Les Larmes du sexe

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

La poésie sensuelle et très osée d’Alex Varenne, l’un des maîtres de l’érotisme en bande dessinée.


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre

La poésie sensuelle et très osée d’Alex Varenne, l’un des maîtres de l’érotisme en bande dessinée.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1989
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Larmes du sexe
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

22/09/2012 | Alix
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

C'est je crois le premier album d'Alex Varenne que je lis (je ne l'avais auparavant lu que dans des albums collectifs comme les "Fripons"), même si je sais que c'est un vieux routier de la bande dessinée pour adultes. Et c'est un avis assez mitigé au final. Le dessin est vraiment très bon, l'anatomie (féminine essentiellement) est maîtrisée. Mais si ce dessin est très précis, il n'est pas toujours très lisible, cette remarque étant surtout valable pour les historiettes, au trait un peu brouillon je trouve, les petites vignettes étant elles mieux réalisées). L'album regroupe quelques histoires courtes donc, illustrant quelques fantasmes classiques du genre (une scène dans un parking, une sur un chantier), ces histoires alternant avec des vignettes (un dessin représentant une femme dans une position suggestive). Les textes de Varenne qui les accompagnent, se veulent cyniques, poétiques, mais sont bien entendu toujours crus. Et ne m'ont en tout cas pas marqué par leur qualité ! Bref, c'est un album pas inintéressant, mais sans plus, dont l'achat n'est pas indispensable.

23/06/2016 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Je suis tombé sur cet album un peu par hasard, et je ressors satisfait de ma lecture. Alors qu’une BD comme Une par une fait dans la dentelle et la poésie, « Les Larmes du sexe » représente le sexe de manière beaucoup plus crue (la couverture annonce d’ailleurs la couleur !) Les textes et dialogues sont souvent crus voire vulgaires, ce qui bizarrement n’est pas un reproche. J’ai trouvé les différentes scènes émoustillantes (sauf celle où la nana pisse sur le mec – je ne comprendrai jamais ce fantasme). L’auteur alterne les pages de BD traditionnelles et les textes illustrés – je vous ai mis des exemples des deux dans la galerie. Le dessin en noir et blanc est superbe et a remarquablement vieilli (la première édition date de 1989). L’auteur maitrise l’anatomie féminine, pas de souci de ce côté. Un chouette album.

22/09/2012 (modifier)