Naguère les étoiles

Note: 3/5
(3/5 pour 6 avis)

Une parodie de la guerre des étoiles


Parodies et pastiches Science-Fiction (pour de rire) Star Wars

Il y a bien longtemps dans une très lointaine contrée, le Seigneur Salvador, passé du côté sombre de la foy, a tué tous les Chevaliers de Jadis. Il retient prisonnière la princesse Leïca afin de lui subtiliser les plans du Castel Noir. Celle-ci charge Ravi Ravi, dit R2, de transmettre un message à un certain Suzy-Wan le cénobite : "Suzy-Wan, vous êtes mon seul espoir. Venez me libérer par pitié..." Texte : Delcourt

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Septembre 2010
Statut histoire Une histoire par tome 6 tomes parus
Couverture de la série Naguère les étoiles
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

15/09/2010 | pol
Modifier


Salut à tous, alors aujourd’hui on va discuter de la bande dessinée éditée chez Delcourt au doux nom de « Naguère les étoiles » et qui, comme son nom l’indique, est un pastiche éhonté de la saga Star Wars. BD purement destinée aux geeks, aficionados, puristes et fans connaissant l’histoire, ce recueil reprend les trois premiers épisodes (IV, V et VI) mais qui sont en fait les épisodes du milieu (donc rien à voir avec la saga de Peter Jackson et Tolkien) puisque sortis au cinéma en premier (vous suivez ?^^). Faisant partie de la culture main-stream du jeune branché d’aujourd’hui, ce space-opéra des familles va nous emmener au fin fond des bosquets, en pleine époque où le legging servait de pantalon bien moulant et où l’épilation et les lavements n’étaient pas encore de rigueur. Et à ce propos, voilà justement la princesse Leïca, fan de boudin blanc, qui a pris la poudre d’escampette car elle a réussi à voler les plans du mystérieux Castel Noir, un château fort des plus fortifiés, que même que dire le nom il fait déjà peur. Pourchassée par une meute en guenilles, elle réussira tout de même à planquer lesdits plans dans l’intime séant du fakir « Ravi-Ravi » (qu’on va appeler R2 vu que c’est beaucoup plus simple). R2 part en quête pour transmettre le message au der des der des chevaliers de Jadis, j’ai nommé Suzi-Wan, qui malgré son nom n’est pas une saucisse mais un genre de moine détenteur du mystique pouvoir portant le nom de la « Foy » (ça fout les boules hein ?!). Moult péripéties en découleront, qui verront la princesse prendre la tête de la rébellion secondée par un Yann Kersolo de pacotille et breton de surcroit, son fidèle Méchoui, le pas très loquace Jean-Luc, Suzy-Wan le cénobite et bien sûr, accrochés à leurs fesses, le terrible et tyrannique Lord Salvatore (Adamo ?) et l’huitre malfaisante Jean-Ba. Affrontement à coup d’armes légères, joutes verbales, vannes pourries et relation épistolaire entre la princesse et Yann, voilà ce que nous promet cette saga. L’histoire reste fidèle à la trame principale en nous proposant une « revue » assez bien ficelée. Hervé Bourhis et Rudy Spiessert, les auteurs, nous pondent ici un remake aux dessins très « blog », stylisé, comique, dynamique, et à l’histoire parsemée de gags parodiques, où se côtoient jeux de mots, répliques, pastiches, mimiques, et blagues (parfois) lourdes voire même palourdes et ce, sur plusieurs niveaux de compréhension. Comme vous l’avez compris, l’histoire puise sans vergogne dans les meilleures scènes de la trilogie et les fans y retrouveront bien leurs petits. Pour les puristes, c’est dessiné sous forme de strip d’une page, avec un dessin décomplexé, clair, simple et qui s’intègre très bien à la « profondeur » du récit. On est d’accord pour dire aussi que certaines scènes ne fonctionnent pas, mais l’ensemble tient la route puisque c’est assez frais, amusant et respire la bonne humeur. Avec son format bible ou pavé (selon votre croyance) imprimé aux dimensions dites italiennes (une terminologie à connotation machiste ?), cette grosse brique de 200 pages fera les beaux jours des maçons en herbe et vous garantira quelques moments de lecture, blotti au fond des toilettes, du train ou que sais-je encore. Bon j’avoue que je connaissais la saga et même si je ne suis pas addict de princesses avec casque Audio intégré sur la tête ou de mecs en latex qui respirent à travers un défibrillateur, j’ai passé tout de même un bon moment, on ne s’ennuie pas malgré le fait que je n’ai pas ressenti de turgescence en dessous de mon ventre levretté quand j’ai tourné les dernières pages. Du coup, on comprendra tout de suite que ce digest est destiné principalement à un public d’ados fendards, geeks et fans de la série ; pour les autres je ne saurais trop vous conseiller de regarder les films de l’époque ne serait-ce que pour compléter un pan de votre misérable inculture (non mais !). Un dernier mot ? C’est un beau roman, c’est une belle histoire, c’est presque une romance d’aujourd’hui … Sur ce, que la Foy soit avec vous (et avec votre esprit). Amen!

02/02/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Voilà une des très nombreuses caricatures de l'univers de La Guerre des Etoiles et, parmi celles-ci, ce n'est pas la plus mauvaises, loin de là. Si les jeux de mots vaseux sur les noms des personnages font moins rire après la lecture du premier tome, et si ce genre de parodie perd sûrement à s'étaler sur plusieurs albums, les histoires et les gags de ces trois albums se laissent lire agréablement. Rarement des franches rigolades, c'est sûr, mais j'ai très souvent souri (surtout pour le premier c'est vrai). Alors c'est sûr que plus que tout public, je conseille plutôt la lecture pour vos enfants, dès qu'ils ont vu la saga de Lucas. J'ai lu la série avec mon fils, et lui l'a beaucoup aimée. C'est probablement cela qui me rend indulgent. Si c'est pour offrir à vos enfants, achat conseillé aussi. Pour vous, à feuilleter auparavant, c'est sympa mais pas un chef d'oeuvre non plus.

14/11/2013 (modifier)
Par Boud
Note: 5/5

Que la force soit avec vous, vous qui lirez ce message. Bien sûr pour apprécier cette parodie à sa juste valeur, il faut être fan de Star Wars. Et plus on l'est, plus on se délectera à la lecture de cette BD. Le sérieux de la saga a laissé la place à un humour décalé avec des personnages et des situations tous plus drôles les uns que les autres. Mes mômes ont adoré, leur père tout autant.

10/01/2012 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Et bien moi elle m'a fait bien marrer cette parodie de Star Wars. Surtout le premier. Après, bon, ok, ça perd un peu du charme de la surprise, mais ça reste très plaisant. Ça ne se prend pas au sérieux pour un pet, c'est le moins qu'on puisse dire ! Mais ce qui m'a plu c'est le suivi précis de la trame du film original, et des jeux de mots plus ou moins heureux qui en ont découlé. Le dessin simple et minimaliste de Rudy Spiessert sert à mon sens parfaitement le propos et donne un petit côté dessin animé au résultat. Ca m'a également rappelé Star Dudes pour ceux qui connaissent (Je vous ai même retrouvé le lien !). Une autre parodie de Star Wars en flash. Bref, un petit moment de rigolade pour ceux aiment ne pas prendre les choses trop au sérieux. May the farce be with you !

08/07/2011 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

22/06/2011 (modifier)
Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

On retrouve dans cette parodie de la guerre des étoiles pas mal de références à la célèbre saga. A commencer par les nombreux personnages tous inspirés des films : Jean-Luc Haut les coeurs, le Seigneur Salvador, la princesse Leïca.... La trame de l'histoire, elle, ne suit pas le film mais s'en inspire grandement. Le dessin assez simple donne une ambiance bon enfant à ces aventures. Et si quelques clins d'oeil et autres détournements sont parfois rigolos, l'ensemble n'est malheureusement pas sensationnel. La caricature semble forcée, l'humour est assez poussif. Voilà c'est ça : poussif. Les personnages font un peu niais et les gags manquent de finesse : ça reste gentillet. Pas de quoi casser trois pattes à un faucon millénium.

15/09/2010 (modifier)