Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Venise

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Venise est ce qu’il est convenu d’appeler un thriller psychologique. Thriller, car le scénario s’attache au destin d’une petite frappe qui, sans œuvrer dans le grand banditisme, n’est pas pour autant un ange, ou alors, aux ailes passablement noircies.


Auteurs brésiliens

Entre Billie Holiday, dont la voix a remplacé la sonnerie de son portable, et Whisky, son vieux chat noir, il faut oublier la gueule de bois et répondre aux sollicitations de Pazzo, usurier ventripotent aux manières expéditives. Mais à propos d’expédition, ce sont les testicules droits de ses deux hommes de mains, les Gitans, qui lui reviennent sous sachet plastique… Il est vrai que les deux sbires avaient dégainé les premiers, en infligeant le même supplice à un dénommé Blackowski, débiteur en retard de Pazzo. Ce dernier charge Vladimir de régler définitivement le problème Blackowski, en le contraignant à agir en compagnie de son filleul, Momo. Les deux hommes se détestent, et quand Momo avise de descendre un gamin en plus de la cible prévue, Vladimir va se foutre dans un sacré pétrin.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Avril 2012
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Venise
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

17/02/2013 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Quand on pense à Venise, on voit la magnifique cité lacustre au bord de l'Adriatique où il fait bon flâner sur les gondoles. En l'occurrence, il s'agit plutôt du prénom d'une jeune fille laissée au village. Un souvenir des 16 ans d'un garçon qui a mal tourné. Nous sommes dans le milieu des petites frappes, du banditisme et de ses règlements de compte à coup d'émasculation. Ce n'est pas le genre de milieu qu'on aime fréquenter car même les combines faciles sentent toujours mauvais. J'ai beaucoup apprécié le réalisme du dessin. L'auteur semble avoir un certain talent. On remarquera également que le ciel est toujours jaune, jamais bleu ce qui donne un ton assez particulier à cet album. En ce qui concerne le récit, il faudra attendre le second tome de ce diptyque pour se faire une idée plus précise du scénario de ce polar psychologique.

17/02/2013 (modifier)