Sophie (Sophie comics)

Note: 1/5
(1/5 pour 1 avis)

Quatrième de couverture : " Il y a des personnages qui naissent avec des caractères qui ne sont pas en papier, qui se superposent à nos envies, qui ne se laissent plus maîtriser. Ils gagnent en solidité, dépassent les autres. Quand cela arrive il semble évident que cela obéit à un besoin inconscient, que nous avons suivi les indications qui provenaient de nous-mêmes. Ainsi est née, dans l'imaginaire de Munoz et Sampayo. le personnage de Sophie, à qui ses auteurs consacrent, dans cette nouvelle édition, un texte et des illustrations inédits. "


Auteurs Argentins

Quatrième de couverture : Il y a des personnages qui naissent avec des caractères qui ne sont pas en papier, qui se superposent à nos envies, qui ne se laissent plus maîtriser. Ils gagnent en solidité, dépassent les autres. Quand cela arrive il semble évident que cela obéit à un besoin inconscient, que nous avons suivi les indications qui provenaient de nous-mêmes. Ainsi est née, dans l'imaginaire de Munoz et Sampayo. le personnage de Sophie, à qui ses auteurs consacrent, dans cette nouvelle édition, un texte et des illustrations inédits. Vertige Graphic réédite cette BD initialement éditée chez Futuropolis en 1981. Un supplément de 8 pages d'illustrations en couleurs et en noir et blanc intitulé "Un état d'esprit" a été ajouté.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1981
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sophie (Sophie comics)
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

09/06/2010 | Ems
Modifier


Par Ems
Note: 1/5

Quand ça ne veut pas.... J'aime le dessin N&B de plus en plus mais celui de cette BD manque de charme, de technique et de lisibilité. Les jeux d'ombres ne sont pas bien faits, c'est du n'importe quoi sur ce point. C'est peut-être subjectif, mais je n'ai pas adhéré à ce style car il faut se forcer pour déchiffrer les cases. Le scénario est encore plus rédhibitoire : il est coupé en chapitres sous forme de comics à suivre. Peu passionnant au départ, on évolue vers un délire sans nom. Des poules avec des dents, des mexicains morts vivants, etc..... J'ai été dépassé par cette lecture sans saveur. Que fallait-il trouver dans cette histoire ? Je n'ai même pas envie d'avoir la réponse, juste de passer à autre chose.

09/06/2010 (modifier)