En attendant l'aube

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Pour s’évader du quotidien, les auteurs nous plongent dans les hauts des toits et des maisons. Rencontres loufoques et dialogues surréalistes pour un récit onirique.


Carte à gratter Dans mon immeuble... Marseille

Tom est étudiant. C’est un doux rêveur. Il passe de longues soirées à regarder par la fenêtre de sa chambre et se crée tout un univers, son voisin devient un super-héros, ses souvenirs d’enfance reviennent à la surface. Un soir, il aperçoit une silhouette sur le toit d’en face. Il est hanté par cette apparition improbable. Une autre nuit, il suit cette mystérieuse jeune fille sur les toits, découvrant à son grand étonnement une vie parallèle grouillante et étonnante. Et surtout Marine, délicieuse et décidée.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Mai 2012
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série En attendant l'aube
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

09/03/2013 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Nous entrons dans un récit onirique à partir d'un étudiant qui regarde la nuit étoilée à partir de la fenêtre de son immeuble. Il va suivre une fille sur le toit telle l'apparition du lapin blanc dans Alice aux pays des merveilles. On va alors croiser des individus assez loufoques sur les toits d'une ville ressemblant étrangement à Marseille. Je n'aime pas généralement les récits décalés mais en l'espèce, c'est plutôt un conte onirique ou un voyage initiatique dans les hauteurs de la ville. Les échanges entre les personnages semblent avoir du sens en nous livrant une pensée fort humaniste. Il y a également toute une poésie des images sur la technique de la carte à gratter. Visiblement, cela sera un diptyque. Il ne se passe finalement pas grand chose dans ce premier tome et l'intérêt manque un peu surtout vers la fin. Cela aurait dû sans doute paraître en one-shot pour être vendeur. Ce genre de récit n'est pas nouveau. Il faut alors pour se démarquer un peu plus de dynamisme et d'audace.

09/03/2013 (modifier)