Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'Attentat

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Une adaptation du roman de Yasmina Khadra. Amine Jaafari, arabe et israélien, est un chirurgien reconnu à Tel Aviv où il vit avec son épouse. Un attentat va bouleverser sa vie.


Adaptations de romans en BD La BD au féminin Le conflit palestinien Proche et Moyen-Orient Terrorisme

Amine Jaafari, arabe et israélien, est un chirurgien reconnu à Tel Aviv où il vit avec son épouse. Un attentat va bouleverser sa vie. Amine décide de partir à la recherche de la vérité. Il va devoir se confronter à une réalité qu’il a refusé de voir, lui, l’Arabe si bien intégré du bon côté du mur. Un roman graphique poignant dans lequel le drame intime se mélange à la tragédie politique de l’inextricable conflit israélo-palestinien. Évitant l'écueil des jugements de valeur, ce récit bouleversant a le grand mérite de susciter plus de questions qu'il ne donne de réponses, et confronte le lecteur avec la douleur de chaque camp…

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Septembre 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Attentat
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

18/09/2012 | PAco
Modifier


Par Canarde
Note: 4/5
L'avatar du posteur Canarde

Un sujet guère ragoutant, pas le truc qui vous met de bonne humeur, je veux dire! Mais en fait c'est le seul moyen pour comprendre les infos qu'on entend à la radio. Si on n'a pas ce genre de BD, on ferme ses oreilles au flot ininterrompu de drames cruels qui se produisent en permanence. Et surtout la compréhension des flashs infos que l'on entend nous est impossible. Donc je ne vous conseille pas de l'acheter si vous lisez de la BD pour échapper au monde. Sinon achetez-le. L'auteur du roman qui a servi de base à cette BD, Yasmina Khadra, je n'ai jamais pu en lire plus de 3 pages: c'est plein de mots très rares et de tournures de phrases alambiquées qui rebutent invariablement. Là, l'adaptation prend les choses par un bout tout à fait quotidien, un type tout à fait commun qui est au boulot ... mais en Israël. Là ça se complique déjà. Il travaille dans un hôpital, deuxième complication. Il y a un attentat, troisième. Il travaille jusqu'à épuisement, il rentre chez lui, et deux heures plus tard les flics sont à sa porte. Le reste de la BD raconte les tentatives acharnées du héros pour se dépatouiller de cette histoire qu'il ne comprend décidément pas. C'est très long, mais on ne lâche pas, on veut savoir aussi...

25/09/2014 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Sans avoir lu le roman de Yasmina Khadra, j'ai trouvé son adaptation BD très bonne. Ce n'est donc pas en comparant cet album à l'oeuvre d'origine que je fonde mon avis, mais sur la découverte de ce récit très bien mené. Cette plongée dans la tragédie du conflit israelo-palestinien est en effet très prenante. J'appréhendais un peu de lire une énième histoire sur ce thème qui prête parfois à la caricature. Loin de tout ça, "L'attentat" que nous proposent Loïc Dauvillier et Glen Chapron d'après Yasmina Khadra sort des clichés et nous amène loin dans la réflexion sur les implications et les contradictions intrinsèques à tout conflit armé. Amine Jaafari, d'origine arabe, mais naturalisé israélien travaille à Tel Aviv comme chirurgien. Confronté et impliqué dans une affaire d'attentat, il part en quête de la vérité... Sauf que la vérité se paie cher, tant psychologiquement que dans sa chair. C'est cette recherche, loin des clichés et d'un manichéisme réducteur qui fait la force de récit. On est rapidement pris par cette histoire, qui sait nous exposer de façon intelligente les points de vue respectifs des personnes engagées dans ce conflit. J'ai lu cet album de plus de 150 pages d'une traite, happé par cette simple question qui hante notre protagoniste : POURQUOI ? Graphiquement, le style semi-réaliste en ligne claire de Glen Chapron m'a d'abord un peu surpris ; c'est pas ce que je préfère dans la BD. Mais une fois le récit lancé, on est pris par le rythme du récit et l'excellent travail narratif. Un travail efficace et expressif qui rend parfaitement l'intensité de cette tragique histoire. Une très bonne BD qui révèle toute la complexité de ce conflit et comment l'obsession de vérité peut aussi être dévastatrice.

18/09/2012 (modifier)