Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Une par une

Note: 3.14/5
(3.14/5 pour 7 avis)

Fantasmes et souvenirs coquins sont autant de sonnets susurrés par Nina...


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre La Boite à Bulles Petits cachotiers

Une jeune femme n’arrive pas oublier l’homme avec lequel elle a rompu. Une autre se prépare à vivre une nuit d’amour. Une troisième se fait draguer par une lesbienne. Un homme déshabille les filles du regard, et même les statues !... A travers une douzaine de nouvelles, ou saynètes, qui s’enchaînent de façon fluide (un personnage conduisant naturellement à un autre), l’auteur livre sa vision de l’érotisme, et montre la circulation du désir dans notre société sans tabous. Un album d’une grande sensualité, que renforce le travail au pinceau et au lavis. [texte Editions de l'An 2].

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Une par une
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

25/08/2005 | Spooky
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Hmm... Après lecture de quelques avis enthousiastes ci-dessous, j'avais placé une bonne dose d'espoir dans cet ouvrage érotique. J'en sors déçu. Pourtant, il y avait de quoi me séduire. Pour commencer, que l'auteur soit une femme laissait envisager un point de vue original et nettement plus émoustillant que les trop crues histoires porno de gare qui encombrent l'univers de la bande dessinée érotique.. Ensuite, le dessin m'a tout à fait plu. Il est beau, vivant, élégant. C'est un dessin assez idéal pour des récits mettant en scène un quotidien troublant et excitant. Malheureusement, j'ai été refroidi par les scénarios et les textes de ces trop courtes histoires. Je n'ai pas été touché par la majorité des intrigues présentées qui sont loin de mon imaginaire érotique personnel. Mais surtout, la majorité des textes m'ont paru trop lyriques, sans naturel, un peu pénibles à lire même. Je n'arrive pas à trouver de l'érotisme dans des dialogues qui essaient d'approcher la poésie et qui donnent à mes yeux des rôles d'acteurs exhibitionnistes aux personnages. Et de toute manière, ces histoires sont trop concises et se terminent avant d'avoir pu développer quelque véritable émotion à mon goût. Bref, je suis déçu car à de rares exceptions, je n'ai quasiment rien vu d'émoustillant dans cette lecture qui m'a plutôt ennuyé au final. Je suis frustré aussi car j'aurais vraiment aimé une histoire nettement plus longue dans le même état d'esprit, avec le même dessin mais avec des dialogues plus naturels et moins posés.

11/02/2011 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

J’ai tourné les pages une par une et je n’ai pas ressenti le même plaisir de lecture que certains de mes prédécesseurs. Certes, l’érotisme vu par une femme diffère. Elle apporte une dimension autre que purement sexuelle. Il y a la sensualité, une certaine pudeur (au début) et de la poésie. Bref, ce n’est pas du sexe comme finalité en soi, mais du sexe pour le plaisir de tous les sens et du phantasme. Ce qui m’a gêné le plus dans cet album c’est la succession de nouvelles . . . Elles sont trop courtes que pour s’intéresser au sujet et finalement elles m’apparaissent un peu vaines même si il y a une recherche narrative de la part de l’auteure. Le graphisme est par contre assez chouette, un brin onirique et le lavis est du plus bel effet.

11/02/2011 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

On a beaucoup parlé de « Filles perdues » lors de sa sortie, mais dans le genre érotisme lyrique, je trouve « Une par une », petite BD modeste bien de chez nous, encore plus réussie. Ce petit bijou, publié originellement chez les Editions de l'An 2, nous revient chez la boite à bulles, pour notre plus grand plaisir. Il y a rien à faire, de l’érotisme écrit par une femme, c’est quand même autre chose. C’est d’une sensualité et d’une poésie sans pareil, et le sexe, pourtant montré crument sur certaines pages (pas de tabou dans cet album !), apparait vraiment comme la plus belle chose au monde. « Une par Une » n’est pas une histoire complète, mais une collection de petites nouvelles, ce qui fonctionne parfaitement avec le genre et apporte une certaine variété dans les thèmes abordés. Le dessin est magnifique, et mon seul reproche concernera finalement la longueur du bouquin : c’est trop court (pas de jeu de mot svp), et j’aurais aimé en lire plus ! Un bon signe non ? Sans doute la meilleure BD érotique que j’ai lue.

07/01/2011 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

« Une par une », le nouvel album des éditions « La boîte à bulles » n’est pas vraiment une nouveauté. En effet, il s’agit d’une reprise de la bd du nom éditée par « L’an 2 ». Quant à l’auteure qui se prénommait Nina dans l’ancienne version, il s’avère en réalité que c’est Johanna qui avait réalisé cet album. « Une par une » est un récit érotique qui nous propose plusieurs chapitres avec différents protagonistes sur –bien entendu- le plaisir charnel et sur les sentiments que cela implique sur les amants. Seules, les première et dernière parties mettent en scène les mêmes personnages : un ange et un diablotin. Il se dégage une odeur très sensuelle dans ce récit, les scènes érotiques ne sont jamais vulgaires et l’emploi de dialogues poétiques apporte une part de fantasme à cette histoire. J’ai eu l’impression de lire une ode à l’amour en suivant tous les débats et les conversations intimes des différents protagonistes. Le trait de Johanna m’est apparu parfaitement adapté à son récit. Son coup de patte est très sensuel et très agréable à contempler. A noter que pour cette édition parue chez « La boîte à bulles », la couverture est différente que celle de « L’an 2 » : je préfère l’ancienne version. C’est une bd agréablement coquine et délicieusement sensuelle que nous propose Johanna. Surtout, « Une par une » m’est apparue comme un album qui nous transmet bien les sentiments amoureux et de bien-être qui en découlent de ce genre de relations. A lire ! Note finale : 3,5/5

21/12/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne suis pas un expert en bd érotique (dixit les stats !). Aussi, il m'est particulièrement difficile de donner une note et même de rédiger un avis motivé. Sur quoi se base-t-on en la matière ? Mais bon, je vais essayer... Ce recueil se lit assez rapidement car il s'agit de tranches de vie de gens qui n'ont aucun lien entre eux. On termine une scène par l'apparition de celui qui prend le relai. J'ai bien aimé ce procédé. Le dessin crayonné en noir et blanc est vraiment pas mal. C'est jamais vulgaire. C'est même parfois poétique. On termine sur une note presque surréaliste entre une belle ange et un petit diablotin qui s'éprennent l'un de l'autre comme une espèce de clin d'oeil.

22/07/2009 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

" Si les amours mortes laissent des traces, celles à venir creusent le sillon de l'envie..." Joli, non ?... A l'image des petits satyres et nymphettes qui lutinent sur la couverture (jolie, d'ailleurs), Nina butine les sentiments, explore le désir de l'autre dans sa version la plus charnelle. Suite de moments volés, cet album m'a emmené au plus profond de l'intime, instillant un soupçon d'érotisme dans ces scènes de la vie quotidienne. A moins que ce ne soit l'inverse... Je me suis laissé mener, sans peine, à suivre ce point de vue féminin et frivole. Le côté "brut" du travail -au pinceau et au lavis- offre une aspect authentique, agréable, proche du carnet intime. Vite lu la première fois, l'ouvrage m'a dévoilé ses charmes lors d'une relecture. 48 pages de petits bonheurs... Il n'en faut pas beaucoup pour se sentir bien... Ma cote réelle : 3,5/5

18/01/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Le coup de coeur du moment. J'ai été attiré par la couverture gentiment coquine et sensuellement discrète de l'album. La lecture a confirmé mon impression première : l'érotisme n'est jamais aussi beau que quand c'est une femme qui en parle, et qui l'illustre. Ici le lavis et le pinceau proposent des formes sensuelles (qu'elles soient féminines ou masculines) plutôt agréables. L'auteur nous emmène dans un voyage sensuel, aux saveurs à la fois parfumées et sucrées, aux tonalités gentiment équivoques, bercés par des mots aux sonorités suaves. La plupart des saynètes sont commentées en poèmes, et c'est un vrai régal. Comme le dit l'auteur, son livre est une ode au printemps, plein de lumière, de légèreté et d'envolées poétiques.

25/08/2005 (modifier)