Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

La Guerre des boutons (Dargaud)

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Voilà une nouvelle adaptation du chef d'oeuvre de Louis Pergaud.


Bande de gosses Ecole Emile Cohl La Guerre des boutons

Sur le chemin de l'école, Tigibus et Grandgibus du village de Longeverne se font attaquer par la bande des Velrans au cri de « tous les Longevernes sont des couilles molles ». Quand les enfants de Longeverne comprennent qu'il s'agit là d'un grave affront, leur chef, Lebrac, lance une expédition punitive de nuit. « Tou lé Velran son dé paignes cu ! » est inscrit à la craie blanche sur le mur de l'église de Velrans. Préparez vos frondes, c'est la guerre des boutons qui vient de commencer !

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Septembre 2011
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série La Guerre des boutons (Dargaud)

18/12/2011 | Erik
Modifier


Par zébu
Note: 3/5

On dirait qu'il existe autant de versions papier que de versions cinématographiques, d'ailleurs chaque maison d'édition semble vouloir posséder la sienne. Celle-ci se caractérise par le fait qu'elle se déroule sur deux épisodes et non sur un seul comme chez la plupart des autres éditeurs. Sinon l'histoire reprend assez fidèlement l'oeuvre originale sans trop en sortir des clous ; après ça reste la guerre des boutons avec des passages assez drôles même cultes mais celui qui a vu un des nombreux films de la franchise n'a pas vraiment besoin de lire cette série. Toutefois ça n'enlève rien à cette ambiance particulière très bien retranscrite d'une époque maintenant révolue. En gros pour les plus jeunes, les grands enfants, les nostalgiques ou les inconditionnels de l'oeuvre originale.

01/04/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Il y a eu plusieurs versions cinématographiques de La guerre des boutons dont une dernière cette année qui revisitait le chef d'oeuvre de Louis Pergaud. Ce dernier a mené une carrière d'instituteur et de romancier avant de mourir à 33 ans sur le champ de bataille dans la Meuse en 1915. Il y a eu également de nombreuses adaptations en bande dessinée. Celle-ci a la particularité d'être un dyptique donc cela ne sera pas trop long. Le dessin est réaliste. Par ailleurs, l'adaptation semble être assez respectueuse sans se noyer sous un flot de dialogues assommants. Personnellement, je n'avais pas voulu aller au cinéma pour voir la guerre se propager également au sein de l'enfance. Il est vrai que les enfants reprennent le caractère agressif et lâche de leurs parents: c'est une critique à peine déguisée. La guerre des boutons demeure un classique qu'on peut découvrir ou redécouvrir via le format bd qui pourra séduire davantage.

18/12/2011 (modifier)