Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Banc de touche

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Entrez dans le monde des Bleus...


Football Sport

Novembre 2009, l’Equipe de France est en barrages face à l’Irlande pour se qualifier pour la Coupe du Monde en Afrique du Sud. Dans l’entourage des Bleus, les déclarations déroutantes du sélectionneur, les frasques des joueurs et les magouilles des politiques ne facilitent pas la tâche de l’équipe… ...

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Juin 2010
Statut histoire Strips - gags 3 tomes parus
Couverture de la série Banc de touche
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

21/06/2010 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Difficile de faire plus actuel comme bande dessinée. Avec Sarkozy, Raymond Domenech est probablement le personnage public le plus sujet à polémique dans l’Hexagone. L’Equipe de France, qui s’est qualifiée de façon très contestable –pour ne pas dire plus- pour la plus grande compétition, se trouve au cœur des interrogations de tous les amateurs de football en France. « Le Banc de touche » nous plonge donc au cœur de la préparation, avec humour. Et il y a un invité de marque en la personne de Nicolas Sarkozy, actuel chef de l’Etat, dans le rôle du magouilleur cherchant à rendre service à l’équipe en proposant des joueurs hallucinants à Domenech. Celui-ci, de son côté, est assez fidèle à l’image que le grand public en a : compositions d’équipe fantaisiste, pas très au courant de l’identité de ses joueurs (il confond par exemple Lloris et Mandanda), et complètement à l’ouest dans ses relations avec ses joueurs. Outre le blagueur Ribéry, Henry l’Anaconda ou Toulalan l’homme à tout faire, on retrouve en outre des personnages comme Pierre Menès, Estelle Denis… Le risque avec un sujet pareil, c’est la répétition ; or les co-scénaristes ont su contourner cet écueil pour « sortir » du contexte fermé de l’Equipe de France (ce qui n’est pas vraiment le cas des joueurs, toujours protégés par plusieurs cordons de sécurité). Les gags sont diversifiés, très bien vus –à cet égard je vous recommande ceux relatifs à la liste des 23 et aux résultats de l’équipe au premier tour de la Coupe du Monde- et la plupart du temps assez drôles. Dans le second tome la Coupe du monde s'achève, dans le fiasco que l'on sait, et les auteurs diversifient un peu les gags en introduisant Paul le poulpe -et ses successeurs- et en augmentant la présence de Laurent Blanc, qui deviendra le pilier de la série par la suite. Curieux de voir ce que ça va donner... En mai 2011 est sorti un hors série consacré au club de l'Olympique de Marseille, s'adressant essentiellement aux supporters du club. Les auteurs ont continué sur le même mode, l'humour potache, avec des blagues de collégiens entre joueurs (Valbuena prend quelques tomates pourries au passage, même si je trouve que ça reste trop sage au vu de la réputation du joueur). Comme la série s'efforce de coller à l'actualité et veut parler aux supporters actuels, l'essentiel des gags traitent de la période contemporaine du club (disons depuis l'arrivée de Tapie). C'est plutôt parlant, même si personnellement je n'ai pas forcément reconnu tous les personnages présents. Ce hors-série m'a semblé un petit cran en-dessous de la série régulière, sans doute parce que je ne suis pas supporter de l'OM et ne baigne pas forcément dans cette ambiance. Sur le plan graphique, le travail d’Albert Carreres, assez proche de celui de Philippe Cardona, est très agréable à l’œil avec ces personnages aux grosses têtes. On reconnaît assez bien les personnages. Une série très sympathique, à recommander toutefois presque exclusivement aux lecteurs qui s’intéressent au football. A rapprocher de Domenech, en bleu... et contre tous, dans une sorte de suite chronologique. Moi je suis preneur.

21/06/2010 (MAJ le 19/11/2010) (modifier)