Cézembre

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 6 avis)

Saint Malo, août 1944 : alors que gronde la rumeur du débarquement américain, dont les troupes avancent inexorablement, combattant une armée allemande de plus en plus proche de la débâcle, le jeune Ewan, 18 ans, ronge son frein.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Aire Libre Bretagne [Seconde Guerre mondiale] Europe de l'Ouest

Saint Malo, août 1944 : alors que gronde la rumeur du débarquement américain, dont les troupes avancent inexorablement, combattant une armée allemande de plus en plus proche de la débâcle, le jeune Ewan, 18 ans, ronge son frein. Témoin de la mort de son père et de son oncle, victimes de soldats allemands, il rêve de rejoindre la résistance alors que couve le combat pour la libération de la cité. Seule la volonté de son grand-père, farouchement opposé à le voir risquer sa vie, le retient de franchir le pas. Mais lorsque l'un de ses meilleurs amis se fait tuer après être tombé dans une embuscade allemande, et qu'il apparaît que le responsable direct n'est autre qu'un de leurs amis d'enfance, il décide de se jeter dans la mêlée, à la veille de la bataille qui décidera du sort de Saint-Malo, et de sa libération. Un récit de guerre qui s'intéresse à un épisode intense et décisif de la libération, à travers la destinée de quatre adolescents pris dans le chaos de la guerre.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 26 Octobre 2012
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Cézembre
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

18/10/2012 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Tout ce qui concerne Saint-Malo m'intéresse étant donné que je suis tombé amoureux de cette ville depuis 1989 lorsque je l'ai découverte et visitée entièrement, et chaque fois que je fais un périple breton, j'essaie d'y inclure une petite balade sur ses remparts qui me ravit toujours. J'en connais donc les moindres recoins, et pour la lecture de cette Bd, c'est très utile, car de nombreux lieux sont cités : porte Saint-Vincent, Tour Quic-en-Grogne, Saint-Servan et sa Tour Solidor, le fort du Petit Bé, le môle des Noires... tout ça me parle et je sais les situer. Malfin a réalisé un travail remarquable pour restituer parfaitement tous ces lieux et la géographie topographique de la ville et de ses alentours, son dessin est clair, agréable à l'oeil, superbe et historiquement conforme, en donnant beaucoup de caractère à la cité corsaire, ça doit le changer de Golden City. C'était important de dessiner certains endroits tels qu'on les voit car beaucoup d'entre eux ont changé après les dégâts subis. Les Allemands avaient en effet transformé Saint-Malo et ses environs en vaste camp retranché dès 1942, situant le gros de leurs forces dans l'île de Cézembre (pourtant assez petite et la plus éloignée de la cité intra-muros) ainsi que dans le Fort de la Cité à Saint-Servan ; contrairement à ce qu'on croit, la ville ne fut pas directement victime des bombardements alliés entre le 1er et le 14 août 1944, mais elle fut ruinée à 80% par de nombreux incendies qui n'ont pu être enrayés (les bombardements ont plutôt bien visés les batteries allemandes hors de la cité intra-muros). La reconstruction par les Monuments Historiques est tout à fait exemplaire, très respectueuse du passé, les restaurateurs ayant à coeur de faire revivre la vieille cité de Surcouf dans un esprit de scrupuleuse fidélité. Les remparts et le château de la duchesse Anne n'ayant pas été touchés, les maisons d'armateurs ont été reconstruites à l'identique ; je me suis toujours émerveillé de cet exploit lors de mes balades malouines, ce qui ne fut pas le cas dans d'autres villes. Cette bande m'a donc sacrément intéressé, c'est non seulement un bel hommage à Saint-Malo et à sa région, mais aussi un joli récit de guerre avec des moments intenses et d'autres plus intimes, le tout vu à travers la destinée d'une poignée d'adolescents et de quelques résistants, un formidable hymne à la liberté qui décrit un épisode décisif de la fin de la guerre, on y sent les Boches acculés, qui jettent leurs dernières forces dans la bataille, on est quand même 2 mois après le Débarquement en Normandie, et ils n'y croient plus, ils n'ont plus que l'énergie du désespoir pour tuer l'espoir des Malouins. Tout ceci est minutieusement reconstitué, et il me tarde d'en connaître la suite dans un tome 2 qui tarde un peu à venir. Une brillante réussite tant graphique que scénaristique.

08/05/2015 (modifier)
Par Raphifty
Note: 3/5

Je dirais que Cézembre plonge le lecteur dans une période de l'histoire française sans avoir la prétention de faire un récit historique. En effet, il me semble que l'objectif premier de l'auteur est avant tout de proposer à ses lecteurs une aventure sur fond de faits historiques. Ainsi, le premier tome se lit rapidement, les différents personnages évoluent dans la ville fortifiée de Saint-Malo quelques temps avant le débarquement de Normandie. Sans être vraiment passionnante, l'intrigue se lit très bien mais manque de profondeur. Les personnages sont un peu creux (le collabo, le résistant...). Pourtant j'ai vraiment aimé ce premier tome. L'univers graphique et la période historique y sont pour beaucoup mais l'ambiance que dégage Cézembre ma aussi beaucoup plu. J’attends donc avec impatience la suite.

18/01/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'aime bien les séries sur des guerres qui se passent à des endroits dont je ne sais pas grand chose. C'est le cas ici avec Saint Malo. L'histoire est assez captivante et il n'y a aucun temps mort. J'aime le fait que plusieurs personnages sont le centre de l'histoire. Je ne savais jamais qui mourraient et qui survivraient et j'adore être surprise comme ça ! J'ai bien hâte au prochain tome. Bon, je suis tout de même d'accord que si l'histoire est pas mal, il manque quelque chose pour en faire une histoire formidable. Il faut dire que je n'aime pas trop comment sont dessinés les personnages. J'aime bien les décors et les couleurs, mais les personnages ont des têtes un peu moche et je trouvais qu'ils ne faisaient pas un avec le décor. On dirait que le décors et les humains étaient deux élément séparés qui ont été mise ensemble,

04/08/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Cézembre est une île côtière située en baie de Saint-Malo. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, elle fut largement fortifiée par les Allemands et résista en août 1944 aux troupes américaines lors de la libération de Saint-Malo. Elle subit pendant plus de 3 semaines un bombardement intensif, tant aérien, maritime que terrestre, dont l'île garde encore les stigmates aujourd'hui. La ville ne sera pas non plus épargnée puisqu'elle sera détruire à 80%. C'est cette histoire ainsi que la résistance des habitants de Saint-Malo qui nous est contée. J'avoue avoir beaucoup aimé le premier tome de ce diptyque qui renoue avec les belles histoires de la collection "Aire Libre". Il y a 70 pages qui vont nous faire vivre une véritable aventure au travers de la quête de personnages tantôt résistants, tantôt collaborateurs. On apprend beaucoup de choses sur ce passage un peu méconnu de la Seconde Guerre Mondiale. J'ai également beaucoup apprécié ce dessin coloré où fourmillent les détails pour rendre les scènes réalistes. Le dessinateur de Golden City s'est lancé en solo dans un projet très abouti. On est réellement conquis par l'histoire de ces jeunes gens ainsi que par les décors bretons. Il a su donner à la ville de Saint-Malo un véritable premier rôle sans se perdre dans le classicisme du genre. Une réussite pour moi qui va au-delà de la moyenne.

20/05/2013 (modifier)
Par herve
Note: 3/5
L'avatar du posteur herve

La lecture de ce premier volume, dernière création de Malfin, est parfois longue et surtout instructive. Près de 70 pages denses en dialogues et pas mal de personnages qui gravitent autour du jeune Ewan. Mais avant tout le principal protagoniste de cet album, c'est bien sûr la ville de Saint Malo pendant les dernières heures de l'occupation allemande (l'histoire se situant en août 1944). Malfin reconstitue avec minutie toute l'histoire de cette ville, qui sera d'ailleurs détruite à plus de 80% par les bombardements, à travers les aventures d'Ewan et de ses amis, de la résistance et de la milice. Pourtant, comme Ro, je pense qu'il manque quelque chose pour en faire un très bon album. Le dessin de Malfin, si reconnaissable entre tous, est-il peut-être trop "propre", les couleurs trop éclatantes, et les personnages trop soignés pour rendre compte d'une période aussi tourmentée et obscure (pourtant les morts tragiques sont nombreuses dans cet opus). Mais cet opus ravira certainement les amateurs d'Histoire. Malgré ces légères réticenses, je ne manquerai pas de poursuivre ma lecture dès que le second (et dernier) volume de cette histoire sortira.

05/01/2013 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cézembre est un récit historique rendant hommage à la ville de Saint-Malo et aux nombreux évènements qui l'ont secouée juste avant d'être libérée par les Américains à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Son titre fait référence au nom d'une île au large de la cité malouine que les Allemands avaient alors bétonné en vraie forteresse. C'est par le biais des aventures de plusieurs personnages que l'on suit ces évènements. Cela commence avec le jeune Ewan qui meurt d'envie de rejoindre la Résistance pour la bataille finale de libération. Mais on suit aussi un certain nombre de ses proches ainsi que l'un de ses anciens amis qui est passé à l'ennemi et travaille pour la Gestapo et pour un certain officier SS qui suit un mystérieux but personnel. Le graphisme est agréable mais contraste un peu avec le réalisme historique de l'intrigue. Cela ne tient pas à son trait semi-réaliste plutôt bien maîtrisé, agréable à l'oeil et fluide à la lecture. Cela tient à une colorisation informatique aux couleurs parfois très saturées, notamment dans les orange et bleu turquoise. Cette apparence fortement colorée détonne un peu et rompt en partie avec le sérieux d'une telle histoire. Celle-ci est très dense. Il s'y passe beaucoup de choses et des protagonistes qu'on pensait importants peuvent venir à mourir soudainement au détour d'une malheureuse péripétie ou d'une autre. C'est historiquement intéressant et le récit est bien mené même s'il frôle parfois la confusion face à l'abondance des évènements et des personnages. Du coup, même si l'on ne s'ennuie pas, l'intrigue peine un peu à toucher le lecteur et les protagonistes à se rendre attachants. Ça n'en reste pas moins une bonne lecture et les amateurs d'Histoire et notamment d'histoire de la Bretagne au temps de la Seconde Guerre Mondiale seront ravis.

18/10/2012 (modifier)