Monsieur Crocodile a beaucoup faim

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Littéralement affamé, Monsieur Crocodile part à la recherche d’un animal à dévorer. Après plusieurs échecs, il rencontre enfin un vulnérable cochon rose qui, malin, lui propose un marché : il lui demande de l’épargner en échange de quoi il s’engage à lui trouver des animaux comestibles.


Sfar

Littéralement affamé, Monsieur Crocodile part à la recherche d’un animal à dévorer. Après plusieurs échecs, il rencontre enfin un vulnérable cochon rose qui, malin, lui propose un marché : il lui demande de l’épargner en échange de quoi il s’engage à lui trouver des animaux comestibles. Mais comme cela ne marche pas, Monsieur Crocodile décide de partir vivre en ville.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2003
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Monsieur Crocodile a beaucoup faim
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

17/10/2011 | Ro
Modifier


Par karibou
Note: 4/5

Un sacré croco. Un livre pour enfants que j'ai pris plaisir à lire aux petits, de la même manière que Le Grand Méchant Renard. Cela ressemble à un exercice de style, découpant le livre en plusieurs parties : la première est clairement enfantine (les galères de Mr Croco), la 2ème avec le cochon déjà plus élaborée (avec l'excellente scène de l'élection pour le choix du cochon) et la 3ème clairement orientée action (l'évasion). C'est léger et déjanté par moments, expressif et joilement coloré. Une belle découverte.

30/08/2018 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Note : 3.5/5 J'avoue que ma femme s'est un peu foutue de moi quand elle a vu le titre de cet ouvrage que je lisais : "Monsieur Crocodile a beaucoup faim". Ça a tout l'air d'un récit pour les petits enfants, certes. Mais il se lit aussi bien pour un adulte car il ne manque clairement pas d'humour. Quant à savoir s'il s'agit vraiment d'une BD, je pense pouvoir l'affirmer. En effet, à première vue, l'album ressemble à un livre illustré pour la jeunesse. Texte et dessin s'y côtoient. Mais le premier est léger et tandis que le dessin répond parfaitement aux règles de la narration séquentielle. Ayant fait le test, à quelques rares exceptions près, il est tout à fait possible de lire l'histoire sans même lire la partie narration. On trouve aussi beaucoup de planches de pure bande dessinée où la narration disparaît totalement. Et à vrai dire, justement, j'ai le sentiment que l'album aurait été plus agréable sans la partie textuelle qui alourdit parfois inutilement le rythme de lecture et n'apporte pas grand chose si ce n'est quelques détails et une faible caution... littéraire. A côté de cela, c'est une bien sympathique lecture. Le récit, au premier abord simple, se révèle finalement assez imprévisible et dense. Il se passe beaucoup de choses et le tout présente un humour parfois vraiment drôle. Il y a quelques bonnes idées dans tout ça et pas la lourdeur didactico-philosophique dont peut faire preuve Joann Sfar dans beaucoup d'autres de ses ouvrages que j'aime moins. Une lecture qui vaut le coup, pour les petits comme pour les grands.

17/10/2011 (modifier)