Camomille et les chevaux

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

L'apprentissage de l'équitation par une pré-adolescente...


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Auteurs Italiens Le cheval

« Je m’appelle Camomille. J’ai dix ans tout rond... Ma passion, c’est les chevaux, comme vous pouvez vous en douter ! Mais croyez-moi, ça n’a pas toujours été le cas. Avant, quand j’étais petite, en passant devant le centre équestre des Quatre Fers, je ne les trouvais pas vraiment beaux. Il m’arrivait même de me pincer le nez... Et puis un jour, j’ai fait la connaissance d’Océan, un superbe cheval. Il est devenu mon meilleur ami et avec lui, je ne galope pas, je vole... » (texte : Hugo BD)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 29 Mars 2012
Statut histoire Strips - gags 7 tomes parus
Couverture de la série Camomille et les chevaux
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

17/11/2012 | Spooky
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'ai envie de comparer cette BD à la série Triple galop. Dans les deux cas, nous avons une série pour la jeunesse sur le thème de l'équitation mettant en scène un petit centre équestre, ses habitués et ses chevaux/poneys. Dans les deux cas, le dessin est plutôt bien fait et agréable. Et dans les deux cas, l'ambiance qui se dégage des petites saynètes racontées est tout à fait sympathique. Mais dans les deux cas aussi, c'est rarement drôle. Tout au plus peut-on sourire par-ci par-là. En outre, sur la longueur, certains points que je trouvais acceptables à petite dose ont fini par m'agacer. Il y a le choix de têtes de turcs récurrentes, en l’occurrence le seul garçon parmi les jeunes habitués du centre et le moustachu râleur, sur qui les auteurs font s'acharner le sort mais aussi les autres protagonistes de manière assez gratuite. Puis il y a la petite soeur et son poney Pompon. La première devient vite pénible tandis que les gags autour du second sont trop répétitifs. En définitive, c'est une série plaisante le temps d'un album ou de quelques gags, mais elle n'est pas particulièrement drôle et devient lassante sur la longueur.

26/09/2016 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Les chevaux sont très à la mode chez les filles de 5 à 12 ans... Cette série surfe sur la même vague que quelques autres, mais elle a tout de même quelques atouts... En effet, elle fait le choix de ne pas se cantonner à l'exercice ultra-codé (mais aussi parfois ultra difficile) du gag par page. Ici les histoires prennent le temps nécessaire pour se développer, du coup elles peuvent compter une seule case, une demie-page, une page entière, ou trois pages, c'est assez diversifié. Le but recherché est souvent l'humour, mais la plupart du temps cela se teinte de pédagogie, même s'il y a des situations et des personnages un peu grotesques. Mais clairement l'objectif n'est pas de faire rire à tout crin (hin hin), plutôt de donner envie à des fillettes de faire du cheval, et d'en faire dans le respect de l'animal, de ne pas y voir un jouet. Résultat on est quelquefois désarçonné (ho ho) par la chute de certaines historiettes, qui ne sont pas drôles, ou plutôt qui demandent un peu de réflexion pour les comprendre. Dans le tome 3 l'arrivée d'un véritable champion d'équitation va mettre du sel dans le quotidien de Camomille et son entourage, cela permet de renouveler un peu les gags. Au tome 5 cela continue, l'arrivée de quelques personnages secondaires permet de renouveler les situations, et le fait que Camomille fasse une chute qui l'immobilise varie encore les gags. Frédéric Brrrémaud, euh pardon Lili Mésange, puisque c'est son nom ici, propose donc une série à recommander pour les filles de 8 à 10 ans, je dirais. Au dessin, Stefano Turconi est un habitué des séries françaises, puisque ce collaborateur régulier à Topolino, le Journal de Mickey transalpin, a travaillé sur Akameshi et Wondercity. Ici il apporte son dessin dynamique et fluide aux historiettes du sieur Brrrémaud. A noter, et c'est un autre plus, les cahiers de croquis à la fin de chaque album, permettant de redessiner "facilement" des chevaux ou d'en savoir plus sur les différentes races, de connaître leur environnement ou de voir les héros chevalins dans leur prime jeunesse...

17/11/2012 (MAJ le 03/01/2015) (modifier)