Kings of Shogi

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Le soir du drame, seule la fille survécut. Elle transcendera ce traumatisme en entrant dans l'univers du shôgi. Shion cherchera sa force et la vérité dans les lignes du plateau de jeu en se confrontant à de ravissantes adversaires.


Kodansha Seinen

Les parents de Shion ont été assassinés alors qu'elle avait quatre ans. Depuis ce jour, elle a perdu l'usage de la parole et a la phobie du sang. Seul indice: le meurtrier a posé une pièce de shôgi (équivalent japonais du jeu d'échec) sur le front d'une des victimes. Huit ans plus tard, Shion est devenue une joueuse professionnelle de shôgi et commence à recevoir des lettres inquiétantes.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Mai 2011
Statut histoire Série terminée 8 tomes parus
Couverture de la série Kings of Shogi
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

18/06/2011 | Perfetti
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Depuis Hikaru no Go, je cherchais un manga portant un peu sur le même sujet, c'est à dire parlant d'un jeu typiquement japonais mais avec un peu de substance derrière. La série n'en est qu'à son début, mais pour l'heure cela correspond peu ou prou à mes critères de recherche. Ici le Go est remplacé par le Shogi, équivalent japonais du jeu d'échecs. Nous suivons les pas d'une jeune fille (11 ans) qui fait ses premiers pas en tant que professionnelle dans le monde du shogi, et toutes sortes de personnages, du plus amical au plus arriviste. Le récit se double d'une trame policière, qui est encore en filigrane dans les premiers tomes, mais qui va certainement enfler en termes d'importance au fil des tomes. Très vite on va suivre également deux autres jeunes joueuses, qui jouent dans le même club, et le récit se densifie rapidement. C'est assez plaisant, pas cucul pour deux sous, et en plus l'éditeur français a eu la bonne idée (tout comme dans Hikaru, qui était chez un autre éditeur) de rajouter des pages didactiques sur le shôgi, avec l'aide de la Fédération française idoine. Le trait de Jirô Ando est fin, très agréable, presque élégant. Je regrette juste sa propension à faire des grands yeux à l'une des héroïnes... A suivre.

20/08/2012 (modifier)
Par Perfetti
Note: 4/5

Un manga riche en informations et en tutos sur le shôgi mais qui n'est pas hermétique à ceux qui ne connaissent pas ce jeu. L'histoire se concentre d'avantage sur les intrigues parallèles et la psychologie des différents personnages, tous à la fois complexes et attachants, qu'aux parties de shôgi qui sont représentées avec réalisme (Comprendre qu'il n'y a pas d'exagérations à la "Olive & Tom" et qu'on ne voit pas les joueurs hurler des noms d'attaques improbables à chaque coup). Bref, un premier tome prometteur, en espérant que la suite soit à la hauteur. PS : Je trouve que Shion ressemble beaucoup à Rei d'Evangelion, en version rousse.

18/06/2011 (modifier)