Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

D'autres larmes

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Bribes de vie, quand le destin rencontre le hasard.


Treize Etrange

On en arrive là sans s’en rendre compte : ça semble juste la suite logique des choses. Un divorce, une tromperie, une envie de changer, d’évoluer… On en est là, on essaie de prendre son destin en main, de faire les bons choix… Et puis la vie nous surprend toujours ! Il arrive qu’elle apporte de la légèreté là où on n’en attendait plus. Et parfois, elle nous fait plonger encore plus bas, alors qu’on pensait avoir déjà touché le fond… (texte : Treize étrange)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Juin 2012
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série D'autres larmes
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

17/02/2013 | Spooky
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Les six nouvelles se succèdent sur le thème du couple et des difficultés relationnelles. Certaines histoires se terminent mal et d'autres en queue de poisson. Pour autant, cela ne laisse pas le lecteur indifférent. Il y a de la maturité dans l'écriture et le dessin nous parle. Le propos est simple et efficace. Maintenant, j'ai lu bon nombre de chroniques sociales qui ont chacune leur originalité. Celle-ci se démarque un peu du lot. J'ai bien aimé le style malgré la sobriété du trait graphique. C'est un bel album qui fait parfois mal au coeur. C'est lié à la tristesse de certaines situations. Ne pas lire si on est dépressif. En conclusion, c'est assez prenant avec une bonne description des sentiments humains.

30/07/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Et bien je trouve que cet album est une petite perle ! Il s’agit d’un recueil de nouvelles et ce style ne m’a jamais autant convaincu dans la bande dessinée qu’ici, car l’exercice est totalement maîtrisé. - Tout d’abord, la longueur des nouvelles est souvent proche de la perfection. Ni trop longues, ni trop courtes, elles ne se trainent pas inutilement mais ne me frustrent pas non plus par un excès de précipitation ; - Ensuite, le style narratif est très diversifié. Je n’ai pas eu le sentiment de lire encore et encore la même histoire. L’auteur passe allègrement de récits dans lesquels les dialogues sont prépondérants à des nouvelles plus introspectives avec une narration en voix off ; - Le dessin lui-même, même si l’on reste toujours dans la même veine, évolue en fonction des ambiances. Seule constante : sa finesse ; - Enfin, les sujets mêmes des histoires sont à la fois originaux et proches de nous. L’on se dit que cela pourrait nous arriver et puis vient un événement qui nous sort du quotidien, un petit truc pas toujours exceptionnel mais qui en fait à chaque fois un instant unique. Si vous n’êtes pas encore convaincus, si vous avez peur de tomber sur une guimauve larmoyante, sachez encore que toutes ces nouvelles ne sont pas tristes, contrairement à ce que le titre de l’album pourrait laisser à penser. Il y a de la joie, de l’optimisme dans certaines histoires. Un exercice très réussi, donc. Un très bel album et une grosse surprise !

05/06/2014 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Jean-Philippe Peyraud, conteur du quotidien... Ici nous avons un recueil d'histoires courtes, sans véritable lien entre elles, si ce n'est qu'à un moment ou un autre, il y a de la souffrance. Ca se laisse lire, ce n'est pas désagréable, comme souvent avec Peyraud. Comme souvent dans les recueils, y compris du fait du même auteur, c'est inégal. Là, aucune n'est franchement mauvaise, aucune vraiment excellente. Quelques-unes sont tout de même assez fortes, surtout par leur chute dramatique ou triste, comme ce couple, sur le point de se séparer, qui perd son enfant sur la plage... D'autres sont un peu décevantes, comme l'histoire de ce voisin qui aide sa voisine à prendre son bien après une séparation... Le dessin de Peyraud s'est affiné depuis plusieurs années, il est à la fois épuré et très expressif ; il y a également une touche de modernité absente de certains de ces anciens récits, plus intemporels. Sympathique, mais probablement vite oublié.

17/02/2013 (modifier)