Une histoire illustrée de Sherlock Holmes (A Sherlock Holmes Graphic Novel)

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Les romans de Sir Arthur Conan Doyle adaptés en B.D.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Adaptations de romans en BD Auteurs britanniques Ere Victorienne Iles Britanniques Self Made Hero Sherlock Holmes et cie

Le Chien des Baskerville, premier tome de cette série, vous emmène au coeur des landes du Devonshire où une malédiction semble s'abbatre sur la famille Baskerville. Une étude en rouge marque la première apparition du célèbre détective et la rencontre avec son ami Watson. Ensemble, ils seront amenés à enquêter sur un crime qui laisse la police anglaise perplexe. D'autres volumes devraient venir compléter cette série d'adaptations des aventures du célèbre détective...

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 2010
Statut histoire Une histoire par tome 4 tomes parus
Couverture de la série Une histoire illustrée de Sherlock Holmes
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

21/08/2010 | Tomeke
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai lu plusieurs nouvelles sur Sherlock Holmes, mais les seuls romans que j'avais lus étaient 'Le Chien des Baskerville' et 'Une étude en rouge'. Cette série m'a donc permis de découvrir deux nouvelles aventures et de redécouvrir les deux autres. L'adaptation est réussie. Je n'aime pas trop l'idée de découper l'histoire en chapitres. Cela coupe un peu le rythme de l'histoire à mon avis. La relation entre Holmes et Watson est très bien retranscrite et c'est d'ailleurs la chose que j'aime le plus dans l'œuvre de Conan Doyle. Leur amitié un peu amour-haine donne droit à des passages savoureux. Ce que j'ai surtout apprécié dans cette adaptation est que le scénariste a enlevé les moments inutiles des romans (par exemple, la seconde partie de 'Une étude en rouge' raconte la vie du coupable alors que des explications sur ses motivations étaient suffisantes) Le dessin est bien fait quoique j'ai eu un peu de difficultés au début avec Holmes. Je ne l'imagine pas trop comme ça.

15/11/2011 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Attention : perle ! Vous aimez les récits policiers mais n’avez lu de Conan Doyle que les grands classiques. Vous êtes amateurs de trait clair et expressif. Vous appréciez au passage un découpage posé ET rythmé. Cette adaptation d’œuvres de Conan Doyle est faite pour vous. … en tous les cas, elle est faite pour moi ! J’ai trouvé ici une série qui me parait très fidèle à l’œuvre originale. Et si je ne suis pas un spécialiste de Sherlock Holmes, ces albums m’ont donné l’envie de découvrir l’ensemble de l’œuvre. C’est vif, précis, bien mené, sobrement illustré (mais avec caractère et expressivité). Des œuvres illustrées, je n’avais lu en version « roman » que le chien des Baskerville. Je ne sais si c’est un hasard, mais cette adaptation est celle que j’ai le moins appréciée, celle pour laquelle je dirais juste pas mal, sans plus. Les autres, que j’ai découvertes par le biais de ces bandes dessinées, m’ont purement et simplement passionné. Mention spéciale au trait de Culbard. Bon, je suis convaincu que la majorité d’entre vous n’y trouveront rien de particulier mais je suis sous le charme de ce style sobre, clair, expressif, élégant et ultra classique. Un style qui convient parfaitement à ce genre d’œuvre. Mention spéciale également au découpage. Il n’est pas évident d’adapter un roman au format d’une bande dessinée mais Ian Edginton fait montre d’une impressionnante maitrise du rythme dans la progression du récit. Ni temps mort, ni précipitation. Du grand art, tout simplement.

21/02/2011 (modifier)
Par Tomeke
Note: 3/5

N’ayant pas lu le roman original, et ne connaissant en fin de compte que peu de chose du détective du 221B - Baker Street, c’est avec un regard vierge que j’ai entamé la lecture de cette histoire, première d’une nouvelle série d’adaptation des romans de Sir Arthur Conan Doyle. Bien m’en a pris ! Sherlock Holmes et son fidèle acolyte Watson enquêtent d’une part sur la mort, pour le moins suspecte, de Sir Charles Baskerville. D’autre part, nos héros devront veiller à protéger Sir Henry, descendant des Baskerville, car la région du Devonshire est hantée par la rumeur d’un chien monstrueux, tueur d’hommes… Avec son flegme britannique et son incroyable esprit de déduction, Holmes mène l’enquête. Le récit est fluide, même si j’ai senti que l’adaptation BD avait du évincer certains passages du roman original. Comme je l’ai dit, je ne l’ai pas lu, mais cela se ressent. L’histoire reste malgré ce léger défaut prenante et bien rythmée. L’aspect graphique est bon, sans que cela me soit paru vraiment excellent. Le trait est simple, et l’expression de certains visages m’a semblé parfois maladroitement dessinée. En conclusion, ce premier récit d’une nouvelle série représente un bon moment de divertissement. Je serais curieux de lire d’autres avis de lecteurs ayant lus le roman original. Pour les autres, c’est l’occasion de découvrir une des aventures de Sherlock Holmes les plus populaires… D’autres histoires vont voir le jour, et je suivrai avec beaucoup d’intérêt ces différentes adaptations !

21/08/2010 (modifier)