Une Vie dans les Marges

Note: 3.67/5
(3.67/5 pour 3 avis)

Will Eisner Award 2010 : Best U.S. Edition of International Material - Asia & Best Reality-Based Work Angoulême 2012 : Prix Regards sur le Monde (tome 2) Dernier livre de Yoshihiro Tatsumi, Une vie dans les marges est son ultime chef d'oeuvre sur lequel il a travaillé pendant plus de onze ans. Cette autobiographie prend racine à Osaka, où l'auteur passera son enfance, dans un Japon qui se remettait difficilement de sa défaite et des conséquences la seconde guerre mondiale.


1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide Angoulême : récapitulatif des séries primées Autobiographie Gekiga Le Japon historique Profession : bédéiste Seirin Kôgeisha Will Eisner Awards

Dernier livre de Yoshihiro Tatsumi, Une vie dans les marges est son ultime chef d'oeuvre sur lequel il a travaillé pendant plus de onze ans. Cette autobiographie prend racine à Osaka, où l'auteur passera son enfance, dans un Japon qui se remettait difficilement de sa défaite et des conséquences la seconde guerre mondiale. À travers une quinzaine d'années - d'août 1945 à Juin 1960 - Tatsumi met en scène son double, Hiroshi Katsumi, qui doit faire face aux problèmes financiers de son père, à l échec du mariage de ses parents, la jalousie et la mauvaise santé de son frère, et aux innombrables pièges qui l'attendent sur le marché hautement concurrentiel du manga dans la moitié du 20ème siècle. Jeune, il rêve de marcher dans les traces de son idole, Osamu Tezuka le père du manga moderne (auteur d Astro Boy, Le roi Léo, Black Jack, Prince Norman ). Il deviendra par la suite l'un de ses pairs et, parfois même son rival en terme de style. Une vie dans les marges est le témoignage exceptionnel du fondateur du genre Gekiga. «Nos aînés, écrit-il, nous avaient enseigné que la bd était comique. Il s agissait de faire rire les lecteurs. Nous ne voulions plus de cela».

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Mars 2011
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Une Vie dans les Marges
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

05/06/2011 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Gaston

Cela faisait longtemps que je n'avais pas trouvé une série aussi intéressante. Malgré ses 800 pages et plus, j'ai dévoré ce manga sans problème et sans ressentir de lassitude. L'auteur raconte très bien sa vie. La narration est très fluide et j'ai eu du plaisir à m'instruire sur le Japon d'après-guerre. J'aimais surtout lorsqu'on en apprenait sur le milieu du manga de l'époque et notamment comment un auteur débutant essayait de se faire publier. On voit très bien comment Tatsumi évolue et va créer un mouvement qui a révolutionné le manga. Je trouve tout de même dommage que l'auteur s'arrête aux années 60. J'aurais bien aimé voir ce qu'il a fait ensuite, mais peut-être que cela aurait fini par devenir répétitif.

01/05/2014 (modifier)
Par cac
Note: 4/5

Ce manga est une belle réussite de la part de Tatsumi. L'auteur qui est reconnu comme un maître et fondateur du style gekiga nous raconte ses débuts en tant qu'auteur à travers son double Katsumi. On le voit faire ses premiers dessins, les poster à des magazines qui publient des strips en 4 cases et donnent des récompenses aux jeunes auteurs sélectionnés. Ce n'est pas grand chose mais cela ramène un peu d'argent à la maison pour aider ses parents. On le voit également rencontrer Tezuka alors que ce dernier est encore tout jeune et étudiant en médecine mais pour autant déjà adulé pour ses mangas. Puis Tatsumi arrive à faire éditer ses premières histoires longues et intègre l'atelier d'un mangaka. On ressent fortement la grande assiduité de l'auteur pour parvenir à son rêve de devenir mangaka. Il décrit également très bien la relation avec son frère aîné et comme une rivalité entre eux. Ce dernier est malade et jalouse beaucoup les succès naissants de son frère. Tout cela se lit sans ennui malgré des volumes conséquents de près de 500 pages. Bref, réalisé dans un style graphique épuré, cette vie dans les marges est passionnante pour donner un éclairage sur une époque qui accouchera des plus grands maîtres du manga.

05/02/2012 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Une vie dans les marges, c'est l'autobiographie de Yoshihiro Tatsumi, auteur passionné de manga depuis les années 50 et l'un des membres fondateurs du mouvement gekiga, ces bandes dessinées japonaises décidées à se différencier des mangas de l'époque par une narration plus cinématographique et un contenu plus réaliste et adulte. C'est un album particulièrement intéressant. Il présente d'une part le Japon historique de cette époque, l'après-guerre et les années 50, et d'autre part le véritable récit de la jeunesse et des débuts de celui qui n'était au départ qu'un enfant amateur de bandes dessinées et qui deviendra auteur à part entière, après bien des difficultés et autres moments d'espoir. On découvre ainsi les oeuvres de l'époque, les publications diverses, les concours, les éditeurs, le tout dans un portrait historique et juste dans lequel on est plongé avec simplicité et intérêt. La vie familiale et quotidienne du jeune Hiroshi/Yoshihiro rejoint la réalité complexe des publications de manga de l'époque. En outre, on découvre le parcours intellectuel et passionné qui aura mené le jeune auteur à se tourner vers des oeuvres différentes et à devenir l'un des initiateurs du gekiga. Au passage, cela permet aussi pour ceux qui ne le savaient pas exactement, en quoi les gekiga diffèrent des mangas classiques et pourquoi leur apparition a été comme un coup de tonnerre dans l'univers de la bande dessinée japonaise de l'époque. Le tout est raconté avec un certain brio et une narration fluide et agréable. Cela aura de quoi captiver et ravir les amateurs de l'histoire du manga et du Japon qui y verront probablement une oeuvre culte. D'autant que l'objet éditorial est très beau, un joli libre relié et solide accompagné d'une préface et de biographies des auteurs de l'époque. Pour ma part, je dois pourtant avouer que j'ai un intérêt modéré pour le sujet. J'ai donc apprécié ma lecture car elle est instructive et bien construite mais je n'ai pas été plus captivé que cela. Il est probable que je lise le second tome quand il sortira mais son prix un peu élevé, même si l'objet le vaut largement, et l'incertitude de le relire un jour me font encore hésiter.

05/06/2011 (modifier)