Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Freaks' Squeele - Funérailles

Note: 3.86/5
(3.86/5 pour 7 avis)

Spin off de la série Freaks' Squeele, cette série raconte l'histoire de l'un des personnes les plus mystérieux: Funérailles


Ankama Gobelins, l'École de l'Image Spin-off

Rem, cité décadente, dispose d'un système de classes sociales basées sur l'aspect physique des hommes et des femmes lors de leur naissance. les "parfaits" sont au pouvoir, tandis que les imparfaits, les non entiers, sont mis au ban. L'histoire raconte l'histoire du jeune Prétorius, issu des basses classes de la société, et de sa rencontre avec scipio, un enfant de la haute. On suit ainsi l'enfance de deux personnages principaux de la série Freaks Squeele...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Mai 2013
Statut histoire Série en cours - cycle(s) terminé(s) (2 cycles de 3 tomes terminés) 6 tomes parus
Couverture de la série Freaks' Squeele - Funérailles

16/05/2013 | maelle
Modifier


Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

J'ai profité de la relecture des six tomes parus à ce jour pour réécrire mon avis sur cette série, sur laquelle il y a beaucoup à dire, bien plus que ce que le premier tome ne laissait présager. En six tomes, Florent Maudoux dépeint l'histoire de Funérailles et de Scipio, personnages clés de l'histoire de Freak's Squeele, mais dans un ton bien plus sombre et violent, teinté de considérations différentes mais qui ne sont pas sans rappeler celles qui sont déjà présentes à la fin de la série-mère. L'auteur se fait toujours un plaisir de mêler son histoire de références : films, livres, séries, répliques, lieux, costumes, dessin animés, bande-dessinées, culture pop ... C'est un festival qui prendra des jours aux personnes un tant soit peu joueuse pour les retrouver toutes. A la fois hommage et reprise humoristique, on sent que Florent Maudoux explore de plus en plus un imaginaire qu'il a construit avec une culture populaire dans laquelle il a toujours baignée. Ce que fait Tarantino dans le cinéma, il le fait en BD, en somme ! Mais cette apparente façade humoristique et remplie de références n'est qu'une façade, encore une fois. La BD explore des recoins sombres, s'entendant à raconter une tragédie dont les rouages sont mis en place très vite pour un développement qui fait place à beaucoup d'évènements. Chaque sortie de tome m'oblige presque à relire les anciens, afin d'avoir un éclairage net sur ce qu'il se passe, retrouver tout les personnages et les évènements. Entre les complots politiques, territoriaux, les guerres et les enjeux de pouvoirs, c'est un brin compliqué à reprendre en cours de route, mais heureusement toujours très bien mis en scène. On ne se perd pas un instant au cours de la lecture, surtout que les personnages sont bien différenciés, chacun ayant… (lire plus)

20/05/2013 (MAJ le 10/06/2020) (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Nouveau spin off à la série Freaks' Squeele, "Funéraille" donne dans le lourd : du tout bon, du tout cru et vas-y qu'j'en r'demande ! Rien que l'objet vous cajole la rétine. Ankama et son Label 619 savent nous prendre dans le sens du poil et ont le chic pour ce genre de "petit plus" qui fait le bonheur de tout amateur de BD qui se respecte :p Magnifique couverture qui concentre et exprime très bien ce que le flacon va nous servir ; Fonds de page noirs, et détail qui fait la différence, tranche de la BD aussi ; 4e de couverture magnifique et énigmatique et qui prends tout son sens à la clôture de ce premier opus. Bref, voilà une BD qui a déjà de la gueule, avant même d'en avoir fouillé les entrailles. Après cette mise en bouche, la descente continue. Maudoux nous la joue cul-sec sur cet album. On plonge : Univers sombre qui nous relate l'origine de Funérailles. Tout est ici construit sur une société qui repose à la naissance sur la survie du meilleur. Très bonne idée autour de laquelle tous les principes sociétaux et les clans qui composent ce monde vont s'articuler, avec quelques surprises en primes... Ce premier tome de 80 pages se dévore, tant la narration et le dessin de Florent Maudoux sont captivants. Il a toujours ce sens du rythme et de la construction qui font l'efficacité de son style. Seul bémol à mon goût, ses personnages féminins ont un peu tendance à se ressembler (Fallait bien trouver quelque chose). Alors, je n'ai qu'un conseil à donner à ceux qui ont déjà apprécié ses précédentes productions, allez-y les yeux fermés (histoire de tricher un peu comme tout le monde dans ce monde pour quand même en profiter...) et foncez… (lire plus)

30/05/2013 (MAJ le 08/04/2020) (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Mais que s'est-il donc passé ? Avant de mettre cet avis en ligne, j'ai relu celui que j'avais posté sur la série mère il y a maintenant un petit bout de temps (2015). A l'époque je trouvais le dessin de Florent Maudoux pas mal mais sans plus. Quant au scénario de la série mère et bien il me semblait un brin ados à mon goût. J'ai franchi le pas et me suis attaqué à l'achat et à la lecture de "Funérailles" suite à un feuilletage rapide en médiathèque. Ben mon colon! Au départ je me suis dit c'est pas le même gars qui dessine, ben si, alors que s'est-il passé ? Est -ce du à l'emballage ? A ces cases sur fond noir ? Cette tranche magnifique, noire elle aussi qui est du meilleur effet dans un rayonnage ? Sans doute un peu de tout cela, quoiqu'il en soit je crois que l'auteur a acquis une sorte de maturité graphique pourrait on dire. Il est vrai également que ce "Funérailles" évolue dans un univers plus que sombre, un univers d'Heroic-Fantasy, alors forcément j'imagine que l'on ne dessine pas pareil quand l'ambiance, l'atmosphère change du tout au tout. Tout y est, ce récit évoque pour moi par certains aspects le monde d'Elric, il est tout en décadence, en violence, il possède aussi un petit côté steampunk pas désagréable avec ces cyclopes relayeurs de l'information et bien d'autres choses encore. Personnellement je suis très fan de ces univers plus que sombres mêlant habilement plusieurs genres, j'ai adoré ces premiers tomes à tel point que dans un délire un peu masochiste je n'ai à ce jour acheté et lu que les quatre premiers tomes me réservant pour lire le cinquième. On trouve dans cette série des considérations plus adultes, j'aime beaucoup cette idée… (lire plus)

13/10/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Ce spin-off de Freaks' Squeele ne me convient pas trop. Il y a des bonnes idées et j'aime le dessin, mais je trouve cet univers trop tragique. Je préférais l'ambiance de la série-mère qui semblait moins se prendre au sérieux. Et puis Funérailles est le genre de personnage mystérieux que j'aime justement parce qu'il est mystérieux, alors savoir ses origines le rend moins intéressant à mes yeux. Le problème que j'ai est que les scénarii se passant dans des mondes avec des castes strictes où un pauvre enfant rencontre un riche enfant et ce genre de truc ne m'a jamais vraiment captivé, donc voir ça une énième fois c'est un peu ennuyeux. Ce n'est pas vraiment une mauvaise histoire, mais cela ne m'attire pas.

14/09/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Je dois dire que je préfère la série mère, Freaks' Squeele que je trouve plus gaie et amusante, mais ce spin-off racontant les origines de Funérailles et de son frère Scipio est d'excellente qualité. Le ton n'y est pas le même que dans la série originelle. Déjà, l'ambiance est à l'épique et la tragédie et non plus à la déconne. Il y a quelques légères touches d'humour par-ci par-là mais elles sont rares. Ensuite le décor n'est pas une version urban-fantasy de notre monde mais un vrai monde d'heroic-fantasy, puisqu'il s'agit d'un univers parallèle avec lequel seul le souriant Cernunnos semble savoir faire le lien. Nous nous y trouvons dans un royaume où la hiérarchie sociale est basée sur la perfection du corps, les handicapés étant rejetés au bas de l'échelle. L'intrigue prend place dans un cadre d'influence de pouvoirs, de manipulations politiques et de combats militaires. Pris au milieu de cela, les jeunes héros vont se retrouver et devoir survivre et se venger ensemble. Comme pour la série mère, c'est Florent Maudoux qui est au dessin et son graphisme est toujours aussi excellent. La narration est impeccable. Le récit est dense, bien construit et prenant. L'intrigue est complexe et il n'est pas facile de cerner précisément les motivations de certains personnages, ce qui maintient un voile de mystère et d'originalité sur le scénario. Et non seulement l'histoire est bonne mais en plus on est curieux de voir comment elle va finir et comment Funérailles et Scipio vont finir par arriver dans le monde de Freaks' Squeele.

05/09/2014 (modifier)
Par Pasukare
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Pasukare

Décidément, Florent Maudoux est un auteur de talent, que ce soit au scénario ou au dessin. Fan de la série mère Freaks' Squeele depuis ses débuts, je n'avais pas été tentée par le premier spin-off (dont il n'était que scénariste) mais Funérailles étant un de mes personnages préférés et Florent ayant cette fois aussi pris en charge le dessin, j'ai moins hésité (les trois avis précédemment postés ayant été décisifs). Ce premier tome nous conte les jeunes années du légendaire Prétorius, mal né dans un monde aux fondements et traditions admirablement bien pensés et mis en histoire. Ce savant mélange d'archaïsmes et de modernité, de points communs et de divergences avec notre propre monde donne un album d'une grande richesse (le nombre de pages, bien loin des standards commerciaux, n'y est pas étranger je pense, Ankama laisse de l'espace à ses auteurs et a bien raison de le faire). Je ne m'attendais pas à découvrir un monde aussi intrigant dans un spin off, je me demande si l'auteur avait déjà imaginé tout ça lorsqu'il a créé son personnage pour la série principale. Graphiquement c'est du Florent Maudoux dans toute sa splendeur (et tout en couleurs) : un style reconnaissable entre tous, une signature à lui tout seul. Je regrette peut-être juste que trop de personnages féminins aient un air de famille avec son héroïne Xiong Mao. Que dire de plus ? Rien si ce n'est "A quand la suite ??" !

09/06/2013 (modifier)
Par maelle
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Etant fan de la première heure de la série mère, et particulièrement emballée par les dessins de Florent Maudoux, je me suis jetée sur cette BD (quelle couverture aussi...). Contrairement au spin off Rouge, du même auteur, mais pas du même dessinateur, Florent Maudoux reprend ici ses crayons, et nous offre une très belle BD. On ne retrouve pas le même volume de pages que dans Freaks' Squeele, mais l'histoire est très dense et il n'y a aucun temps mort. Tout en couleur cette fois, les dessins sont très beaux. L'atmosphère est assez pesante, pleine de préjugés, de complots, de trahisons, de violence. J'ai bien aimé la cité inventée par Maudoux pour placer son histoire, espèce de cité décadente avec un système de classe fondé sur l'apparence physique des gens à leur naissance. Apparence déterminée par la force du foetus in utéro... Le principe me plait bien, on reste dans un esprit un peu décalé par rapport au monde réel, tout en gardant des contacts avec celui-ci. Funérailles et Scipio étant deux des personnages les plus intéressants de la série mère (on ne sait ni par quoi ils sont motivés, ni ce qu'ils veulent, on ne sait pas d'où il sortent..) je vais continuer à suivre cette série de près! Ce spin off colle bien à l'esprit de la série, et j'ai hâte de voir le tome 2 sortir, au vu du dessin de couverture présenté à la fin du tome 1!! La qualité de l'histoire me donne même envie de faire abstraction des dessins de la série Rouge... Seul petit bémol pour moi, la mère de scipio et la copine de prétorius à la fin qui ont des petits airs de ressemblance avec Xiong Mao et sa mère...

16/05/2013 (modifier)