mais regrouper plusieurs récits dans une seul bd est un exercice difficile. Le lecteur n'a pas le temps de s'habituer aux personnages que l'histoire est déjà terminée. Bien-sur, il y a un fil conduceur mais à mon avis, cela ne suffit pas. De plus, Degroot est plutôt un habitué des scénarios humoristiques (Robin Dubois, Léonard,ect...). Le dessin de Francq, lui, n'est pas mal mais il me fait parfois penser à celui de Hermann. Disons que cette série a les défauts d'une oeuvre de jeunesse, surtout chez le dessinateur. A acheter uniquement si vous êtes un grand fan de Largo Winch et de Philippe Francq.

04/08/2002 (modifier)
Par Thorn
Note: 4/5

Deux albums qui gagneraient à être connus. Les petites histoires sont un peu inégales, mais les meilleures d'entre elles sont vraiment très fortes, et les autres se laissent bien lire. Le principe est très bien exploité, les histoires ne se ressemblent pas du tout. On croirait voir un exercice de style, mais le resultat est là, et il est bon. Quant au dessin, ben c'est du Largo Winch sans Largo. Clair et précis, des visages et des positions très expréssifs, des cadrages parfois originaux mais toujours bien au service du rythme de l'histoire. A découvrir, et à acheter si ça vous plait.

03/08/2002 (modifier)