Le Chômeur et sa belle

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Entre Jacques, l'artiste au chômage et Céline, la chercheuse en mathématiques, ce fut le coup de foudre ! Trois mois plus tard, les deux tourtereaux décident d'emménager ensemble (ou pour être précis, "Roudoudou" pour les intimes, emménage dans l'appartement de "Petite Bouclée"...).


BD-Blogs Edition participative Journal Spirou Les Roux !

Entre Jacques, l'artiste au chômage et Céline, la chercheuse en mathématiques, ce fut le coup de foudre ! Trois mois plus tard, les deux tourtereaux décident d'emménager ensemble (ou pour être précis, "Roudoudou" pour les intimes, emménage dans l'appartement de "Petite Bouclée"...). Entre l'éternel adolescent, un peu glandeur et grand fan de jeux vidéo et de junk-food, et la jeune femme, un peu maniaque, très gourmande mais obsédée par son poids, le bonheur est total. Mais de courte durée car le quotidien est impitoyable et va tout faire pour les éloigner l'un de l'autre. Comme si leurs caractères diamétralement opposés n'y suffisaient pas.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Mars 2012
Statut histoire Strips - gags 2 tomes parus
Couverture de la série Le Chômeur et sa belle
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

26/02/2012 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Quelque part, cela me rassure de lire une bd pareil où l'amour existe véritablement entre le chômeur et sa belle. En effet, je vois seulement autour de moi des belles qui ne sont intéressées que par le fric et les hommes d'argent et de pouvoir d'une laideur épouvantable. Des caméras cachés ont été effectué pour démontrer des dragueurs qui n'avaient aucune chance avec les filles sauf s'ils étaient au bord d'une très belle voiture. Bien entendu, la cupidité peut être également en sens inverse. Pour autant, le chômeur glande véritablement sans chercher un véritable emploi qui lui permettrait d'assurer le rôle protecteur dans sa famille. Il préfère jouer aux jeux vidéos. Il est clair que la valeur travail, il ne connaît pas. Alors, tout cela est bien gentil et c'est tourné à la dérision mais au fond, cela pose quand même un véritable problème. Je plains véritablement cette jeune fille active qui est tombée sur un looser et qu'elle aime par dessus tout. Cependant, plus on avance, plus on découvre les personnages. Personne n'est blanc ou noir. On arrive à aimer le chômeur et trouver sa copine un peu dure. On peut passer du rire aux larmes surtout dans le second tome. Au final, on passe un agréable moment de lecture. C'est sympathique et cela soulève quelques questions. C'est également et surtout drôle et frais.

09/05/2015 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Mon avis est un peu plus partagé que celui de Ro sur cette série... Comme lui j'ai ri bien fort à certains gags de cette série a priori humoristique, sur les difficultés de la vie en couple, mais aussi sur les côtés sympas ou inattendus qu'elle peut avoir... Pour le coup cela place cette série dans le haut du panier du genre. Et puis il y a aussi ce côté plus sérieux, qui fait que lorsque les choses moins rigolotes arrivent, le ton se fait plus grave -sans être pédant ni chiant-, mais du coup l'humour disparaît complètement, ou presque. Et même si ce qu'écrit Jacques Louis est vrai, touchant, remuant parfois, j'avoue que par moment c'est un peu long avant de revenir à quelque chose de plus léger, alors que le potentiel et le talent sont là. Dans le deuxième tome, par exemple, les choses se précipitent, sans que cela se justifie... Côté dessin le style de Jacques Louis se situe entre celui de Zep sur Titeuf, celui de Lapuss' et celui des auteurs des Simpsons... très efficace pour une série de gags, mais également suffisamment expressif pour faire passer les moments plus sérieux. Une série qui vaut au minimum le détour.

20/08/2013 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Le Chômeur et sa belle, je ne connaissais pas, je l'avoue. Visiblement, il semble qu'il s'agisse au départ d'une idée de blog BD créé il y a plusieurs années où l'auteur s'inspirait de sa propre vie privée pour raconter les anecdotes humoristiques de la vie de couple de "Roudoudou et Petite Bouclée". Après un certain succès sur le web, puis avec le soutien collectif de MyMajorCompany, Jacques Louis a peaufiné peu à peu sa BD et son style pour convaincre l'éditeur Dupuis de le publier dans le Journal Spirou puis enfin en un album aux allures de one-shot humoristique. Lui est chômeur, un peu artiste, beaucoup geek, énormément flemmard. Elle a un vrai job, elle est chercheuse et a des préoccupations très féminines notamment en ce qui concerne le régime alimentaire. Malgré ces grosses différences, ils s'aiment pour de bon et vivent ensemble. Le graphisme est simple et agréable. On y sent l'influence des publications web originelles mais aussi de strips comiques à l'américaine. L'album se compose d'un cocktail de strips et de gags plus longs formant une histoire suivie. On y découvre la vie à deux de Petite Bouclée et de son roux, ses nombreux moments drôles mais aussi le risque que tout cela se termine quand la tentation et la nouveauté font leur apparition. Un tel pitch parait assez classique et peu surprenant. Et pourtant j'ai franchement ri à la lecture de cet album. De nombreux gags sont vraiment drôles, faisant particulièrement mouche par la justesse avec laquelle ils ciblent la vie intime des jeunes couples et les relations hommes-femmes. Les personnages sont en outre attachants et on ne s'ennuie pas une seconde. L'intensité de la lecture et de l'humour baisse un peu à mon goût quand l'humour laisse la place à des sentiments un peu plus complexes vers la fin de l'album, mais cette tournure narrative permet de donner une structure de récit à cette bande dessinée qui ne se contente pas du coup d'aligner les gags. J'ai bien ri, j'ai trouvé ça très sympa et je vous en conseille la lecture.

26/02/2012 (modifier)