Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les interviews BD / Reportage : Blacksad : Under the Skin - Le jeu vidéo

Le studio Pendulo, spécialiste en jeux d’aventure de qualité, publia en 2019 une adaptation de Blacksad en partenariat avec Dargaud, et avec la contribution des auteurs de la BD… de quoi saliver !


Boîte du jeu Switch
Jeu sorti en 2019 sur PC, Mac, PS4 (photo), Xbox One et Switch.

Un jeu (trop ?) ambitieux

Le studio madrilène Pendulo est un spécialiste des jeux d’aventure vénéré par les joueurs, avec notamment à son catalogue des grands classiques tels que « Runaway: A Road Adventure », « The Next Big Thing » ou encore « Yesterday ». Les amateurs de Blacksad avaient donc de quoi se réjouir lorsqu’un partenariat avec Dargaud fut annoncé en 2017 pour la réalisation d’une aventure exclusive en jeu vidéo, avec la participation des auteurs en tant que conseillers artistiques ! Bien qu’inspirée des BDs, l’enquête est complètement inédite : « Au début des années 50, Joe Dunn, propriétaire d'un club de boxe, est retrouvé mort. Depuis lors, sa star montante Robert Yale, censée monter sur le ring pour disputer l’un des combats les plus importants de sa carrière, a mystérieusement disparu. Sonia Dunn, la fille de Joe, qui a pris le contrôle du club doit faire face à des difficultés financières. Elle engage alors le détective privé John Blacksad pour enquêter sur la disparition de Yale et le retrouver. Cette sombre affaire va emmener notre enquêteur dans les tréfonds sales et lugubres de New York. » (Source : Steam). Les ambitions sont énormes, et le gameplay est très varié : de nombreux lieux à explorer (façon jeux « point and click »), un système de dialogues interactif permettant d’influencer (légèrement) le cours de l’histoire, des scènes d’action spectaculaires, et surtout deux aspects vraiment originaux : la possibilité d’utiliser les sens félins de Blacksad pour déceler des nouveaux indices (une odeur sur un suspect qu’on interroge, ses battements de cœur accélérés indiquant un mensonge, un détail en arrière-plan etc.) ainsi qu’un système de déduction ingénieux : il est à tout moment possible de passer en mode « déduction », qui affiche les indices récoltés par divers moyens (exploration, interrogatoires, les sens félins) et permet au joueur de les associer pour former de nouvelles hypothèses. Tout un programme !
[Vidéo] Bande-Annonce de lancement de Blacksad : Under the Skin (VO, PS4)
[Vidéo] Bande-Annonce de lancement de Blacksad : Under the Skin (VO, PS4)

Mon avis

Il y a énormément de bonnes choses dans cette aventure : la mise en scène cinématographique est vraiment superbe (matez donc les vidéos ci-jointes), et la bande son « jazz » parfaitement adaptée à l’univers. L’écriture est parfaite : l’enquête est passionnante et remplie de rebondissements. Les personnages sont bien développés et souvent attachants, et les dialogues sont vraiment bons. Le ton est très violent, très noir, à commencer par cette scène d’introduction avec le corps de la victime pendue au premier plan. Il sera question de corruption, de gangs, de dopage, et bien pire encore. Les gameplay est très varié, et si de manière générale je ne suis pas fan des scènes QTE (Quick Time Event – où il faut appuyer sur le bon bouton au bon moment lors de séquences cinématiques), je dois avouer que le côté exploration, les conversations et le système de déduction m’ont vraiment enchanté. Ce dernier est parfois assez jubilatoire, même si on se retrouve aussi souvent coincé, à essayer d’associer des indices aléatoirement en espérant que ça colle.
Extrait de Blacksad
Extrait de Blacksad
Mais voilà, Pendulo est un petit studio, et on a vraiment l’impression qu’ils ont vu trop gros avec ce projet : le jeu est sorti truffé de bugs, parfois vraiment gênants (gros bugs graphiques cachant des informations importantes, sources de lumière clignotantes, indice disparaissant du fameux système de déduction)… vraiment, je suis surpris qu’un jeu puisse sortir dans cet état (même si un patch a légèrement amélioré les choses). Bon, ça reste jouable, j’ai quand même réussi à le terminer. Je note aussi que la maniabilité du personnage Blacksad est vraiment poussive, on a l’impression de contrôler un escargot asthmatique plutôt qu’un félin. Malgré tout ça, l’histoire m’a plu. Je dois avouer que la fin m’a beaucoup marqué, et globalement je ressors satisfait de ma dizaine d’heures de jeu. Je le conseille donc quand même aux fans de la BD et de jeux d’aventure pas trop regardants sur le côté technique ! Verdict : Note : 3/5

Comment y jouer aujourd'hui ?

[Vidéo] Blacksad : Under the Skin, film complet du jeu en français (SPOILERS !)
[Vidéo] Blacksad : Under the Skin, film complet du jeu en français (SPOILERS !)

Le jeu est sorti sur PC et Mac, ainsi que sur consoles actuelles (PS4, Xbox One et Switch). Vous pouvez donc vous tourner vers la plateforme de jeu de votre choix. Il est disponible en version boîte, ou en téléchargement (voir Steam pour PC et Mac, et les stores en ligne respectifs pour les consoles).

Notez quand même que j’ai personnellement joué à la version Switch, et que les faiblesses techniques de la console hybride de Nintendo se font vraiment ressentir : la qualité graphique en prend un coup, et les temps de chargement sont plutôt longs. Si possible je vous conseille donc de vous tourner vers une machine plus puissante.

A noter aussi que le jeu est souvent en promotion, donc mon conseil est simple : ajouter le à votre liste de souhaits sur votre « store » favori, et attendez les promos !

Les liens utiles

Les images

Interview réalisée le 21/07/2020, par Alix.