Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Princess Jellyfish (Kurage Hime)

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Otaku pure et dure, Tsukimi vit en colocation avec cinq autres filles toutes plus farfelues les unes que les autres. Le petit grain de folie de Tsukimi : les méduses ! Une drôle de passion qui la précipite vers des déconvenues hilarantes à partir du jour où, en rendant visite à une petite méduse enfermée dans un aquarium, elle rencontre une fille bien trop distinguée pour être vraie...


J'ai changé de sexe Josei ou Redikomi Kodansha La BD au féminin : le manga Otaku

Otaku pure et dure, Tsukimi vit en colocation avec cinq autres filles toutes plus farfelues les unes que les autres. Le petit grain de folie de Tsukimi : les méduses ! Une drôle de passion qui la précipite vers des déconvenues hilarantes à partir du jour où, en rendant visite à une petite méduse enfermée dans un aquarium, elle rencontre une fille bien trop distinguée pour être vraie... Cette fille qui n'en est pas une s'attache vite à ce groupe de jeunes femmes ultra-complexées.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 13 Octobre 2011
Statut histoire Série en cours (17 tomes parus au Japon, en cours) 15 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Princess Jellyfish
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

28/10/2012 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Ro

Au vu des couvertures de ce manga, j'hésitais même à emprunter cette série que j'assimilais directement à un shojo cucul-la-praline. Mais ce n'est vraiment pas ça, la couverture est trompeuse. A la base, c'est un josei, un manga destiné aux jeunes femmes. Son sujet, les femmes ultra-complexées, repliées sur elles-mêmes et sur leurs passions excessives et souvent loufoques, l'une pour les trains, l'autre pour les poupées ou encore l'héroïne sur... les méduses. Celles-ci vivent entre elles dans une résidence dont elles ne sortent qu'à peine et qu'elles appellent leur couvent, formellement interdit aux hommes et aux femmes coquettes. Jusqu'au jour où une superbe jeune femme s'attache à l'héroïne et s'incruste dans la résidence... sauf qu'elle lui avoue bien vite qu'elle n'est pas une femme... Le ton de cette série est au délire, à l'humour mais aussi aux sentiments. C'est drôle, touchant et assez déjanté. Les personnages sont tous originaux, très attachants et dotés de psychologies complexes mais réalistes. L'intrigue est dense et variée. La situation n'est en outre pas figée et les choses évoluent plutôt bien de tome en tome. Le dessin est simple et agréable et la narration parfaitement fluide et claire. Et ce que j'ai apprécié par dessus tout, c'est que le ton est vraiment adulte, sans jamais être ni niais ni sombre. C'est une lecture qui fait plaisir et où l'on suit avec le sourire les petites aventures d'une poignée de personnages qu'on apprécie de plus en plus au fil des pages.

28/10/2012 (modifier)