La Survie de l'Espèce

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)

Si l’on en croit Paul Jorion, « l’économie est une chose trop sérieuse pour être attribuée aux seuls économistes ». Preuve en est faite avec ce livre, un essai dessiné percutant, humoristique et pas complètement désespéré, mis en images par Grégory Makles, connu jusqu’ici pour ses bandes dessinées de fantasy humoristique.


Documentaires

En une succession de courts chapitre et d’analyses aussi pointues sur le fond, que délirantes dans la présentation, pimentées d’un brin de souvenirs personnels et d’un zeste d’actualité, Jorion brosse au vitriol un portrait érudit et rigolo de l’idéologie politique et de l’organisation de l’humanité actuelles, qui s’acheminent vers leur extinction naturelle, et il propose quelques idées pour l’éviter. Jouant des symboles connus de tous, Maklès vulgarise les écrits de Jorion, avec la volonté de faire sourire plutôt que de se laisser abattre. Cela commence avec le procès de monsieur X, trader et mercenaire zélé de la banque d'investissement Gloldman Sax, accusé d'avoir créé un produit financier à partir des créances les plus pourries du marché, qu'il a revendu sciemment à ses clients avant de parier sur l'effondrement de cette "camelote". Pourquoi ? Parce que ces clients étaient faibles, et que le système dit M.A.F. (Mort Aux Faibles) ! Bien sûr, cela nous rappelle quelque chose… Comment a-t-on bien pu en arriver là ? C’est le postulat de départ des auteurs : comprendre. Alors, avec trois symboles simples (le Salarié, un petit jouet en plastique, le Patron, un général d'armée, et le Capital, un financier à haut de forme et gros cigare), Jorion et Maklès expliquent pourquoi et comment. Cyniquement, ironiquement et avec beaucoup d'humour (noir), ils décortiquent l'invention du travail, le partage des richesses, le management, la Bourse ou encore l'ultra libéralisme. Texte : Editeur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Novembre 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Survie de l'Espèce
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

21/10/2012 | Alix
Modifier


Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Voila un ouvrage salutaire mais qui à le don de mettre dans un état d'esprit tel que l'on ne sait si on doit rire ou pleurer. Sans être didactique chiant, les saynètes qui nous sont proposées décortiquent avec humour, et les dieux savent s'il en faut, les rouages de l"économie et plus particulièrement ceux du libéralisme. Bien sur le propos est de partie pris et nous ne sommes pas loin des thèses altermondialistes ou de celles du collectif ATTAC et sa lutte contre la marchandisation du monde. J'avoue que dans ce monde de brutes de telles idées font du bien et sans être un adepte forcené de la décroissance, certaines choses sont sinon bonnes à prendre du moins à méditer. Une lecture salutaire donc aidé en cela par un dessin qui n'oublie pas d'être très sympa. Quelques bonnes idées comme ces bonhommes Lego pour exprimer le formatage de notre société.

28/11/2015 (MAJ le 28/11/2015) (modifier)
Par cubiman
Note: 4/5

D'accord avec ce qui a été dit précédemment. Deux ou trois détails à ajouter: Certains dessins sont très expressifs et accroissent ainsi l'humour (noir certes) du propos. La thèse altermondialiste présuppose toujours l'inégalité de chances et remonte à la nuit des temps trouver l'origine de cette inégalité, à savoir la loi du plus fort. Mais si l'homme se comporte ainsi, peut-être est-ce que cela fait partie de sa vie en collectivité. Il est amusant de noter que libéraux et altermondialistes renvoient à cette même idée. Qu'il faille réguler par la société, j'en suis convaincu, mais pourquoi n'avons-nous pas trouvé de solutions raisonnables? La lecture de cette BD conduit à raisonner avec les propos tenus par les auteurs, dont le propos est intelligent, intelligible, humoristique et subversif.

12/01/2013 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Un ouvrage qui a pour but d'expliquer le libéralisme et un certain nombre de ses composantes et conséquences... Paul Jorion est un économiste, un théoricien de l'économie, mais il a le talent de faire passer de nombreuses notions, parfois très pointues, de façon compréhensible par tous. la plupart du temps. Parfois c'est un peu ardu pour le lecteur lambda que je suis. En fait, à l'instar de ce que fait Squarzoni sur des sujets proches, son génie est d'avoir choisi des trouvailles visuelles pour mieux faire comprendre certains points. Comme la mascotte du Monopoly comme symbole du capitaliste, ou des bonshommes Lego pour le travailleur/consommateur lambda. Grégory Maklès, que l'on n'attendait pas forcément dans ce registre, s'en sort avec les honneurs, son dessin tout-terrain et très expressif se révélant très efficace. La légère déception vient du fait qu'il me semble avoir lu des redites, et que Jorion ne va pas forcément au bout de ses raisonnements... Peut-être des sujets pour d'autres albums ?

16/11/2012 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Je ne sais jamais s’il faut rire ou pleurer avec ce genre d’ouvrage. Le message est édifiant et déprimant au possible, mais le ton léger et humoristique. Le résumé de l’éditeur explique que « cyniquement, ironiquement et avec beaucoup d'humour (noir), [les auteurs] décortiquent l'invention du travail, le partage des richesses, le management, la Bourse ou encore l'ultra libéralisme. » Et pour être cynique, ça l’est ! Alors attention, rien de nouveau, le ton est très altermondialiste, très critique du capitalisme, de l’appât du gain etc. Mais le ton humoristique ajoute vraiment un plus et permet une vulgarisation de concept assez compliqués sans en diluer la portée. J’ai appris pas mal de choses, même si certains passages m’ont moins intéressé que d’autres (ça reste assez pointu par moment) La mise en image est adaptée. Pas de prouesses graphiques, certes, mais le dessin de Grégory Maklès (connu pour ses albums fantasy/humour) sert parfaitement le propos, et contribue grandement à l’humour ambiant. Certaines petites trouvailles ajoutent du cachet à l’ensemble (les personnages lego par exemple). Une lecture enrichissante.

21/10/2012 (modifier)