Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Rose d'Elisabethville

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

En plein processus de décolonisation du Congo, la Belgique est secouée par de violents courants pro et anti-coloniaux. Eric Vermeer, jeune journaliste engagé pour la décolonisation, ne se fait pas que des amis dans la classe politique belge. Rose, sa femme, est infirmière. Elle s'occupe de nombreux colons rapatriés en Belgique. Ayant elle-même passé son enfance au Congo, elle comprend la détresse de certains d'entre eux.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Aire Libre Bruxelles/Brussels Congo belge La BD au féminin

En plein processus de décolonisation du Congo, la Belgique est secouée par de violents courants pro et anti-coloniaux. Eric Vermeer, jeune journaliste engagé pour la décolonisation, ne se fait pas que des amis dans la classe politique belge. Rose, sa femme, est infirmière. Elle s'occupe de nombreux colons rapatriés en Belgique. Ayant elle-même passé son enfance au Congo, elle comprend la détresse de certains d'entre eux. Un jour, le chargé d'affaire de Van Lancker, riche exploitant de mines de diamants qui s'est occupé d'elle enfant, lui remet un masque et une lettre, à n'ouvrir qu'à la mort de Van Lancker. Dépositaire, sans le savoir, d'un secret convoité par des aventuriers sans scrupules, elle va devoir échapper aux pièges que ceux-ci vont lui tendre, pour exécuter les dernières volontés de son vieil ami. Une histoire d'héritage, d'extorsion et de course au trésor sur fond de tensions politiques, en pleine décolonisation belge.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Août 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Rose d'Elisabethville
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

29/08/2010 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Yannou D. Yannou

Bd sympathique du fait du thème de la décolonisation belge posé comme trame de fond. Par dessus cette trame le reste de l'intrigue est assez bateau. L'histoire se conclue de manière archi-classique et assez décevante à mon goût. Le tout sous une couche de personnage à la morale et au recul impeccable rendant l'ensemble assez fade.

24/01/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Cet album s'inscrit dans une intrigue sur fond de décolonisation du Congo belge en 1960. Je ne savais pas que les choses s'étaient si mal passées là-bas. Cet ouvrage dénonce la politique colonialiste qu'a mené la Belgique. Il faut dire que le Congo avait été à l'origine une possession personnelle du roi Léopold II. Les habitants ont beaucoup souffert et des gêneurs comme Lumumba qui revendiquait l'indépendance ont été tué. Oui, la Belgique porte une très lourde responsabilité dans cet assassinat politique. Les personnages semblent réellement stéréotypés pour coller à un tumultueux récit mettant en avant un héritage en diamants sonnants et trébuchants. Pour autant, le style est assez agréable. L'explication donnée à la fin sur le contexte historique est très intéressante car elle permet de mieux comprendre les motivations des différents personnages. C'est une bd à découvrir même si le style graphique paraît un peu vieux jeu.

27/07/2011 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Bien que le Congo Belge soit au coeur de ce récit, nous n'en verrons que les effets que son indépendance aura sur la Belgique du début des années 60. L'intrigue se déroule à Bruxelles où vit un couple en lien avec ce pays. Un jeune journaliste intègre souhaite dénoncer les méfaits du colonialisme mais aussi et surtout les magouilles politiques et financières venues de Belgique qui persistent à semer le chaos dans un pays qui peine à se reconstruire. A ses côtés, une jeune infirmière belge née au Congo reçoit un jour l'héritage convoité de son père adoptif qui a fini sa vie au Katanga. Une paire d'anciens mercenaires eux aussi en lien avec le Congo va bientôt vouloir s'accaparer les diamants de cet héritage. Mettre en scène les contrecoups en Belgique de l'indépendance du Congo est louable et c'est ce qui fait l'originalité de cet album. Les évènements au Katanga notamment sont décrits sans détour même si l'on n'en voit que les effets indirects vus depuis l'étranger. Pour le reste, cependant, l'intrigue est assez poussive. Les camps sont rapidement délimités de manière manichéenne, entre les héros qui sont tolérants et bons envers tout le monde et les méchants qui sont racistes, cupides et sans scrupule. Les évènements s'enchainent de manière décousue, sans accroche pour le lecteur. Et quand vient la conclusion, on se demande un peu la raison ayant poussé le vieil homme à ce petit jeu de piste plutôt qu'à révéler directement son secret. A côté de cela, le dessin n'est pas laid mais il manque d'aisance. Les poses sont figées, souvent plus proches de l'illustration que de la bande dessinée. Le scénario tient donc la route et aborde quelques évènements historiques intéressants, mais il n'est pas certain que cet album passionne les lecteurs.

29/08/2010 (modifier)