Vivi des Vosges

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

L’histoire "vraie de vraie" de Victorine des Vosges, l’enfant sauvage qui ne voulait pas porter de culotte !


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Ecole Jean Trubert Institut Saint-Luc, Liège La BD au féminin

L’histoire "vraie de vraie" de Victorine des Vosges, l’enfant sauvage qui ne voulait pas porter de culotte ! « Vivi, elle habite dans un terrier, comme les renards. Un jour, les chasseurs l’attrapent et l’emmènent en prison, et puis chez une maman. La maman veut lui mettre la culotte, mais Vivi veut pas. » Fable moderne pour enfants.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Septembre 2011
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Vivi des Vosges
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

24/01/2013 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Vivi des Vosges est comme un parfum de fraîcheur dans un monde de brutes. Il s'agit en l'espèce d'apprivoiser une enfant sauvage qui a vécu dans la nature sans l'aide de personne. Le contact avec la civilisation est plutôt rude. C'est également une ode au respect de la différence. J'ai bien aimé la vivacité du dessin ainsi que la colorisation qui s'invite par petites touches, à commencer par les cheveux de la jeune et turbulente Victorine. Cela reste léger malgré quelques scènes dramatiques. Je retiendrai trois mots pour définir cette oeuvre : liberté, singularité et respect.

10/08/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

S'inspirant du fameux enfant sauvage, Victor, trouvé vivant dans la nature au 18e siècle, Frederic Boilet et Aurelia Aurita ont imaginé une fable moderne mettant en scène Victorine, autre enfant sauvage recueillie pour sa part dans les Vosges et que ses parents adoptifs tentent d'éduquer et notamment d'habiller. C'est un récit pour la jeunesse en grande partie muet, s'adaptant ainsi à l'incompréhension de la jeune fille qui ne capte quasiment rien du langage des humains. Composé parfois d'à peine plus de 2 images par pages, la lecture est très rapide malgré sa petite centaine de pages. L'histoire se lit bien mais elle n'est pas captivante. La petite héroïne n'est pas rendue très attachante et j'avoue m'être plus ou moins désintéressé de ses difficiles aventures dans le monde civilisé. Le dessin tient la plupart du temps plus du croquis que du dessin soigné. Il ne m'a en tout cas pas séduit. Et pour finir, je trouve que 16 euros pour une histoire si vite lue, un peu ennuyeuse et pas très jolie, cela fait trop cher.

24/01/2013 (modifier)