Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

KZ Dora

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

Dans l'enfer de Dora, camp de concentration à Buchenwald, entre 1942 et 1945...


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Allemagne Des Ronds dans L’O Nazisme et Seconde Guerre Mondiale, vus par les Allemands Nazisme et Shoah

Inspiré par l'histoire vraie de Pierre Walter, prisonnier à Dora de 1943 à 1945. KZ Dora : Camp de concentration basé en Allemagne, destiné à la fabrication d'armes secrètes, les missiles V1 et V2, en fonctionnement de 1943 à 1945. Au matin du 1er septembre 1939, l'Allemagne d'Hitler attaque la Pologne. Cinq personnages, Paul, élève officier français, Émile, jeune résistant insouciant, Hans, SS issu des jeunesses Hitlériennes, Bastian, officier SS d'expérience, et Michael, ambitieux scientifique allemand travaillant sur les missiles V2, armes secrètes d'Hitler, voient leur destin se croiser au camp de concentration de Dora.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Octobre 2010
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série KZ Dora

23/10/2010 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Très intéressant premier tome. S'inspirant du journal et des croquis de son grand-père, rescapé du camp de concentration de Dora, Robin Walter nous emmène sur les lieux, entre 1942 et 1945, où les destins de plusieurs personnages vont se croiser. non seulement, comme on aurait pu s'y attendre, ceux de deux prisonniers français et d'un officier SS, mais aussi un scientifique allemand qui travaille sur des engins que l'on nommera plus tard V1 et V2... Un chassé croisé qu'il est difficile de bien appréhender au départ, notamment au niveau des deux officiers SS. Mais après la moitié de l'album la narration est plus fluide, et l'on rentre plus facilement dans l'histoire. Ainsi on commence à sentir que le destin de ces personnages va être tragique. Le second tome sera certainement plus "riche" en scènes absurdes et rudes. Le dessin de Robin Walter est intéressant, même s'il manque parfois de maîtrise dans les proportions et la morphologie des personnages. Il y a aussi un trait "extérieur" un peu trop gras, surtout au début. Ces menus défauts s'estompent assez vite, et au niveau du découpage, des décors et de la mise en scène la maturité n'est pas loin. Il y a du bon travail derrière tout ça, et même en sachant que l'auteur est le petit-fils de l'un des protagonistes, on sent qu'il a fait le choix de restituer les choses de la façon la plus authentique -ou la plus cohérente- possible, au détriment des sentiments familiaux. Il en résulte un album très intéressant, plutôt réaliste, et nul doute que la seconde partie viendra boucler de façon digne cette histoire, bien dramatique. A noter en fin d'album des extraits du journal de Pierre Walter, avec quelques croquis.

23/10/2010 (modifier)